Divulgâcher, datacratie, slasheur… Les nouveaux mots de la langue française sont arrivés

L’édition 2020 du célèbre Petit Larousse sera dévoilée demain, mais on connaît déjà quelques-uns des nouveaux mots qui intégreront prochainement, et de manière officielle, notre belle langue française.

Crédits PublicDomainPictures via Pixabay CC

Deux mots pour définir les nouveaux représentants de la langue française : High-tech et écologie. À partir de demain mercredi 22 mars, le nouveau Petit Larousse 2020 sera disponible chez la plupart des sites marchands. Une nouvelle édition du célèbre dictionnaire qui vient évidemment avec son lot de nouvelles entrées. Cette année, 150 nouveaux mots ont ainsi fait leur apparition dans le dictionnaire. Des mots auxquels nos confrères de l’Express ont eu accès, et qui témoignent d’une importante évolution dans la langue française. À titre de comparaison, l’édition actuelle du Petit Larousse compte plus de 83 500 mots et locutions ainsi que 28 000 noms propres, tandis que la toute première édition de l’ouvrage sorti en 1874 ne comptait que 35 000 entrées.  

Slasheur, Dédiésélisation et fachoshère

Sans surprise, les nouveaux mots qui intègrent le dictionnaire cette année témoignent d’une évolution sociétale résolument tournée vers les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Les termes Cryptomonnaie, Bore-out, Hackaton, Traceur, Slasheur, Darknet, Cyberdjihadisme, Datacratie, Fachosphère, ou encore Divulgâcher deviennent ainsi des entrées tout à fait valables au Scrabble. Côté écologie aussi, le Petit Larousse fait dans la nouveauté, avec Bioplastique, Dédiésélisation, Antispécisme ou Locavorisme.

Emportiérage et Klouker

Évidemment, à tous ces nouveaux mots s’ajoutent aussi des termes beaucoup plus légers, et notamment des appellations régionales assez originales, comme Emportiérage, un verbe tout droit venu du Québec qui signifie percuter un cycliste en ouvrant une portière. Viennent aussi les mots Klouker (Bretagne), qui signifie littéralement se goinfrer, ou encore Sentience, soit la capacité d’un être vivant à percevoir les émotions de son entourage.