Garde ton corps : l’application pour se protéger du harcèlement de rue

apps

Par Julie Hay le

Pour lutter contre le harcèlement de rue et protéger les victimes, Pauline Vanderquand a développé une application baptisée Garde ton corps. Elle permet aux femmes victimes de harcèlement ou d’agression d’alerter ses contacts et de trouver un abri.

Crédits : Rob Hampson

En 2018, 86% des femmes déclaraient avoir été victimes de harcèlement de rue, selon un sondage Ifop. Que ce soit des sifflements, des insultes ou des agressions sexuelles, les femmes sont confrontées chaque jour à l’insécurité dans l’espace public. Pour lutter contre ce phénomène, Pauline Vanderquand a développé une application. D’abord seulement disponible à Aix-en-Provence, elle s’est ensuite déployée sur l’ensemble de la région PACA. À Marseille, elle a été téléchargée plus de 20 000 fois en quelques jours. Forte de ce succès, la créatrice exporte désormais son dispositif à Paris. Depuis le 10 août, il est possible de la télécharger dans le Play Store de Google. Sur iOS, elle figurera sur l’App Store d’Apple dès le 20 août prochain. Garde Ton Corps permet de s’assurer de rentrer chez soi en sécurité, surtout la nuit.

Vous avez envie de transformer votre bar, resto, hôtel en une Safe Place de votre ville et ainsi participer à notre…

Publiée par Garde Ton Corps sur Lundi 10 août 2020

Pour ce faire, Garde Ton Corps propose à l’utilisatrice d’entrer les noms de ses contacts “de confiance” depuis son répertoire. Lorsque l’utilisatrice voudra rentrer chez elle, elle pourra ainsi envoyer un message pour les prévenir. Le SMS, envoyé directement depuis le téléphone de l’usager, mentionne le lieu de départ, le lieu d’arrivée ainsi que la durée du trajet. Il précise aussi le pourcentage de batterie restant. L’utilisatrice pourra les avertir en cas de danger via le même procédé, en cliquant sur le bouton “message d’urgence”. Il envoie la position GPS exacte du téléphone ainsi que l’adresse. Des liens peuvent ensuite être ouverts directement dans Google Maps. Cliquer sur “Lâche-moi” permettra d’afficher le “Safeplace” le plus proche. Il s’agit d’un refuge référencé où l’utilisatrice peut se mettre à l’abri, lorsqu’elle est suivie par exemple. Dans un article du Parisien, la créatrice explique avoir déjà noué deux partenariats avec des bars du 10e arrondissement. Avec l’ambassadrice parisienne, Anita Mas, Pauline Vanderquand explique travailler au développement d’un réseau de lieux refuges dans la capitale. Ces lieux seront aussi répertoriés dans la catégorie “Je sors”. Les lieux et événements partenaires y seront recensés. L’application propose aussi un onglet “Je voyage”, qui mentionne les hôtels et événements reconnus comme sûrs pour les utilisatrices. Sur le Facebook de Garde Ton Corps (ci-dessus), on apprend que l’application a déjà été téléchargée plus de 30 000 fois.