Walmart bannit les pubs de jeux vidéo violents (mais pas les armes à feu)

L’éternel débat sur la violence des jeux vidéo fait encore parler de lui aux États-Unis, où les hypermarchés Walmart ont décidé de bannir les publicités faisant la promotion de titres jugés agressifs. 

Crédits jimarojfm via Pixabay CC

L’information provient du site Vice, et elle fait visiblement suite à deux récentes tueries perpétrées le 30 juillet 2019 dans un Walmart de Southaven dans le Mississippi, puis le 3 août dernier dans un autre magasin de la chaîne situé à El Paso au Texas. Face à ces deux drames dont le bilan s’élève à plusieurs dizaines de morts (deux employés tués à Southhaven, et 22 morts à El Paso), l’enseigne aurait ainsi demandé à son personnel de bannir totalement les images de jeux vidéo jugés “violents de ses rayonnages, comme le révèle une directive interne publiée sur les réseaux sociaux par un employé. En ligne de mire, les TPS et les FPS “principalement des consoles PlayStation et Xbox” possédant des références aux armes, à la violence ou au tir, mais aussi les films et les vidéos autour de la chasse. Quelques jours après les fusillades, Donald Trump n’avait d’ailleurs pas hésité à accuser publiquement les jeux vidéo d’être — entre autres, responsables de ces passages à l’acte. 

Une décision radicale qui serait, selon un employé de la marque interrogé par Vice, un simple moyen de “détourner le véritable problème concernant les tirs de masse”. Il faut dire que si cette initiative semble assez surprenante et radicale de la part de la maison-mère, Walmart a paradoxalement indiqué lors d’une intervention publique qu’il n’était pas question d’interdire la vente d’armes à feu, ou de changer sa politique commerciale à ce sujet au sein de ses différents magasins, comme le rapportait il y a quelques jours le site USA Today. Sollicité par le site américain, le porte-parole de Walmart n’a pas souhaité commenter la situation. 

 

Source: Vice