Critique

Rick et Morty : Les aventures de Mr Boîte à Caca, un premier spin-off qui sent le succès

L'avis du Journal du Geek :

O-weee ! Premier spin off de la série de bandes dessinées Rick et Morty publié en France aux éditions Hi Comics, Les aventures de Mr Boîte à Caca (Lil’ Poopy Superstar en VO) est sorti le 22 mai. L’occasion de découvrir le petit personnage le plus sous-côté de la licence dans de nouvelles aventures aussi loufoques que celles de la série originale.

Crédits Adult Swim

Les fans de la série Rick et Morty connaissent forcément Mr Boîte à Caca. Aperçu pour la première fois dans l’épisode 4 de la saison 2 Total Rickall, le personnage, aussi excentrique qu’improbable avait fini par se faire exploser les intestins par Beth après une invasion de parasites aliens au sein de la famille. Si on savait que ses jours n’étaient plus en danger depuis son retour de l’hôpital, le personnage secondaire a droit à son heure de gloire cette année, avec Les aventures de Mr Boîte à Caca, un spin-off sorti le 22 mai dernier en France, qui le met en scène dans une toute nouvelle aventure inédite aux côtés de Summer. Lassée d’être toujours mise de côté dans les aventures de son frère et de son grand-père, l’adolescente ne cache pas son enthousiasme quand le petit personnage jaune fait appelle à elle pour le tirer d’un mauvais pas.

Crédits Adult Swim

Dessin et scénario

Si la série principale de comics estampillée Rick et Morty reproduisait fidèlement l’esthétique du dessin animé, Les aventures de Mr Boîte à Caca restent conformes à l’humour absurde et cynique de la série, tout en proposant un dessin légèrement différent, que l’on doit à l’artiste Sarah Graley. Ne vous fiez pas à la couverture, l’intérieur est (heureusement) un peu plus réussi. Déjà connue du grand public américain pour ses séries Our Super Adventure et Kim Reaper, l’autrice et dessinatrice britannique signe ici une première collaboration avec la saga Rick et Morty, en s’appropriant comme il se doit le ton et l’humour décalé propres aux aventures de la famille Smith-Sanchez. À noter que s’il vient d’arriver en France, le spin off est déjà sorti en 2016 aux États-Unis. 

Comme souvent dans un épisode de Rick et Morty, Les aventures de Mr Boîte à Caca sont absurdes, globalement dénuées de toute morale, et surtout complètement déjantées. De retour sur sa planète natale après avoir simulé sa propre mort, le personnage décide de renouer avec son passé, en assumant enfin son statut de célébrité parmi les siens. Grâce à l’aide de Summer, Mr Boîte à Caca espère retrouver une vie normale, mais les choses vont évidemment être un peu plus compliquées que prévu. Heureusement, grand-père Rick n’est jamais très loin, et même si ses méthodes sont généralement plus que discutable, le scientifique a un talent certain pour réparer les boulettes intergalactiques de sa famille de losers.

Un nouveau duo de choc

Avec tous les univers parallèles explorés par Rick et Morty pendant leurs aventures, l’univers de la saga imaginée par Justin Rolland et Dan Harmon est riche de plusieurs dizaines de personnages secondaires, largement sous-exploités dans les épisodes principaux. Même si la série de comics sortie l’année dernière en France s’impose comme la digne héritière du dessin animé, le fait de concentrer un comics entier sur un personnage secondaire permet de s’éloigner (temporairement) des protagonistes principaux, pour se focaliser sur des histoires tout aussi improbables, et non moins réussies. Rick et Morty font évidemment leur apparition dans l’histoire, mais ils sont relégués au second plan tandis que de son côté, Summer quitte son rôle de grande sœur superficielle et insupportable pour atterrir sur le devant de la scène, comme c’était déjà le cas en saison 3, dans l’épisode À la recherche de la pierre verte.  

Notre avis

Drôle, irrévérencieux et à l’image de la série, Les aventures de Mr Boîte à Caca n’ont définitivement rien à envier à celles de Rick et Morty. En attendant l’arrivée de la quatrième saison, cette nouvelle bande dessinée a immédiatement su trouver une place de choix dans notre bibliothèque, malgré un dessin un peu moins réussi à notre goût, que celui de la série principale. À noter que pour les plus impatients, les trois premières saisons de la série sont toujours disponibles sur Netflix, et que quatre tomes du comics principal sont déjà parus en France aux éditions Hi Comics. Sur smartphone, un très bon jeu d’aventure baptisé Pocket Morty est aussi disponible gratuitement (et en français). De quoi prendre son mal en patience jusqu’en novembre...

L'avis du Journal du Geek :