Des particules extraterrestres ont permis d’identifier un astéroïde en Antarctique

Espace

Par Olivier le

Des scientifiques ont trouvé la preuve qu'un astéroïde d'au moins une centaine de mètres de diamètre a explosé à basse altitude dans l'Antarctique il y a 430.000 ans. Des particules de nature extraterrestre ont permis d'établir ce phénomène de grande ampleur.

Crédit : Alexander Antropov, Pixabay

C’est au sommet de la montagne Walnumfjellet, située dans la Terre de la Reine-Maud à l’Est de l’Antarctique, qu’une équipe internationale de chercheurs menée par l’Université du Kent et l’Imperial College de Londres a trouvé des particules d’impact provenant d’un astéroïde. Ce dernier a explosé à basse altitude à cet endroit il y a 430.000 années. Le caillou, d’un diamètre d’au moins cent mètres, a laissé sur place des « sphérules de condensation ».

Une explosion qui a fait fondre la glace environnante

Après analyse chimique, ces particules ont révélé une forte concentration en nickel provenant de l’espace, ainsi que de l’oxygène : avec le temps, les sphérules ont interagi avec les glaces de l’Antarctique. C’est la raison pour laquelle les géologues peuvent conclure que l’astéroïde a explosé tout près du sol, car l’onde de choc a a fait fondre et vaporisé la glace environnante : l’oxygène contenu dans la glace s’est alors mélangé avec les particules de l’astéroïde.

Les chercheurs expliquent que cette découverte est importante dans l’histoire de la géologie, car les preuves de ces événements sont rares et complexes à trouver. Il est en effet difficile d’identifier de telles sphérules. Les explosions d’astéroïdes à basse altitude sont plus communes que celles qui créent des cratères, néanmoins elles sont moins évidentes à détecter.

L’explosion causée par la météorite a dû être ressentie sur des milliers de kilomètres, mais pas par nos ancêtres : d’après les scientifiques, ils n’ont pas pu en être les témoins. Ce qui n’enlève rien à la puissance probable d’un tel impact. Un astéroïde d’une dizaine de mètres qui explose non loin de la surface de la Terre a la force d’une bombe atomique de plusieurs mégatonnes.