Passer au contenu

Diablo IV : la version Game Pass est privée de cloud gaming et c’est normal

Ça y est, un premier jeu Blizzard vient d’intégrer le Xbox Game Pass suite au rachat du studio par Microsoft. Mais il y a un mais.

Depuis le 28 mars dernier, les joueurs abonnés au Xbox Game Pass peuvent librement arpenter le monde de Sanctuaire pour mettre un terme aux agissements de Lilith. Après de longs mois de spéculations et de rumeurs en tout genre, Diablo IV a enfin rejoint les rangs de l’abonnement gaming de Microsoft. Cette inclusion historique marque une première étape majeure dans l’acquisition d’Activision Blizzard. Pour rappel, le studio mère de Diablo, World of Warcraft ou encore Overwatch était finalement racheté par la firme de Redmond en octobre 2023, à la suite d’une bataille juridique sans précédent.

L’avenir de ces franchises à succès se fera donc sous l’égide Xbox, un rapprochement qui s’annonçait prometteur. Malheureusement, une vague de licenciement de 1900 employés décidée par Microsoft en début d’année n’a pas manqué de réduire les attentes des joueurs. S’il est encore difficile de juger de l’impact de cette décision sur les projets d’Activision Blizzard, le rachat est cependant déjà source de bonnes nouvelles pour les gamers. L’ajout de Diablo IV au catalogue Game Pass est une première manifestation positive de cette alliance, mais les abonnés ont malheureusement été pris au dépourvu. Il s’avère que le fameux hack ‘n slash se retrouve privé d’une fonctionnalité majeure de la formule d’abonnement. Où est donc passé le Cloud Gaming ?

Les subtilités d’une alliance nouvelle

Les joueurs n’ont pas manqué de remarquer que la version Game Pass de Diablo IV est uniquement accessible sur PC et Xbox. Pourtant, de nombreux utilisateurs se reposent régulièrement sur la fonctionnalité Cloud Gaming de la formule Game Pass Ultimate. Celle-ci permet en effet d’accéder au catalogue n’importe où, et notamment sur des machines tierces telles qu’un Mac, un Steam Deck voire même une Smart TV. Mais pourquoi donc le jeu d’Activision Blizzard se retrouve dépourvu de cet avantage majeur ? Celles et ceux ayant suivi de très près les modalités du rachat d’Activision Blizzard ont déjà la réponse.

Le Xbox Cloud Gaming était au cœur de toutes les inquiétudes durant l’organisation de la transaction. Les autorités britanniques de la concurrence, aussi connues sous le nom de CMA (Competition and Markets Authority), souhaitaient s’assurer que la firme de Redmond n’obtiendrait pas un monopole dans cette industrie nouvelle en acquérant un tel portfolio de licences cultes. Afin de pouvoir procéder au rachat, Microsoft a du concéder les droits de jeu en streaming à différentes entreprises. Des partenariats ont notamment été établis avec différents acteurs du marché tels que NVIDIA Geforce NOW qui propose déjà un accès aux versions Battle.net et Steam de Diablo IV et d’autres jeux Activision Blizzard.

Ubisoft repartait toutefois avec le gros lot : un transfert de l’intégralité des droits d’exploitations des licences Activision Blizzard en cloud gaming pour les 15 ans à venir. Ainsi, l’ensemble de ces titres profiteront d’une présence dans le cloud dès lors que les modalités auront été établies entre les différentes entreprises. Pour l’heure, Geforce NOW et Shadow restent donc les options les plus directes pour accéder à Diablo IV dans le cloud et depuis d’autres plateformes. Sur Mac, les joueurs pourront également se tourner vers des méthodes plus complexes (telles que le logiciel CrossOver) pour permettre un accès direct à la version Windows du titre.

🟣 Pour ne manquer aucune news sur le Journal du Geek, abonnez-vous sur Google Actualités. Et si vous nous adorez, on a une newsletter tous les matins.

2 commentaires
  1. J’ ai acheté le jeux sur Xbox en février. Abonné au Core game pass pour pouvoir simplement profiter de mes acquisitions en multijoueurs.

    Je peux vous certifier que Diablo 4 fonctionne en Cloud gaming. Enfin tout du moins sur le même réseau wifi. Maintenant et ailleurs je sais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *