David Ayer fait miroiter un Director’s cut pour Suicide Squad

Cinéma

Par Olivier le

Suicide Squad n'est pas le film préféré des fans de l'univers ciné de DC. Le film de David Ayer est même régulièrement classé parmi les pires, un exploit au vu de la qualité globale des blockbusters du DCEU.

Mais peut-être qu’il existe quelque part une « bonne » version de Suicide Squad ? David Ayer, le réalisateur du film sorti en 2016 et qui n’a cessé de le défendre bec et ongles malgré l’évidence, annonce qu’un nouveau montage existe. Et il laisse entendre qu’il est bien meilleur que celui sorti au cinéma…

L’exemple de Justice League

Interrogé par un fan sur Twitter, le réalisateur propose de s’adresser directement à AT&T et à HBO Max pour que ce montage inédit voit le jour. AT&T est le propriétaire de HBO, et HBO Max est la nouvelle plateforme de streaming qui regroupe tous les contenus de la chaîne câblée américaine, mais aussi les films du DC Extended Universe. La proposition de David Ayer n’a rien d’innocent.

HBO Max va en effet diffuser l’année prochaine le « Snyder Cut » mythique de Justice League. Un film lui aussi mis à mal par les critiques et par le public : pour des raisons familiales, Zack Snyder avait dû en laisser les rênes à Joss Whedon, avec le résultat que l’on sait. Durant des années, l’ex-architecte du DCEU a assuré qu’un Director’s Cut existait et qu’il était bien supérieur au film sorti en salles. On jugera sur pièce en 2021.

Si le Snyder Cut va finalement être visible, c’est aussi et surtout grâce au soutien d’une armée de fans déçus par Justice League. Suicide Squad bénéficie-t-il d’un même soutien ? Cela reste à démontrer : à l’exception d’Harley Quinn (Margot Robbie) dont c’est la première apparition au cinéma, le film de David Ayer n’a rien de notable et pas grand chose à sauver. Mais qui sait ?

23 Commentaires

  1. Debaser

    15 juillet 2020 at 8:24

    Faut vraiment aimer la médiocrité pour réclamer des versions “cut” de films totalement mauvais.

  2. Improbable

    15 juillet 2020 at 8:43

    Snyder n’a pas affirmé que sa version était supérieure à la version cinéma, il me semble même avoir lu sur vos propres pages qu’il ne l’avait même pas vue…

  3. Alexandre Jalon

    15 juillet 2020 at 9:26

    Suicide Squad est, déjà dans le scénario, une vraie sombre bouse sans parler du reste.

    Un director’s cut n’y changera absolument rien, ni du côté de l’histoire, ni du côté du Joker mis super en avant de façon délirante alors qu’il est complètement hors sujet et totalement raté (Jared Leto, c’est vraiment un acteur ?) ni… De rien en fait…

    Il faudrait retourner intégralement ce film avec un autre Joker (comment ça, j’insiste), avec une autre histoire considérablement moins capillotractée et surtout, donc, avec la quasi totalité des acteurs à changer en ne conservant que Ben Affleck (Batman), Margo Robbie (Harley Quinn), Viola Davis (Amanda Waller) et Jai Courtney (Captain Boomrang).

    Tout le reste du cast est VRAIMENT à changer (même Will Smith qui n’est pas Deadshot mais Will Smith qui se la joue Deadshot et SURTOUT, donc, Jared Leto à virer définitivement du rôle… A VIE !)…

    Bref, un director’s cut de cette bouse, au mieux, ne changera pas la donne, au pire, ne fera qu’empirer les choses :p.

  4. BABAW

    15 juillet 2020 at 9:54

    Ah bah si il y a quand même le Joker de Jared Leto autour de qui le film était censé tourner mais qui a complètement disparu à la production. Donc du potentiel, il y en a beaucoup.

