Mark Zuckerberg s’exprimera sur la liberté d’expression à 19h

politique

Par Felix Gouty le

En réponse aux différentes critiques et fuites sur ses directives et prises de position, Mark Zuckerberg donnera publiquement son point de vue sur la liberté d’expression, ce soir.

Crédits : William Iven / Unsplash.

La liberté d’expression sera au cœur du prochain discours du PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, ce soir à 19h, heure française. Dans un post publié hier via son compte officiel sur le fameux réseau social, ce dernier annonce : « J’ai travaillé sur un discours relatant mes opinions sur le dialogue et la liberté d’expression que je donnerais demain. C’est la version la plus aboutie et compréhensive de mes visions sur ces sujets : pourquoi je crois en l’importance du dialogue, comment lui laisser la place et réunir les gens vont de pair, comment débattre des défis qui découlent d’internet et de cet influx de dialogue et, enfin, quelles sont les menaces majeures contre la liberté d’expression à travers le monde. A travers ce discours, j’ai tenté de distiller une grande quantité de ce que j’ai appris au fil de ces dernières années en me concentrant majoritairement sur ces problèmes. J’ai passé beaucoup de temps à y travailler. C’est ma vision non-censurée de ce que je pense à ce sujet. »

Cette annonce n’arrive très certainement pas de nulle part. Il y a quelques semaines, des enregistrements d’une réunion du personnel de Facebook, surgissant grâce à The Verge, dévoilaient des prises de position intrigantes de la part de Mark Zuckerberg y compris à propos du démantèlement des GAFAM. « Je ne veux pas avoir à poursuivre mon propre gouvernement, pouvait-on l’entendre dire. (…) Mais si quelqu’un menace votre existence, vous l’envoyez au tapis. » Le discours attendu pour ce soir intervient, de plus, après des critiques envers les déclarations de Facebook concernant son absence de « fact-checking » sur les posts et publicités de nature politique. Il sera donc enfin l’occasion pour le PDG du réseau social de s’exprimer publiquement sur ces sujets sensibles.