Trump annonce que les entreprises américaines peuvent « vendre leurs équipements à Huawei »

Business

Par Remi Lou le

Les sanctions empêchant à Huawei d’utiliser des technologies américaines devraient être considérablement assouplies. La situation reste toutefois tendue, puisque rien n’a encore été officialisé.

Les utilisateurs de smartphones Huawei ou ceux qui comptaient s’en procurer un peuvent se rassurer. Bloomberg révèle ainsi que le président américain a annoncé « Les entreprises américaines peuvent vendre leur équipement à Huawei. Nous parlons d’équipement qui ne pose pas de grand problème de sécurité nationale ». Une déclaration qui suggère que les sanctions mises en place par le gouvernement américain empêchant la marque chinoise de collaborer avec des entreprises américaines – la privant de facto d’Android de Google – devraient être considérablement assouplies si ce n’est complètement levées. 

Cela s’est passé à la suite d’une rencontre entre Donald Trump et son homologue chinois, Xi Jinping, à l’occasion du sommet du G20, qui se déroulait ce week-end au Japon. Il semblerait que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine prenne ainsi une nouvelle direction, puisque le pays de l’Oncle Sam pourrait également renoncer à la hausse des taxes à l’importation de produits chinois.

Pas encore de confirmation officielle

Si Donald Trump a bien annoncé que les entreprises américaines pourront à nouveau collaborer avec Huawei, rien n’est encore officiel. Le Washington Post a en effet indiqué que le président américain a déclaré à la presse qu’il négocierait avec son gouvernement pour lever les sanctions sur Huawei, mais que la décision n’a pas encore été prise officiellement. 

Si la marque chinoise peut donc se réjouir de ce retournement de situation, la pression exercée sur Huawei reste toujours forte, d’autant plus que Donald Trump a indiqué qu’il autorisait la firme à utiliser des technologies américaines si, et seulement si, celles-ci ne « constituent pas de problème pour la sécurité nationale. » Par ailleurs, le mal est déjà fait, puisque les ventes semblent s’être écroulées partout dans le monde, d’après les prévisions du constructeur. Bien sûr, la décision de lever les sanctions ne tient pas uniquement de la bonne volonté de Donald Trump. La Chine s’est en effet engagé à acheter des produits américains en échange de la désescalade, notamment des appareils agricoles.