  5. XaveVonCroy

    15 juillet 2020 at 10:11

    @Alexandre Jalon “un director’s cut de cette bouse, au mieux, ne changera pas la donne, au pire, ne fera qu’empirer les choses”

    Ce qu’affirme Ayer, c’est précisément que tout ce qui en a fait une bouse vient des reshoots et du remaniement. Je n’ai pas vu Suicide Squad, je n’ai pas d’avis ni sur le film ni sur si c’est la faute du réal ou des studios, mais pour la défense d’Ayer, l’exemple de Justice League montre très clairement comment un remaniement de dernière minute peut rendre l’histoire nanardesque, le méchant pathétique, les personnages creux, génériques et sans ni personnalité ni arc narratif (rien de plus que des costumes kitch sans vrai personnage dedans).

    Si on fait l’effort d’imaginer ce qu’aurait donné son film Watchmen avec le même sabotage de dernière minute des studios, on tombe sur un film aussi nul que Justice League. Prends Watchmen et supprime la moitié des personnages pour ne garder que trois ou quatre héros + 1 méchant, comme ça c’est plus facile à suivre. Et ceux que tu gardes, supprimes leur développement de personnage. Ce ne sont plus que des clichés dans des costumes. Puis, mets à la poubelle tout ce qui touche à la présentation réaliste et complexe de la société américaine et l’impact des Watchmen sur la population, ou les réflexions désabusées sur le rêve américain. On crée un monde sans société, avec juste des gars en costume qui se tape dans des villes avec des civils qui font juste figurants. Enfin, le plus important, supprime toutes les thématiques du récit (dans Watchmen, c’est la déshumanisation progressive de Dr Manhatan, le regard des héros face à ce qu’ils étaient autrefois et ce que leurs parents étaient, l’acceptation que l’âge d’or de la génération d’avant avait pas mal de zones d’ombres dont on ne parlait pas. Dans Justice League, de ce que je comprends du Snyder Cut, ce serait la signification des Mother Boxes, la nature hybride de Cyborg et l’acceptation de son humanité, la signification symbolique de la renaissance de Superman. C’est compliqué, c’est prise de tête, ça ralentit les bastons, enlève tout). Pour finir, maintenant que ton histoire ne raconte rien, tu peux simplifier sa résolution en remplaçant toute la progression de l’intrique par une suite de scènes de dialogues mal écrits tournés à la va-vite en dernière minute avec une photographie de sitcom et des costumes mal ajustés digne d’un cosplay moyen, pour raconter sans effort comment les gentils arrivent à localiser le méchant et rusher vers le final du film, final dont on retire toute confrontation idéologique pour le transformer en une confrontation physique (un bottage de cul simple et bête, sans lien avec les thématiques du film, puisque de toute façon le film n’a plus de thématique). C’est vraiment ce charcutage du studio qui fait la différence entre la qualité de Justice League et celle de Watchmen.

    Du coup, pour Ayer, je lui laisse le bénéfice du doute. Même Jared Leto, qui n’a pas convaincu grand monde, peut être sauvé par une director’s cut. Ben Affleck aussi n’a pas convaincu dans JL, alors que dans BvS les critiques s’accordaient à le trouver génial, même celles qui n’avaient pas aimé le film…. La différence de ses prestations entre JL et BvS, c’est la preuve que le charcutage des studios peut fausser complètement la perception qu’on a d’un personnage. Donc donnons une chance à Jared Leto.

  6. Bloubil

    15 juillet 2020 at 10:39

    Si The Dark Knight avait été charcuté à la truelle également t’aurais critiqué Ledger en disant qu’il est hors sujet dans le rôle aussi hein 🙂

  7. Bloubil

    15 juillet 2020 at 10:40

    Tu préfères demander une nouvelle version d’un truc déjà bien ?

  8. Debaser

    15 juillet 2020 at 11:40

    Non, je préfère regarder des trucs bien.

    Je pense qu’on a assez de bon films pour ne pas avoir à demander des versions longues de films mauvais.

  9. XaveVonCroy

    15 juillet 2020 at 11:54

    sauf dans le cas où la version longue rend le film bien

  10. Debaser

    15 juillet 2020 at 12:04

    Moué. Si on se voile pas la face, un truc mauvais reste globalement mauvais.
    Rajouter 3,4 cerises et de la crème chantilly sur une bouse, ca la rend juste un peu plus comestible. Rajouter 3,4 cerises sur un bon gâteau rend le gâteau encore meilleur.

    BvS était très nul et au mieux pas terrible en version longue. Le seigneur des anneaux était déjà très bien en version cinéma et la version longue le rend encore meilleur.

    Si on arrêtait de voir et de réclamer la moindre bouse DC/Marvel, ils se sortiraient un peu les doigts pour proposer autre chose que cette soupe sans saveur qu’on a depuis 10ans. Et on aurait pas besoin de Snyder cut ou de versions longues pour “apprècier” le film.

  11. Rotisserie

    15 juillet 2020 at 12:20

    Après les goût et les couleurs… personnellement j’ai détesté le Seigneur des Anneaux, je comprends toujours pas pourquoi les gens le trouvent aussi bien.
    Et pourtant je l’accepte, je ne dis pas qu’il est nul par respect pour ceux qui l’aime.
    Idem pour BvS.

  12. Bloubil

    15 juillet 2020 at 12:26

    T’es pas obligé de regarder ce que t’aimes pas hein …. moi si on me fait manger de la “bouse” même avec de la chantilly une fois je vais ailleurs manger autre chose et fin de la discussion , je me plains pas d’en manger pendant 10 ans 😉

  13. XaveVonCroy

    15 juillet 2020 at 12:32

    ça dépend vraiment de quoi on parle, de l’envergure des changements. Un réal qui a dû supprimer dix minutes de scènes pour satisfaire quelques exigences d’exploitation, et qui les rétablit dans sa version DVD, ou qui est déjà content de la version ciné mais qui veut aller encore plus loin dans la version longue, je suis d’accord avec toi, ce sera comme entre LOTR version ciné ou version longue, ou les deux versions de BvS, ça fera la même chose avec 3, 4 cerises en plus.

    Mais c’est une situation complètement différente d’une version que le réalisateur désavoue et qui, ensuite, a le droit de faire son propre film. Regarde les versions ciné de Brazil ou de Blade Runner par exemple, deux exemples de fins alternatives qui changent complètement le ton et l’impact du film, donc il y a une réelle différence de qualité entre la version du réalisateur et la version du studio. Regarde Kindgom of Heaven, la version longue fait la différence entre un bon film et un chef d’œuvre.

    Pour Justice League, on est dans un cas encore plus extrême où le réalisateur n’a pas fait son montage lui-même, n’a même pas voulu regarder le résultat final, n’a même pas voulu savoir ce qu’on avait mis dedans en son absence. La version ciné ne raconte même pas la même histoire, TOUTES les scènes avec le personnage principal ont été reshootées, le résultat est constitué à moitié de ses scènes d’origines dont on a gardé 20% pour les réarranger et leur faire dire autr chose, et à moitié de scènes écrites et filmées par quelqu’un qui avait une vision complètement différente du film et qui voulait complètement changer le résultat final. Pour Suicide Squad, c’est pareil, le réalisateur a complètement perdu le contrôle de son film, il n’a rien monté lui-même, les studios ont complètement changé le film en sous-traitant à une boîte de montage de bande-annonce de faire tout le montage du film. Il s’agit pas du même gateau avec 3, 4 cerises en plus, il s’agit d’un gateau avec à la base les mêmes ingrédients, mais où le gérant du restau a enfermé le cuisinier dans sa chambre froide pour faire le gateau à sa place.

    Ensuite, si tu trouves que BvS est nul, ne cherches pas plus loin, c’est juste que ce n’est pas pour toi. Pour continuer dans l’analogie des gateaux, c’est comme si je n’aimais pas le chocolat. Si quelqu’un dit “dis-donc, il avait l’air bien ce gateau au chocolat, mais quelqu’un a pissé dedans, on peut le refaire mais sans pisse?” ben je ne vais pas arriver et faire mon troll “bah de toute façon, ça ne fera pas de différence, la version chocolat sans pisse sera aussi dégueulasse que la version avec pisse, parce que le chocolat c’est pas bon…. cherchez pas, j’ai raison”.

  14. srikiki

    15 juillet 2020 at 14:28

    Pour reprendre ton exemple, ici on serait plutot dans un gateau fait a la ***** et ou quelqu’un dirait “hey va faire plutot une tarte à la *****”… ouai…….
    Le fond sera toujours plus ou moins le meme et dans ce film, c’est clairement le fond qui n’est pas bon….. enfin la forme aussi d’ailleurs :/

  15. Bloubil

    15 juillet 2020 at 14:32

    Ou alors le mec fait une super recette du meilleur gateau du monde , et d’un coup on lui supprime des étapes , on remplace le sel par du sucre , on fait cuire avant de rajouter la moitié des ingrédients et on le passe au mixer avant de le servir ^^

  16. XaveVonCroy

    16 juillet 2020 at 8:06

    Ou alors on fait un gateau avec un parti pris osé, qui ne plaira pas à tout le monde (genre un sucré-salé). Le gateau est objectivement réussi pour tous ceux qui aiment le sucré-salé, donc la moitié est fan, l’autre moitié le déteste. C’est leur droit. Mais en plus de le détester, ils sont incapables d’accepter que c’est pas un mauvais gateau, juste qu’il n’est pas selon leur goût. Ils ne font pas la différence entre un gateau qui ne leur plaît pas, et un gateau juste raté. Même le fait que la moitié des connaisseurs le trouvent fabuleux ne leur fait pas changer d’avis, pour eux la situation est claire: “c’est un gateau fait a la ***** et ou quelqu’un dirait: hey va faire plutôt une tarte à la ***** “

  17. Alexandre Jalon

    16 juillet 2020 at 8:44

    Non… Ledger n’était pas un mac à tendance trafiquant de drogue, lui… Avec un look de truand à la petite semaine…
    Ledger avait compris l’essence de ce qu’est le Joker, le Chaos pur et simple dans le corps d’un psychopathe qui ne vit que pour détruire tout, que ce soit les gens, les biens, les esprits…

    Peut être qu’en regardant l’excellent animé “Under the Red Hood” tu te rendras compte, là encore, à quel point le Joker n’a rien à avoir avec celui de Leto. A tout point de vu. Et pareil dans “Batman Arkham Assault” et toujours pareil avec “The Killing Joke” (préfère le comics à l’animé qui ne lui rend pas justice, même s’il reste regardable).

    Mais bon, tu te rendras compte par toi même, si la Warner accepte un director’s cut de ce film, à quel point, quoiqu’on en dise, Leto en Joker, comme 95% du film, c’est juste un ratage total !

  18. XaveVonCroy

    16 juillet 2020 at 9:02

    du moins, ça représente BvS. Pour JL, c’est juste que les producteurs ont voulu faire une suite sans le sucré-salé pour être sûr que tout le monde aime, sans comprendre que même s’ils avaient perdu la moitié du public, c’était justement pour ce sucré-salé que l’autre moitié aimait. Du coup ils ont un gateau saccagé et fade, sans ce goût que la moitié des gens avait adoré, et qui ne plaît pas davantage à ceux qui n’aimaient déjà pas. Maintenant la moitié des fans demande le vrai gateau, celui qui était prévu à la base, et l’autre moitié des fans se contente de troller en disant “vous êtes bêtes de vous acharner à le réclamer, ça l’améliorera pas, ça sera toujours aussi pourri”. Ben en fait si, pour ceux qui aiment le parti pris de base, les choix de Snyder sur son récit et le ton de sa narration, ça changera tout. Pour ceux qui n’aimaient pas, effectivement ça changera rien, alors passez à autre chose et laissez-nous apprécier.

  19. XaveVonCroy

    16 juillet 2020 at 12:16

    Si le critère c’est sa fidélité aux comics, alors oui peut-être. Mais une adaptation, c’est aussi créer des trucs nouveaux. Là, on a une nouvelle version du Joker, très différente, qui est peut-être davantage ce que l’histoire ou le ton du film nécessitait. Pour moi, si le personnage est réussi en tant que personnage original, s’il s’intègre bien à la narration, s’il est cohérent, s’il permet de développer des thématiques intéressantes, d’étoffer le propos du film, alors il est réussi tout court. M’interdire d’apprécier la qualité d’un film, juste parce que dans le livre c’était pas la même chose, je trouve ça bête. J’attends de l’industrie du cinéma de faire des œuvres cinématographiques de qualité, des films qui fonctionnent bien. Pas qu’elle produise des fan-arts de luxe.

