Autopilot Buddy : Le gadget qui trompe l’Autopilot de Tesla retiré de la vente

Automobile

Par Henri le

La désormais célèbre technologie Autopilot de Tesla ne doit pas nous empêcher de rester vigilants. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’Autopilot Buddy vient d’être interdit.

Le mode Autopilot de Tesla a fait ses preuves, mais, comme l’indique très souvent la firme, il ne se substitue pas à la vigilance humaine. Bien qu’il permette de se soulager les jambes, il requiert impérativement que les mains du conducteur soient sur le volant afin de reprendre le contrôle à tout moment. Un moyen évident pour éviter que des petits malins se mettent à faire autre chose que regarder la route.

Une entreprise a pourtant conçu un dispositif afin d’éviter d’avoir à le faire. Nommé Autopilot Buddy, ce dernier se présente comme deux arceaux qui s’accrochent au volant et trompe l’intelligence artificielle en lui faisant croire qu’il s’agit de mains.

Revenir au “bon vieux temps”

Dolder, Falco et Reese, l’entreprise qui a développé l’autopilot Buddy, se justifie en expliquant qu’il permet de revenir à une époque ou l’Autopilot de Tesla était plus permissif. La marque se prémunit tout de même en cas d’accident.

« L’Autosteer a d’abord été proposé aux propriétaires des Tesla en octobre 2015. Depuis, les mises à jour ont lentement diminué la durée pendant laquelle nous pouvons apprécier l’Autopilote dans nos voitures. […] L’Autopilot Buddy n’est pas un dispositif de sécurité. L’utiliser de manière irresponsable peut causer des blessures ou la mort. Il est conçu pour un usage sur circuit, pas au sein des voies publiques. »

Des explications qui n’ont pas convaincu la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA), l’agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière, qui a lancé une ordonnance afin de retirer le produit de la vente et empêcher son utilisation. Heidi King, membre de la NHTSA s’est d’ailleurs récemment expliqué dans les colonnes de The Verge.

“En empêchant le système d’alerter le conducteur sur la nécessité de remettre les mains sur le volant, ce produit désactive un message de sécurité important, et peut mettre des vies en danger.”