Phillips Hue : bientôt des ampoules LiFi connectées à 250 Mbps

Gadget

Par Antoine le

La technologie LiFi permet de transférer des données à travers des ondes lumineuses.

© Signify

Signify, la filiale de Sony chargée du développement de la gamme d’ampoules connectées Hue, a annoncé une nouvelle catégorie de transmission Internet baptisée Truelifi, d’après TheVerge. Ce système est basé sur la technologie LiFi, très différente des technologies actuelles que sont le WiFi ou la 4G. Si ces dernières utilisent les ondes radio comme support de transmission de données, la LiFi utilise quant à elle les ondes lumineuses ! Les ampoules Truelifi permettront donc de transférer des données jusqu’à 150 Mbps vers des appareils comme des ordinateurs portables. La technologie fonctionne encore mieux entre deux points fixes puisque les débits atteindraient 250 Mbps dans ce cas de figure.

La gamme de produits devrait comprendre des ampoules Truelifi embarquant cette technologie, ainsi que des émetteurs-récepteurs pour mettre à niveau un éclairage existant. Il faudra une clé USB spécifique pour pouvoir utiliser un réseau LiFi.

Des secteurs déjà intéressés

S’il devrait être disponible aux particuliers, il devrait surtout s’adresser à des professionnels. En particulier, certains lieux pourraient tirer un vrai bénéfice de ce système. On pense immédiatement aux hôpitaux, où les fréquences radio peuvent être un véritable problème à cause des interférences qu’elles génèrent. Cette technique aurait également l’avantage de fonctionner dans des endroits où les interférences radio sont courantes, et pourraient altérer la qualité du signal WiFi.

Un autre avantage, moins évident, découle directement de l’un de ses défauts les plus flagrants. Puisqu’il se sert d’ondes lumineuses plutôt que d’ondes radio pour transférer des ondes, les signaux LiFi sont beaucoup plus facilement bloqués que leurs homologues WiFi. Cela a pour avantage de rendre la diffusion de ce signal bien plus prévisible, et donc de donner bien plus de contrôle à l’administrateur sur son accessibilité.

Même si elle apparaît résolument futuriste, cette technologie est déjà dans les cartons depuis quelques années. En 2011, Harald Haas -un chercheur en ingénierie à l’université d’Edimbourg, précurseur dans le domaine- donnait déjà une conférence TED présentant cette technologie.