Starlink : Elon Musk dévoile la grappe de nano-satellites qu’il va disperser lors de son prochain tir d’essai

Espace

Par Henri le

Le projet Starlink est primordial pour SpaceX, et Elon Musk vient de partager quelques clichés des nano-satellites qu’il compte disperser autour de la planète.

Crédits : SpaceX

C’est le 15 mai prochain que se déroulera le prochain tir d’essai de la mission StarLink, qui est une des priorités de SpaceX.  Ce dernier va permettre de tester des techniques de mise en orbite de dizaines de petits satellites grâce à lanceur moyen de type Falcon9, désormais bien connu des fans de la firme.

Le but de ce projet est simple : crée une constellation de petits satellites interconnectés tout autour du globe afin de pouvoir fournir internet en haut débit même dans les zones difficiles d’accès. Les appareils qui seront envoyés dans l’espace mercredi ne sont néanmoins pas tout à fait les mêmes que les prochains puisqu’ils ne pourront pas communiquer entre eux. Ils vont donc principalement servir comme matériel de test pour une opération qui sera répétée de nombreuses fois à l’avenir.

Crédits : SpaceX

Très actif sur les réseaux sociaux, Elon Musk a partagé des clichés d’une énorme pile de 60 satellites qui sera installée dans le lanceur. Une photo montrant une voiture Tesla en comparaison permet de mieux saisir la taille du dispositif. Il a par ailleurs précisé que tout ne devrait pas se dérouler comme prévu lors du lancement.

À l’avenir, il faudra six lancements de 60 satellites pour assurer un service minimum et une douzaine pour permettre une couverture moyenne. Cela équivaut à environ 800 appareils placés en orbite basse. Musk prévoit d’en envoyer plus de 11 000 à terme.

Il n’est bien sûr pas possible d’envoyer des lanceurs à foison. Gwynne Shotwell, la directrice technique, a annoncé que SpaceX devrait réaliser entre deux et six lancements cette année. Ils devraient donc s’intensifier dans les années à venir.