Dossier

Tout savoir sur les moyens de paiement dématérialisés

Sur le web

Par Romain Mussault le

Les moyens de paiement dématérialisés désignent les différentes solutions nous permettant d’effectuer des transactions sans avoir à recourir à de l’argent liquide. Ils ont été conçus pour limiter au maximum la manipulation des espèces et rendre les transactions plus fluides. La dématérialisation des moyens de paiement est un concept qui ne date pas d’hier, mais qui a connu un essor considérable depuis l’utilisation de la carte bancaire et surtout la démocratisation du mobile. Le rapport émis par le World Payement Report de 2017 estime que le paiement dématérialisé représentera 725,8 milliards de transactions pour cette année 2020. Quels sont donc les moyens de paiement dématérialisés les plus populaires et qu’est-ce qui explique un tel engouement ?

Les différents types de moyens de paiement dématérialisés

La dématérialisation des moyens de paiement est une pratique qui s’est vue prendre de nombreuses formes au fil des ans. Si la carte bancaire a été la pionnière du genre, d’autres solutions ont émergé depuis, et sont même en passe de détrôner celle-ci.

La carte bancaire

La carte bancaire également appelée carte bleue ou carte de paiement est la première solution de paiement dématérialisé qui a été massivement adoptée en France. Aujourd’hui, on compte au moins une carte de paiement par personne dans le pays. Il s’agit en réalité d’un moyen de paiement semi-incorporel avec lequel il est possible de régler ses achats dans les magasins physiques et en ligne, et de retirer des espèces auprès des distributeurs automatiques. D’ailleurs, il est important de noter que 70% des cartes bancaires sont désormais sans contact.

Cette solution est certainement la plus sécurisée puisque la carte est protégée par un code secret et dotée d’une technologie antifraude.

Le paiement mobile

Le paiement mobile consiste à utiliser son smartphone pour réaliser des transactions. Ce système a atteint les 108,8 milliards de transactions en 2019, même si son utilisation reste encore balbutiante en France. En effet, le paiement mobile correspond à 3% des transactions seulement chez les Français, mais il n’y a pas à douter que ce chiffre augmentera rapidement avec l’apparition des nouvelles solutions de paiement sans contact par mobile.

Le paiement sans contact (NFC)

Le paiement sans contact ou « Near Field Communication » (NFC) est un dispositif qui rend possible le règlement de ses achats sans avoir à sortir sa carte et à l’insérer dans un terminal de paiement électronique. En effet, il suffit de se servir de son téléphone portable ou même de sa montre connectée pour effectuer un paiement. Ce système fonctionne avec des applications mobiles telles qu’ Apple Pay par exemple. En pratique, il s’agit de connecter sa carte à Apple Pay pour disposer du solde de son compte bancaire sur son portable.

 

Le paiement en ligne

Le paiement sur internet est devenu indissociable de la société actuelle depuis l’essor du e-commerce à travers le monde. En 2018, 87,9% des internautes français avaient déjà eu recours au paiement en ligne, et ce chiffre est en constante augmentation vu l’engouement pour l’achat en ligne. D’ailleurs, le paiement en ligne représente la moitié des paiements mondiaux depuis l’année 2019.

Il peut s’effectuer de différentes manières, avec ou sans carte bancaire. Dans le second cas, les acheteurs n’ont même plus à communiquer leurs données bancaires pour finaliser la transaction.

Les micropaiements

Les micropaiements désignent une solution de paiement spécialement conçue pour les achats ou la location de produits ou de services de faible valeur sur internet. Cette alternative est particulièrement en vogue dans le milieu des jeux vidéo, ainsi que des métiers du web où certains acteurs se font rémunérer par de très petites sommes.

Les crypto-monnaies

Les crypto-monnaies sont également des moyens de paiement dématérialisés. Il s’agit plus précisément de monnaies virtuelles qui ne dépendent ni de l’État ni d’une quelconque banque ou d’un organe de contrôle bancaire. Bien que leur utilisation ne soit pas encore aussi développée que la carte bancaire ou le paiement sans contact, plus de 3 millions de personnes disposaient déjà de comptes de monnaies numériques en 2017. Du reste, la valeur totale de toutes les crypto-monnaies mise en circulation atteint déjà les 27 milliards de dollars.

Il est possible de se servir de crypto-monnaie pour effectuer des achats en ligne (à condition bien entendu que le vendeur les accepte), et il est également possible de les convertir en monnaie fiduciaire, mais uniquement au niveau des bureaux de change en ligne.

Quels sont les avantages de la dématérialisation des paiements ?

Selon les résultats d’une étude réalisée par Brink’s France et IFOP, 99% des Français ont encore recours au paiement par l’argent liquide. Ces chiffres ne signifient pas pour autant que les solutions dématérialisées sont laissées de côté, d’ailleurs, la manipulation des espèces n’est plébiscitée que pour les sommes qui ne dépassent pas les 20 euros ! Au-delà, les avantages de la dématérialisation des paiements sont beaucoup plus évidents.

Les différentes solutions de paiement dématérialisé offrent l’avantage de pouvoir être utilisées n’importe où et n’importe quand, ce qui est fort pratique et laisse plus de place à l’imprévu. Le fait de ne plus avoir à emporter et à manipuler une grosse somme d’argent liquide sur soi confère également une sensation optimale de sécurité, autant pour les acheteurs que pour les commerçants.

Les utilisateurs de ces solutions bénéficient également de cet atout considérable qu’est le gain de temps. Avec le micropaiement par exemple, il n’y a pas besoin d’ouvrir un compte ni de présenter des pièces justificatives : le paiement s’effectue en un clic.

La sécurité de la transaction fait également partie des avantages de cette solution, pour ne citer que la carte bancaire virtuelle par exemple, qui permet de disposer d’un nouveau numéro crypté à chaque transaction. Grâce à cet ingénieux système, toute tentative de fraude se voit facilement bloquée. Enfin, à cela s’ajoute la possibilité de suivre et de contrôler plus facilement toutes les transactions réalisées avec son compte bancaire. Les applications mobiles liées aux cartes bancaires par exemple permettent d’effectuer un suivi précis avec son mobile.