Critique

Critique : Les Nouveaux Héros – Quand Marvel rencontre Disney

Cinéma

Par Pierre le

Big Hero 6, le nouveau film des studios Disney, a été renommé Les Nouveaux Héros dans nos contrées. Mais derrière ce titre pourri se cache un excellent film d’animation qui émerveillera vos enfants.

Screenshot

Critique garantie sans spoilers

Même si les films des studios Disney sont faits pour toute la famille, je sais pertinemment que je ne suis pas la cible première de Big Hero 6. Les enfants sont ici les plus visés et je m’en aperçois très rapidement lorsque je me rends compte que je fais partie des seuls adultes de la salle de cinéma (avec les parents, bien sûr). Un enfant de 4 ou 5 ans se place à côté de moi. Très vite, je constate qu’il va être très expressif pendant le film. Sans hésitation, je me dis que ce petit bonhomme me servira de boussole lors de la projection.

La relation Hiro/Baymax est touchante
La relation Hiro/Baymax est touchante

Big Hero 6, c’est l’adaptation du comics Marvel du même nom. Mais à part le nom des héros, le nouveau film Disney n’a plus grand-chose à voir avec son support d’origine. Néanmoins, tout a été pensé pour plaire aux gosses, abreuvés de films et de séries de super-héros. Nous suivons donc le jeune Hiro et son robot Baymax dans leurs péripéties dans la ville de San Fransokyo, de leurs débuts jusqu’à leurs exploits en tant que super-héros.

Un film pour enfant avec une poupée gonflable

Dès la première scène, le gamin à ma gauche est mort de rire. Nous reconnaissons bien là la patte Disney, et ce même à partir des premières secondes du film. Humour simple mais efficace, mis en scène nerveuse, introduction d’un personnage principal dans lequel chaque enfant pourra se reconnaître. Bref, tout est là pour séduire les enfants.

“Ouaiiiiiis Bémaaaaaaax !” hurle le gosse à la première apparition du robot à l’écran. Le marketing a marché, les enfants ont l’air déjà de connaître tous les personnages du film. Peut-être même qu’ils ont déjà les jouets. Et je dois admettre que ce Baymax est quand même cool. Robot ressemblant à un gros marshmallow, son manque d’humour créé justement un décalage savoureux avec Hiro, le héros. Des scènes parfaitement calculées pour créer des situations absurdes, mais parfois épiques. Il apporte également quelques scènes très lentes, presque relaxantes entre deux bastons. Et elles me font rire. Plus important encore, le gamin à côté de moi se roule par terre, s’esclaffant à chaque réplique.

Chaque personnage à son moment de gloire, malgré un développement expédié
Chaque personnage à son moment de gloire, malgré un développement expédié

On dit souvent que les films pour enfants d’aujourd’hui sont plus cons que ceux d’avant. Je suis assez d’accord avec ce constat. Mais Les Nouveaux Héros propose tout de même une scène assez dure pour les petits. Une scène qui, pour un spectateur adulte, est loin d’être insupportable, mais qui a grandement bouleversé mon jeune ami. Il s’est d’ailleurs mis à pleurer très bruyamment, faisant souffler d’agacement les autres parents dans la salle. “Je veux partir ! J’aime paaaaaaaaaaas”.

Une formule qui marche toujours

Mais à peine trois minutes plus tard, le môme s’est remis à hurler de joie devant les scènes mettant en avant nos héros. Et ces scènes d’action sont d’une efficacité redoutable, preuve en est tous les enfants de la salle, morts de rire. Je ne boudais d’ailleurs pas mon plaisir en riant en leur compagnie. Les personnages secondaires, certes sous employés vus leur nombre importants, ont tous une réplique qui fait mouche, une action importante, et un look bien particulier. Chaque gosse a l’air d’avoir son préféré. Pour celui à ma gauche, Fred a semblé remporter tous les suffrages.

Le méchant est quand même bien classe
Le méchant est quand même bien classe

Les Nouveaux Héros est un Disney efficace, mais affreusement classique dans sa construction. Et comme tous les films Disney, il connaît un creux de plusieurs minutes avant le grand final. Une remise en question des héros pour rendre encore plus épique le dénouement. Et à ce moment là, le gamin s’est ennuyé profondément, n’arrivant pas à tenir sur son siège. “Maman, c’est bientôt fini ? C’est looooooong !” gémit-il. Mais encore une fois, cela n’a duré que quelque minutes.

Lors du grand final, j’ai plusieurs fois failli me pendre une beigne de la part du petit garçon, qui ponctuait chaque image d’un “ouaiiis, fruuuuu, vroooooosh !” en agitant ses bras. Et il est vrai que ce final donne la patate, même aux adultes qui apprécieront certainement la maîtrise et l’application des Studios Disney dans ce domaine. Je ne spoilerai pas la toute dernière scène, mais sachez qu’il n’a pas laissé mon jeune ami indifférent.

Verdict

“C’était kro bin !” hurle l’enfant à sa mère à la fin de la séance. Et même si ce garçon fût un peu pénible par moment, je dois admettre qu’il a raison. Certes, ce n’est pas le film du siècle. Mais la maîtrise et la capacité de Disney à toujours nous faire frissonner avec les mêmes recettes est toujours aussi impressionnante. Bref, Les Nouveaux Héros est un film dans la droite lignée de ce qui a été fait jusqu’à présent (il ressemble beaucoup à Les Mondes de Ralph en termes de storytelling et de design), mais ça marche toujours du tonnerre. Pourquoi s’en priver ? Alors oui, Les Nouveaux Héros, c’était kro bin !

Screenshot5