    (après, je parle en théorie, hein. Que Suicide Squad soit de qualité, c’est un autre débat. Mais si le director’s cut restaure une version de qualité, avec une intrigue intéressante, des persos profonds, une dramaturgie réussie, alors le fait qu’ils aient exploité le personnage du Joker d’une manière différente de ses représentations habituelles, ça ne sera pas un problème.)

  20. Ozimandia

    19 juillet 2020 at 20:31

    Ah Jared Leto, il n’a fait que des film horribles , parmi les pires jamais réalisés, fight club, requiem for a dream , américain psycho, panic room, mister nobody, lord of war, blade runner 2049 et surtout dallas buyer club pour lequel toutes les critiques l’ont sabré comme le pire acteur de tous les temps…… tu ne dois pas être très cinéphile pour sortir des idioties pareilles. Suicid squad était supposé être très sombre, il suffit de voir la première bande annonce pour voir que david ayer avait une vision bien différente, de même Jared Leto n’a que 10 minutes au plus dans le film, le film à été totalement réécrit pour en faire une version soft à la guardian of thé galaxy ce qui n’a pas du tout fonctionné pour en plus être saboté sur la table de montage par une équipe habituée à ne faire que du clip vidéo, le ayer cut est peut-être aussi mauvais que la version cinéma, Jared Leto est peut-être une erreur de casting ( mais très certainement loin d’être mauvais acteur) où pas, je laisse le bénéfice du doute.

  21. Ozimandia

    19 juillet 2020 at 21:00

    Complètement faux, le joker n’a jamais été un terroriste avec du maquillage et deux énormes cicatrices sur les joues ?!? The Dark Knight n’as rien de fidèle au personnage, c’est la chose la plus absurde que j’ai entendu, limite la version du Batman de 1989 était beaucoup plus proche. Le personnage est à la base un clown complètement dingue,qui n’a aucun but dans la vie, il ne recherche qu’à s’amuser en craquant des blagues vaseuses qui ne font rire que lui et est psychologiquement semi amoureux de ça némésis Batman, la seul personne qui lui ressemble un tant sois peu, j’ai du lire les mêmes comics désolé….. la seul fois où le joker à ses fameuses cicatrices sur les joues c’est sur le graphic novel joker de brian azzarello et lee bermejo où le personnage est aux antipodes de thé dark night.

  22. Alexandre Jalon

    20 juillet 2020 at 9:47

    J’en ai rien à faire des rôles qu’il a pu faire par le passé (Au passage, dans Blade Runner 2049, il n’est certes pas mauvais mais certainement pas top non plus).
    Son Joker est juste pourri à tous les niveaux, tant dans son écriture (et ça, je conviens que ce n’est pas de sa faute) que dans son interprétation, son look… Tout en fait. Il n’y a absolument RIEN à en conserver.
    C’est juste une TRÈS mauvaise copie, raté qui plus est, de celui d’Eath Ledger, point !

    Un acteur, s’il est mauvais dans un film, qui qu’il soit, ne verra pas sa performance sauvée par le reste de sa carrière. C’est comme Georges Clooney dans Batman & Robin, comme Rutger Hauer et Donald Sutherland dans Buffy contre les vampires le film et j’en passe.

    Après, tu peux troller comme tu veux, Jared Leto est juste un Joker catastrophiquement mauvais dans Suicide Squad et son personnage est, de plus, totalement hors sujet ! A part le nom, la peau blanche et les cheveux peints en vert, il n’a rien d’un Joker.
    Dans ce film, un acteur de série double Z n’aurait pas été pire. Prétendre le contraire, C’est juste indéfendable (ou alors jouer les sourds, et tu sais ce qu’on dit des sourds…)

  23. Ozimandia

    24 juillet 2020 at 20:58

    Je ne défends personne apprends à lire, c’est toi qui est complètement hors sujet. C’est bien toi qui à demandé si Jared Leto était un acteur que je sache prétendant qu’il était mauvais, je n’ai fait que m’être devant tes yeux une carrière cinématographique des plus solide. Je ne sais pas si je suis sourd peut être suis je même muets, toi par contre tu m’as l’air d’être un troll, pour ma par Je l’ai trouvé très bon dans Blade Runner 2049, chacun ces goûts 😜

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *