C’est fait : le platiste Mike Hughes a enfin réussi à faire décoller sa fusée maison (et il est revenu vivant)

Science

Par Gaël Weiss le

Depuis novembre dernier, Mike Hughes, un américain persuadé que la Terre est plate, tentait de faire décoller une fusée conçue et fabriquée dans son garage. Le but ? S’élever suffisamment haut afin de voir de ses propres yeux que la Terre ressemble bien à un frisbee. Sa fusée a finalement décollé samedi dernier – sans exploser – et Mike Hughes est revenu vivant sur Terre. Mais il n’en a pas fini avec ses idées d’aller dans l’espace.

Voilà, c’est fait, Mike Hughes a bel et bien réussi à faire décoller sa fusée. Samedi dernier, il est donc monté à bord de sa fusée conçue dans son garage et s’est élevé à 570 mètres d’altitude, sans exploser. Ce n’était franchement pas gagné étant donné que sa fusée, propulsée par un système à base de vapeur, fuyait avant le départ et qu’elle est partie à la vitesse approximative de 560 km/h.

L’atterrissage ne s’est d’ailleurs pas déroulé dans la douceur, puisqu’il a fallu deux parachutes pour freiner la descente de la fusée, qui s’est brisée en deux au moment de toucher le sol. Mike Hughes en est ressorti vivant, mais avec une blessure au dos.

A-t-il vu un bout de terre plate ? Il ne le dit à aucun moment lors de ses interviews. Tout juste fanfaronne-t-il sur le fait qu’il est bien monté dans sa fusée : « Je suis fatigué d’entendre les gens dire que j’étais une poule mouillée et que je n’ai pas construit cette fusée. […]. J’ai eu du cran et je l’ai fait ».

Nouvel objectif : lancer une fusée à 110 km d’altitude

Il ne compte d’ailleurs pas s’arrêter à ce coup d’essai. Son prochain objectif est ainsi de lancer une Rockoon. Une fusée qu’il va transporter via un ballon dans l’atmosphère avant de l’allumer afin d’atteindre les 110 kilomètres d’altitude. À cette hauteur, il sera alors capable de vérifier par lui-même si oui ou non la Terre a bien la forme d’un frisbee. Tant d’énergie et d’ingéniosité dépensées pour une cause aussi ridicule forcent vraiment le respect.

Source: Gizmodo