Dossier

Prise en main : LG G Flex 2

Android

Par Anh Phan le

Après un premier G Flex un peu en demi-teinte, LG a profité du CES 2015 pour lancer son second smartphone avec un écran incurvé, le G Flex 2. Au menu, des caractéristiques techniques bien évidemment remis au goût du jour mais surtout, toujours la même communication autour du Plastic-OLED, de l’écran incurvé et de l’impression d’avoir un écran plus grand quand on le regarde en mode paysage.

lg-g-flex2-live-12

On commence par les caractéristiques techniques qui ne sont pas sans rappeler celles du LG G3 puisque le LG G Flex 2 vous propose ainsi Android 5.0.1 Lollipop, un processeur octo-core 64-bit Qualcomm Snapdragon 810 cadencé à 2 GHz, un écran P-OLED incurvé de 5,5″ avec une définition Full HD soit 1080×1920, 16Go ou 32Go de mémoire interne, 2Go ou 3Go de RAM en fonction des versions, un APN avec un capteur rétro-éclairé de 13 Mégapixels avec un optique ouvrant à F/2,4, une stabilisation optique, un flash dual-LED et un autofocus laser, une caméra frontale de 2,1 Mégapixels avec une optique ouvrant à F/2,0, un port micro-SIM, un port mémoire micro-SD, le Bluetooth 4.1 LE, le NFC, le WiFi a/b/g/n/ac, un GPS/GNSS, la 4G LTE, un port micro-USB compatible SlimPort, une batterie de 3000mAh, le tout dans 149,1×75,3×7,1-9,4mm pour 152g.

lg-g-flex2-live-01

Quand vous le prenez en main pour la première fois, et si vous avez déjà eu en main le précédent G Flex, le G Flex 2 donne une impression d’avoir subi une petite cure d’amincissement. Le smartphone est moins large et tient bien mieux en main. La finition est toujours en plastique mais maintenant, c’est assumé. On retrouve ainsi le même rendu ou à peu de chose près que le LG G3. La marque coréenne nous parle toujours de “plastique régénérant”, ce qui veut dire que le plastique pourra se remettre des petites rayures du quotidien. Maintenant, si vous y allez franco, nul doute que la rayure restera à vie. On pourra toujours regretter le choix de nous proposer un produit glossy et non mat. Même si on pourra enlever le dos pour accéder aux ports SIM et micro-SD, la batterie reste inamovible. Dommage.

lg-g-flex2-live-14

Concernant l’écran avec une diagonale de 5,5″, on est content d’avoir maintenant du Full HD et non plus du simple HD. En effet, sur le G Flex, même si on saluait l’écran incurvé et le fait qu’il pouvait se mettre à plat, la définition de 720p piquait un peu quand la concurrence proposait du Full HD à tout va. Par contre, sur les différents modèles de test que j’ai pu testé, j’ai noté une sorte de “bruit” au niveau de l’affichage, comme s’il y avait une sorte de voile pixelisé. C’est peut-être la dalle PenTile, mais toujours est-il que c’est très bizarre parce qu’en y regardant de plus prêt, ça reste super fin. Alors peut-être parce que ce n’était tous que des prototypes mais ça me gênait un peu. Les couleurs, quant à elle, étaient bien contrastées avec des noirs profonds. On notera que LG a enfin réglé le problème de rafraichissement dont souffrait son prédécesseur. Comme pour le premier G Flex, en mode paysage, l’écran donne une impression de plus grand, je l’ai comparé sur le salon à un iPhone 6 Plus et à un LG G3. Bon, cela ne reste que des impressions, rien de bien scientifique.

lg-g-flex2-live-06

Pour ce qui est de l’APN, sans l’avoir testé, c’est exactement la même chose que ce qu’on trouve sur le LG G3, ce qui peut nous rassurer sur le fait que le LG G Flex 2 proposera au moins la même qualité. Les modèles présentés étaient tous sous Android 5.0.1 Lollipop avec une surcouche LG. Très honnêtement, la surcouche est telle qu’on ne voit pas de différence esthétique entre Android 4.4 KitKat et Android 5.0 Lollipop. Pour ce qui est des performances, vous vous en doutez bien, ça tournait sans problème avec le Qualcomm Snapdragon 810. Le contraire m’aurait tellement étonné. Par contre, il semblerait, comme sur le LG G3, que les versions 16Go auront 2Go de RAM et les versions 32Go auront 3Go. Et en fonction des marchés, il y aurait aussi des 32Go avec 2Go de RAM…

lg-g-flex2-live-11

Au final, le G Flex 2 laisse de très bonnes impressions et c’est, AMHA, une très bonne évolution du G Flex, premier du nom. Après, on va pouvoir discuter encore longtemps autour de l’intérêt d’un écran incurvé ou pas. Toujours est-il qu’on a le choix et c’est bien cela l’essentiel.

