Voilà les films les plus rentables du cinéma français en 2018

Cinéma

Par Manon le

La comédie reste chère aux français mais ce n’est pas forcément le film auquel vous vous attendiez qui a franchi le seuil de rentabilité le plus fort. 

L’Amour Flou 

Un film ne se mesure pas seulement à son nombre d’entrées, son chiffre d’affaire ou sa critique. Il faut aussi se pencher sur le côté rentable de l’affaire. Selon le CNC, les Français sont toujours aussi friands de cinéma. L’année 2018 a enregistré, pour la cinquième année consécutive, une fréquentation des salles qui dépasse les 200 millions d’entrées. La France s’immisce ainsi en haut du marché européen. Mais alors, quels ont été les films les plus rentables de l’an passé ?

L’humour a la cote

A la grande surprise générale, ce n’est pas Les Tuche 3 qui prend la tête du classement des films les plus rentables. Le long-métrage a pourtant été un franc succès et avait bénéficié d’un battage médiatique important. En réalisant environ 5,6 millions d’entrées pour un budget de près de 14 millions d’euros, le film affiche une rentabilité de 151%. Un score plus qu’honorable mais qui ne lui suffit pas pour monter sur la première marche du podium.

Les Tuche 3

C’est L’amour Flou de Romane Bohringer et Philippe Rebbot qui prend la tête de ce classement. Cette autofiction qui retrace l’histoire d’un couple redéfinissant les limites du couple avec leur méthode du « sépartement » affiche un taux de rentabilité de 155% avec 194 356 entrées et un budget de 437 000 euros.

Pour clore le podium, on retrouve Tout le monde debout, la comédie de Franck Dubosk qui a été rentabilisée à 84% avec un budget de 10 millions d’euros. Le premier drame du classement, Mademoiselle de Joncquières de Emmanuel Mouret, arrive  en quatrième position avec un budget de 5 millions d’euros pour un taux de rentabilité de 79,96%. Mais la comédie reste le plaisir coupable des français puisqu’on retrouve dans la suite du classement les films suivants : Le grand Bain de Gille Lellouche (78,28%), La Ch’tite famille de Dany Boon (73,07%), Le Jeu de Fred Cavayé (71,54%), Taxi 5 de Franck Gastambide (62,47%), Première année de Thomas Lilti (57,49%) et Les vieux fourneaux de Christophe Duthuron (55,77%). En bref, la comédie française a encore de beaux jours devant elle.