La plus grosse abeille du monde a été retrouvée

Science

Par Manon le

L’abeille de Wallace n’avait pas été aperçue depuis les années 80 mais un photographe naturaliste l’a finalement repérée ce jeudi 21 février en Indonésie. Cette abeille n’est autre que la plus grande du monde, elle reste cependant l’une des plus difficiles à étudier pour les entomologistes.

La plus grosse abeille du monde jusqu’ici répertoriée a fini de jouer à cache-cache. C’est un photographe naturaliste qui a réussi à capturer le cliché de cette abeille hors-norme du nom scientifique de Megachile pluto (vous pouvez l’admirer ici). L’abeille peut atteindre jusqu’à six centimètres d’envergure, ce qui est quatre fois plus gros que l’abeille à miel que nous connaissons tous.Elle a été repérée sur une île reculée d’Indonésie. L’abeille a la particularité d’établir son habitat dans des zones désertes d’habitations humaines.

Trouve-moi si tu peux

L’abeille Wallace tire son nom du naturaliste, Alfred Russel Wallace, qui l’a découverte en 1858. Les scientifiques ont ensuite perdu sa trace pendant des années avant de la retrouver dans les années 80. Ce n’était pourtant pas faute d’avoir cherché, les îles Moluques avaient été fouillées de fond en comble en vain.

L’abeille Wallace a de nouveau été débusquée par le photographe naturaliste, Clay Bolt dans une ruche naturelle d’une île au nord des Moluques. Il a déclaré que « c’était à couper le souffle de voir à quel point cet espèce était grande et magnifique, d’entendre le son de ses ailes géantes […] était incroyable ».

Une espèce à protéger

Si la megachile pluto n’est pas en voie d’extinction comme le sont certaines espèces d’abeilles, elle reste tout de même « vulnérable ». Son habilité à se fondre dans des coins reculés de notre Terre lui permet de relativement prospérer. L’entomologiste de l’université de Princeton, Eli Wyman, espère que « cette redécouverte va déclencher de nouvelles recherches qui vont nous permettre de mieux comprendre cette abeille unique et de la protéger ». L’espèce n’a donc en définitive été que très peu étudiée et c’est donc une découverte considérable pour le monde de l’entomologie. Espérons maintenant qu’elle n’échappera plus au radar des scientifiques.

Source: RTL