[CES] Lexilife dévoile la première lampe qui corrige la dyslexie

Gadget

Par Gregori Pujol le

Environ 10% de la population – soit 7 millions de personnes en France et 700 millions dans le monde sont atteints de dyslexie. Ce trouble de l’apprentissage du langage écrit touche en moyenne trois enfants par classe en France et peut entraîner des difficultés scolaires et une perte de confiance en soi. La dyslexie n’est pas une maladie mais un handicap dont on ne guérit pas.

À la lecture, une image miroir se superpose au texte, créant un trouble et compliquant le déchiffrage. Un non dyslexique a un seul œil dominant qui envoie une information principale au cerveau, qu’il sait analyser. Une personne dyslexique dispose, au contraire, de deux yeux dominants qui envoient simultanément deux informations différentes au cerveau. C’est cette confusion qui crée des images miroirs et perturbe la lecture.

Fruit de plus de 20 ans de R&D, Lexilight est une lampe d’aide à la lecture pour les dyslexiques. Sa technologie combine à la fois une lumière pulsée et modulée et permet d’effacer cet effet miroir. Elle améliore ainsi la qualité de lecture de la quasi-totalité des dyslexiques et ce sur tous types de supports.

Un dispositif qui permet de corriger la perception

La lampe Lexilight va corriger ce problème en permettant au cerveau de traiter l’information comme si elle provenait d’un seul œil dominant. Elle émet une lumière pulsée et modulée qui atténue l’effet miroir que les dyslexiques voient lors de la lecture. La lampe diffuse une lumière grâce à des diodes LED dont les ondes peuvent être adaptées à la vue par l’utilisateur. Elle fait varier plusieurs paramètres de ces diodes, notamment leur fréquence de rafraîchissement, pour qu’un œil puisse prendre le pas sur l’autre pour estomper l’effet miroir. Deux molettes permettent à l’utilisateur de régler facilement et finement la pulsation et la modulation de l’onde afin de l’adapter à sa vue.

Un dispositif qui fonctionne aussi sur les écrans

Les adultes passent en moyenne 5 heures devant les écrans et les enfants 4 heures. Comme les difficultés de lecture pour les dyslexiques s’appliquent aussi aux écrans il est important de pouvoir les soulager aussi sur ce support. La lampe a été conçue pour être positionnée à la verticale face à l’écran. Pour en accroître l’efficacité, on peut diminuer la luminosité de l’écran.

Compacte, Lexilight peut être utilisée chez soi, au bureau, ou encore à l’école. Elle est livrée avec une housse solide pour faciliter son transport et se branche instantanément. Lexilight est disponible à 549 euros avec un essai gratuit de 1 mois. Elle est garantie 10 ans.