Dossier

Virtua Tennis World Tour (PSP)

Par Anh Phan le

S’il y a bien un jeu qui m’a marqué avec tous mes amis, c’était Virtua Tennis et Virtua Tennis 2 de Sega sur la Sega Dreamcast, je ne compte plus le nombre d’heures passé devant ce jeu à  jouer à  quatre et à  élaborer des stratégies afin de défaire le couple adverse. L’avantage de la série était le fait qu’il était très arcade donc on s’amusait tout de suite, quelque soit le niveau, la différence se faisait aux niveaux des fourberies comme les contre-pieds successifs ou autres lobs après une série de 10 volées 🙂

Vous imaginez alors ma joie d’apprendre l’adaptation de la série sur la nouvelle console portable de Sony, avoir ce jeu partout, avec son multijoueurs d’enfer à  portée de main. L’autre avantage d’une telle adaptation est le fait que chacun possèdera son écran pour jouer parce que je ne sais pour vous, mais à  force de jouer, je me sens toujours plus à  l’aise en bas d’écran et quand on jouait tous sur un même écran, deux jeux sur deux on se trouvait en haut de l’écran … Rrrrrr, plus d’excuses genre “c’est parce que je suis en haut, les réflexes sont inversés”… LOL ^_^

Et maintenant, vous imaginez ma joie quand j’ai eu en avant première Virtua Tennis World Tour (VTWT) entre mes mains hier soir, j’en tremblait tellement j’étais impatient d’y jouer. Avant l’insertion de l’UMD, je vérifie quand même que ma batterie était bien chargée, et hop l’UMD dans la PSP et on lance le jeu. On arrive alors sur l’écran de présentation, je laisse tourner à  vide histoire de voir si des cinématiques ou autres étaient présent, et bien que nenni, dommage, il va falloir se contenter de la présentation de chacun des joueurs avec le moteur 3D du jeu, une fois zappé, on arrive au menu général et on retrouve tout ce qui a fait le succès de la série.

Le menu général est des plus classiques, à  savoir un mode MATCH RAPIDE pour lancer une partie totalement au hasard, un mode EXHIBITION vous permettant de paramètrer un match, un mode TOURNOI pour évoluer lors d’un tournoi et si vous ne perdez pas un seul match, vous pourrez débloquer jusqu’à  deux persos cachés (Roi o๠j’ai échoué lamentablement et un nouveau personnage féminin mais j’ai pas essayé encore), un mode TOUR MONDIAL qui vous fera voyager de part le monde et faire ainsi évoluer vos deux personnages débutants afin qu’ils terminent à  la première place du championnat, un mode JEU DE BALLE avec des jeux comme un casse-brique, un éclateur de bulles ou encore un jeu fruit, un mode OPTIONS pour le paramétrage générale, un mode RECORDS et enfin un mode MULTIJOUEURS vous permettant de vous affronter jusqu’à  4 joueurs, d’ailleurs une petite icà´ne sur la page d’accueil vous rappellera si votre WiFi est allumé ou pas.

Dans les modes Match Rapide, Exhibition ou Tournoi, VTWT vous permettra d’incarner dans l’ordre Federer, Henman, Grosjean, Ferrero, Haas, Nalbandian, Hewitt, Roddick pour les hommes et Vaidisova, Sharapova, Davenport, V.Williams, Hantuchova, Mauresmo, Bailey, Relandini pour les femmes. On notera par contre, que les cris stridents de Sharapova ne sont pas présents, heureusement pour vos oreilles 🙂 Sinon, j’adore ce qu’il mettent pour Mauresmo dans sa courte description, Sharapova est une joueuse avec des coups puissants alors Mauresmo est un joueuse avec divers coups LOL ^_^

Et quand au mode Tour Mondial, il vous faudra réussir pleins de mini-jeux afin de faire porgresser votre personnage pour qu’il puisse être d’appoint pour participer aux différents tournois qui lui donneront de l’expérience et des sous.

Graphismes : Les graphismes sont bons sans atteindre le niveau de ses concurrents sur consoles de salon, on reconnait très bien les différents joueurs tels que Federer, Ferrero ou encore Roddick mais bizarrement, on ne reconnait pas du tout Mauresmo :P. Le public est un peu trop statique à  mopn goût mais bon, lors du jeu on n’y fait pas trop attention, les terrains et ambiances sont par contre très bien faits, c’est très fin, mais j’aurais aimé plus de trucs funs commes les traces dans la terre battue ou encore les impactes qui restent mais c’est peut-être trop en demandé pour la PSP comparée aux consoles de salons 🙂

Animation : C’est très fluide durant le jeu, mais on notera cependant un ralentissements à  la fin des échanges lorsque l’arbitre annonce le score, en fait, les voix restent stockées sur l’UMD donc chaque fois qu’on fait appels aux voix, il y a un accès à  l’UMD qui fige le jeu pendant un court instant, c’est pas trop gênant en soi mais les plus pointilleux n’apprécieront pas.