Après un premier G Flex un peu en demi-teinte, LG a profité du CES 2015 pour lancer son second smartphone avec un écran incurvé, le G Flex 2. Au menu, des caractéristiques techniques bien évidemment remis au goût du jour mais surtout, toujours la même communication autour du Plastic-OLED, de l’écran incurvé et de l’impression d’avoir un écran plus grand quand on le regarde en mode paysage.

lg-g-flex2-live-12

On commence par les caractéristiques techniques qui ne sont pas sans rappeler celles du LG G3 puisque le LG G Flex 2 vous propose ainsi Android 5.0.1 Lollipop, un processeur octo-core 64-bit Qualcomm Snapdragon 810 cadencé à 2 GHz, un écran P-OLED incurvé de 5,5″ avec une définition Full HD soit 1080×1920, 16Go ou 32Go de mémoire interne, 2Go ou 3Go de RAM en fonction des versions, un APN avec un capteur rétro-éclairé de 13 Mégapixels avec un optique ouvrant à F/2,4, une stabilisation optique, un flash dual-LED et un autofocus laser, une caméra frontale de 2,1 Mégapixels avec une optique ouvrant à F/2,0, un port micro-SIM, un port mémoire micro-SD, le Bluetooth 4.1 LE, le NFC, le WiFi a/b/g/n/ac, un GPS/GNSS, la 4G LTE, un port micro-USB compatible SlimPort, une batterie de 3000mAh, le tout dans 149,1×75,3×7,1-9,4mm pour 152g.

lg-g-flex2-live-01

Quand vous le prenez en main pour la première fois, et si vous avez déjà eu en main le précédent G Flex, le G Flex 2 donne une impression d’avoir subi une petite cure d’amincissement. Le smartphone est moins large et tient bien mieux en main. La finition est toujours en plastique mais maintenant, c’est assumé. On retrouve ainsi le même rendu ou à peu de chose près que le LG G3. La marque coréenne nous parle toujours de “plastique régénérant”, ce qui veut dire que le plastique pourra se remettre des petites rayures du quotidien. Maintenant, si vous y allez franco, nul doute que la rayure restera à vie. On pourra toujours regretter le choix de nous proposer un produit glossy et non mat. Même si on pourra enlever le dos pour accéder aux ports SIM et micro-SD, la batterie reste inamovible. Dommage.

lg-g-flex2-live-14

Concernant l’écran avec une diagonale de 5,5″, on est content d’avoir maintenant du Full HD et non plus du simple HD. En effet, sur le G Flex, même si on saluait l’écran incurvé et le fait qu’il pouvait se mettre à plat, la définition de 720p piquait un peu quand la concurrence proposait du Full HD à tout va. Par contre, sur les différents modèles de test que j’ai pu testé, j’ai noté une sorte de “bruit” au niveau de l’affichage, comme s’il y avait une sorte de voile pixelisé. C’est peut-être la dalle PenTile, mais toujours est-il que c’est très bizarre parce qu’en y regardant de plus prêt, ça reste super fin. Alors peut-être parce que ce n’était tous que des prototypes mais ça me gênait un peu. Les couleurs, quant à elle, étaient bien contrastées avec des noirs profonds. On notera que LG a enfin réglé le problème de rafraichissement dont souffrait son prédécesseur. Comme pour le premier G Flex, en mode paysage, l’écran donne une impression de plus grand, je l’ai comparé sur le salon à un iPhone 6 Plus et à un LG G3. Bon, cela ne reste que des impressions, rien de bien scientifique.

lg-g-flex2-live-06

Pour ce qui est de l’APN, sans l’avoir testé, c’est exactement la même chose que ce qu’on trouve sur le LG G3, ce qui peut nous rassurer sur le fait que le LG G Flex 2 proposera au moins la même qualité. Les modèles présentés étaient tous sous Android 5.0.1 Lollipop avec une surcouche LG. Très honnêtement, la surcouche est telle qu’on ne voit pas de différence esthétique entre Android 4.4 KitKat et Android 5.0 Lollipop. Pour ce qui est des performances, vous vous en doutez bien, ça tournait sans problème avec le Qualcomm Snapdragon 810. Le contraire m’aurait tellement étonné. Par contre, il semblerait, comme sur le LG G3, que les versions 16Go auront 2Go de RAM et les versions 32Go auront 3Go. Et en fonction des marchés, il y aurait aussi des 32Go avec 2Go de RAM…

lg-g-flex2-live-11

Au final, le G Flex 2 laisse de très bonnes impressions et c’est, AMHA, une très bonne évolution du G Flex, premier du nom. Après, on va pouvoir discuter encore longtemps autour de l’intérêt d’un écran incurvé ou pas. Toujours est-il qu’on a le choix et c’est bien cela l’essentiel.