Astéroïde : le détail des 24h après l’impact qui a décimé les dinosaures

Espace

Par Amandine Jonniaux le

Pour la première fois de l’histoire, des scientifiques semblent avoir levé le voile sur l’état de la planète Terre 24 heures après l’impact de l’astéroïde qui a décimé les dinosaures. Une découverte qui pourrait nous aider à mieux comprendre le monde qui nous entoure. 

Crédits Ractapopulous via Pixabaya CC

Il y a 65 millions d’années, un astéroïde frappait violemment la Terre, provoquant au passage l’extinction des dinosaures et des bouleversements majeurs sur la planète. Aujourd’hui, une équipe de chercheurs de l’Université du Texas affirme avoir obtenu un “aperçu très clair” de ce qui s’est passé dans les heures qui ont suivi l’impact de l’astéroïde sur la surface de la Terre. En étudiant un certain nombre de roches retrouvées au large de la péninsule du Yucatan au Mexique, à l’endroit précis où l’impact a vraisemblablement eu lieu, les scientifiques ont ainsi pu estimer que la taille de astéroïde au moment du choc approchait les 6 miles, soit un peu plus de 9,5 kilomètres. Des dimensions impressionnantes, qui auront suffi à créer un cratère de 145 km de diamètre pour 28 km de profondeur, soulevant au passage 25 billions de tonnes de débris dans l’atmosphère.

Face à un tel impact, la Terre encaisse alors ce qui s’apparente “au jour le plus mouvementé de son histoire”, explique Derrick Pitts, astronome en chef du Franklin Institute de Philadelphie dans un article de CBS News. Quelques minutes seulement après le choc, équivalent selon l’étude à une puissance de 10 milliards de bombes atomiques type Hiroshima, les débris en suspension générés par l’astéroïde s’effondrent vers l’extérieur, tandis qu’une immense vague de chaleur carbonise d’un souffle les arbres et les êtres vivants à plus de 1000 km à la ronde. Parallèlement au tsunami qui s’abat sur les terres, la chute de roches projetées dans l’atmosphère pendant l’explosion provoque également de nombreux incendies. Tandis que la Terre se transforme peu à peu en immense brasier, les heures qui suivent l’impact de l’astéroïde sont marquées par d’importantes activités sismiques. Il faudra attendre plusieurs jours avant que les débris les plus légers soulevés par l’explosion ne viennent retomber au sol, déposant au passage une couche de sable enrichi en hydrocarbures et en charbon de bois. Autant de phénomènes qui ont profondément bouleversé la surface de la planète à l’époque. “Si l’astéroïde n’avait pas frappé à cet endroit, à ce moment-là, les choses auraient pu être très différentes pour notre planète, explique Derrick Pitts. S’il avait frappé ailleurs, nous aurions pu avoir une planète totalement différente”.  À noter que selon les conclusions des recherches menées par l’équipe universitaire, le phénomène serait susceptible de se reproduire dans le futur.