La France va taxer les GAFA à hauteur de 500 millions d’euros dès le 1er janvier

Business

Par Corentin le

La France accélère le processus de taxation des géants américains du numérique.

 

Finalement, la France prend de l’avance sur ses voisins européens et fait cavalier seul en annonçant taxer les GAFA dès le 1er Janvier 2019. Bruno Le Maire, Ministre des Finances et l’Economie, a annoncé taxer les géants américains du Numérique dès le 1er Janvier prochain. Notre ministre, qui a déjà fait pression pour la mise en place d’une taxation à l’échelle européennes des GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon), prend une décision radicale à l’échelle nationale principalement motivée par les mesures sociales annoncées par le Président Macron il y a quelques jours.

La France sera le premier pays européen à taxer les GAFA dès le 1er janvier

Si la majorité des Etats membre de l’Union Européenne sont favorables à la taxation de ces géants, sa mise en place est jugée trop lente par Bercy. L’instauration de cette taxe dans l’Hexagone devrait néanmoins motiver les Etats voisin à faire de même le plus rapidement possible. Bruno Le Maire a d’ailleurs précisé espérer “une décision européenne à l’unanimité sur une directive” pour le mois de mars, et qu’il allait “engager des démarches” avec son homologue allemand Olaf Scholz “pour convaincre les quelques États qui restent opposés à cette taxation du numérique au niveau européen.

Le gouvernement a par ailleurs d’ores et déjà précisé les chiffres de cette taxe : “un montant que nous évaluons à 500 millions d’euros”. D’après des informations du journal Le Monde, ce montant a été calculé à partir du chiffre d’affaires, mais aussi des revenus publicitaires et de la revente des données personnelles de ces géants.

BFM TV précise qu’en 2017, le groupe Facebook a déclaré un chiffre d’affaire de 56 millions d’euros et payé environ 1,9 millions d’euros. Mais certains estiment que les géants américains d’Internet ne déclarent souvent qu’une partie des revenus générés sur le territoire. D’après la chaîne, le chiffre d’affaire réel de Facebook serait plutôt de l’ordre de 850 à 950 millions d’euros.

De leur côté, les Etats-Unis se sont empressés de réagir à cette annonce, notamment par le biais de Jennifer McCloskey, vice-présidente du Conseil de l’Industrie des Technologies de l’Information américain, qui a déclaré: “La France commet une erreur en levant un impôt numérique unilatéralement”, qui selon elle, risque de “miner le système fiscal mondial”.

12 réponses à “La France va taxer les GAFA à hauteur de 500 millions d’euros dès le 1er janvier”

  1. Les prix de leurs services augmenteront en conséquence de cette taxe donc au final c’est toujours le consommateur français qui paye

  2. Facebook qui paye moins de 2 millions d’euros d’impôt pour un chiffre d’affaire de 56 millions d’euros ? C’est plus de l’optimisation fiscale là, c’est littéralement du foutage de gueule

  3. Et oui , on s’empresse de taxer les gens honnêtes et on laisse les autres faire ce qu’ils veulent !
    et on s’étonne des mouvements et des protestations du peuple … sacré pays

  4. tu peux faire un chiffre d’affaire de 50 miliards et ne pas faire de benefice et donc ne pas payer d’impot, c’est qu’il font avec le double irlandais. Le pb est surtout que ce qu’il font est techniquement légal, c’est qu’il y a des pays ” rogue ” en UE le problème vient principalement de la…

  5. Où est-ce que vous voulez en venir exactement ? J’ai l’impression que c’est vous qui confondez les deux termes. L’article parle d’un CA de 56 millions déclaré par facebook, pas de résultat. C’est un chiffre absolument impensable.

  6. Déjà faire payer un peu d’impôt à L’Oréal (une société française) serait une bonne idée mais bonne initiative pour les GAFA à part amazon qui peut menacer des emplois les autres qu’ils arrête de profiter de leurs bénéfices sans participer à la dépense publique !

  7. C’est ce qu’il veut dire. L’impôt est calculé sur le résultat, et non le CA. . Le rapport CA /Impôt de facebook est possible en théorie.

    C’est pour ça qu’il a répondu à ta phrase, en te disant que c’était différent (car tu dis que payer 2 m d’impôt pour 56 m de CA, c’est du foutage de gueule => il n’y a pas de rapport entre les deux)

    L’article ne parlant pas de résultat, il n’y a rien de choquant avec les données que nous avons. Au pire, ça nous mets la puce à l’oreille qu’effectivement, tout n’est pas déclaré (56 millions pour FB, parait très peu et donc par extension, le résultat est sous-déclaré également :))).

    Ou l’autre option, c’est que l’article fait l’amalgame aussi :D. Et là oui, payer 2m pour 56m de résultat fiscal, c’est vachement bien optimisé x).

  8. Notre pays ne raquette pas non plus ses citoyens, bien au contraire d’ailleurs. Tout au plus, il y a un mauvais équilibre entre les différentes classes de population.

    Mais parler de “raquette”, ça montre la réflexion qu’il y a derrière …. Mais quand on est dans l’opposition systématique, le but c’est d’insulter et de s’opposer, pas de réfléchir 🙂

  9. Pas forcément le consommateur… Mais aussi les entreprises. Par exemple dans le JV, Google a déjà prévu de réduire la part de ce que toucheront les studios français dans ses futures contrats. Donc au final ce sont les studios français qui paient. Source: le studio où je bosse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *