En Chine, les mineurs de bitcoins revendent leurs cartes graphiques en masse

Sur le web

Par Olivier le

Les mineurs chinois de cryptomonnaies qui ne peuvent plus exercer leur activité en raison des interdictions édictées par les autorités du pays n'ont pas d'autre choix que de vendre leurs milliers de cartes graphiques, à des prix qui laissent rêveur…

© Videocardz

Le gouvernement chinois a accentué la pression sur les usines de minage de bitcoins et autres cryptomonnaies ces derniers mois. Plusieurs provinces ont même interdit purement et simplement cette activité, pour des raisons environnementales (l’empreinte écologique du minage pèse très lourd) et économiques : pas question de laisser prospérer des monnaies décentralisées alors que Pékin veut renforcer sa mainmise sur l’ensemble de l’économie du pays.

Des tarifs très alléchants, mais gare aux mauvaises surprises

Pour les mineurs de bitcoins, il ne reste plus qu’à mettre la clé sous la porte. Mais pour éviter de tout perdre, bon nombre d’entre eux vendent les cartes graphiques acquises pour générer des unités crypto, des composants qui ne leur sont plus d’aucune utilité désormais. Les amateurs de bonnes affaires peuvent ainsi trouver des GeForce RTX 3060 à des prix défiant toute concurrence, entre 336 et 450 $ !

Un vendeur qui tentait de gagner un peu d’argent a même baissé son prix à 270 $ après que des concurrents sont venus tenter leur chance avec des tarifs plus bas. La même carte graphique est facturée 539 € en France… Certains ex-mineurs proposent également les GPU avec leur équipement de minage, d’autres des PC gamers au complet qui ne servaient qu’à miner du bitcoin. Le tout à des prix qui feraient pâlir d’envie n’importe qui en dehors de Chine.

À court terme, ces ventes en gros ne risquent cependant pas de faire baisser les prix des cartes graphiques dans le monde. Ces GPU ne sont pas forcément de bonnes affaires : ils ont été utilisés 24/7 pour générer le maximum d’unités et peuvent présenter un risque d’usure. Par contre, la pression sur l’offre va retomber puisqu’il y aura moins d’acheteurs : on peut donc s’attendre à des tarifs plus doux au fur et à mesure que la demande se rééquilibre en faveur des joueurs.