Jeux vidéo : Universal Paperclips, un petit cookie clicker gratuit et diabolique pour votre été

Jeux-Video

Par Henri le

Les vacances arrivent (ou sont déjà là), mais vous n’avez plus de jeux pour en profiter ? Ce n’est pas grave, allez prendre l’air… Ou essayez Universal Paperclips.

Les cookie clickers sont des petits jeux où l’on vous demande simplement de cliquer sur des personnages ou des onglets pour avancer. Sur le papier, ça n’est pas très excitant. Dans la réalité, ça ne l’est pas toujours non plus. Mais il arrive que certains d’entre eux se démarquent. C’est le cas d’Universal Paperclips.

Ma petite entreprise…

Conçu par le game designer Frank Lutz, le titre n’est certes pas nouveau (il est sorti en septembre 2017) et a connu un vrai succès dans certains pays anglophones. Le but (premier) du titre est simple : construire des trombones et les vendre. Mais pour ce faire, il faut néanmoins acheter de la matière première, du fil de fer, et donc avoir des fonds.

Dix minutes plus tard, vous voilà à la tête d’une petite entreprise du trombone, fier comme Artaban. Mais « Greed is good » comme disait Gordon Gecko dans le premier épisode de la saga Wall Street, et vos ambitions vont vite grimper en flèche.

Le titre ne s’embarrasse pas avec des graphismes poussés et n’a rien à envier à un tableur Excel. Pourtant, la frénésie des chiffres et la multiplication de vos options d’achat poussent à le scruter comme une carte au trésor. D’autant plus que différentes technologie ou stratégie font leur apparition le long de votre périple.

… Ne connait pas la crise !

Si l’ensemble peut avoir l’air d’un paradis pour capitaliste enragé, le jeu de Lutz est en réalité plus malin et pousse très loin son idée de base. On ne vous dévoilera pas la suite de l’histoire (car il y en a bien une, d’une certaine façon), mais on vous conseille de garder précieusement les trombones que vous avez dans vos tiroirs. Pour l’histoire !

Universal Paperclips est disponible à cette adresse et dispose d’une version mobile sur iOS et Android (qui coûte 1,99 euros).

PS : Si vous y jouez sur PC, pensez à ouvrir la page en question dans un onglet séparé !

PS2 : On demande à ce que ceux qui l’ont fini ne spoilent pas svp.

PS3 : On remercie l’excellent podcast Le Cosy Corner d’avoir fait chuter la productivité de la rédaction de 83,5 % ces derniers jours.