Jouabilité : La jouabilité est la même que sur les versions consoles de salon, c’est très arcade, facile à  maà®triser puisque tout se fait à  partir de trois boutons, un pour le lob, un pour le coup lifté, un dernier pour le coup slicé (coupé) mais au fur et à  mesure que vous maà®trisez plus le jeu, des petites subtilités au niveau du gameplay apparaissent. C’est donc du tout bon !

Durée de vie : Le mode normal n’est pas spécialement dur mais le mode difficile l’est réellement et vous souffirez pour arriver à  bout d’un simple tournoi. Quand au mode Tour Mondial, il est assez conséquent et monter vos personnages en réussissant les challenges vous occupera pas mal de temps. Et la présence du mode Jeu de Balle devra satisfaire les plus exigeants et renouveller constamment le jeu. Et quand au mode Multijoueurs, et bien à§a ne pourra que relancer les parties entre amis 🙂

Son : Pour les sons, que cela soit les sons FX ou la musique, ce sont les mêmes musiques que sur les consoles de salons, d’ailleurs, j’ai jamais trop aimé la musique durant le jeu et donc je les ai virés, à§a me saoûlait. A noter que les voix des arbitres sont disponibles en plusieurs langues.

Multi-joueurs : Bah, à§a marche nickel, je dirais que ce mode représente 50% de l’intérêt de ce jeu 🙂

Conclusion : Je pense que vous l’aurez compris, sans apporter quoique ce soit de révolutionnaire, Virtua Tennis World Tour reste pour moi un indispensable dans n’importe quelle logithèque, et rien ne vaut ce jeu en terme de fun entre amis puisque tout le monde s’amuse rapidement. Le jeu sort en même temps que la PSP le 1er septembre et il se doit de faire partie de vos achats !

Et en exclusivité pour le JDG, en plus du test que je vous propose une semaine avant sa sortie officielle, je vous apprends que si vous achetez le jeu de Sega dans un Micromania, vous pourrez bénéficier d’un petit PSP Pouch à  l’effigie de Sega et Micromania qui vous permettra de ranger jusqu’à  cinq UMDs et deux MS Duo. Ce petit accessoire gratuit est vraiment très bien fait et du plus bel effet 🙂 N’est-ce pas ? 😉

Excepté deux images issus de l’éditeur, le reste des photos ont été fait à  l’ancienne avec photo directement sur la PSP. Bah vi, contrairement aux sites de jeux-videos, je n’ai pas eu l’honneur de recevoir par Sony une PSP capable de faire des vidéos et des captures d’écrans 😛

S’il y a bien un jeu qui m’a marqué avec tous mes amis, c’était Virtua Tennis et Virtua Tennis 2 de Sega sur la Sega Dreamcast, je ne compte plus le nombre d’heures passé devant ce jeu à  jouer à  quatre et à  élaborer des stratégies afin de défaire le couple adverse. L’avantage de la série était le fait qu’il était très arcade donc on s’amusait tout de suite, quelque soit le niveau, la différence se faisait aux niveaux des fourberies comme les contre-pieds successifs ou autres lobs après une série de 10 volées 🙂

Vous imaginez alors ma joie d’apprendre l’adaptation de la série sur la nouvelle console portable de Sony, avoir ce jeu partout, avec son multijoueurs d’enfer à  portée de main. L’autre avantage d’une telle adaptation est le fait que chacun possèdera son écran pour jouer parce que je ne sais pour vous, mais à  force de jouer, je me sens toujours plus à  l’aise en bas d’écran et quand on jouait tous sur un même écran, deux jeux sur deux on se trouvait en haut de l’écran … Rrrrrr, plus d’excuses genre “c’est parce que je suis en haut, les réflexes sont inversés”… LOL ^_^

Et maintenant, vous imaginez ma joie quand j’ai eu en avant première Virtua Tennis World Tour (VTWT) entre mes mains hier soir, j’en tremblait tellement j’étais impatient d’y jouer. Avant l’insertion de l’UMD, je vérifie quand même que ma batterie était bien chargée, et hop l’UMD dans la PSP et on lance le jeu. On arrive alors sur l’écran de présentation, je laisse tourner à  vide histoire de voir si des cinématiques ou autres étaient présent, et bien que nenni, dommage, il va falloir se contenter de la présentation de chacun des joueurs avec le moteur 3D du jeu, une fois zappé, on arrive au menu général et on retrouve tout ce qui a fait le succès de la série.

Le menu général est des plus classiques, à  savoir un mode MATCH RAPIDE pour lancer une partie totalement au hasard, un mode EXHIBITION vous permettant de paramètrer un match, un mode TOURNOI pour évoluer lors d’un tournoi et si vous ne perdez pas un seul match, vous pourrez débloquer jusqu’à  deux persos cachés (Roi o๠j’ai échoué lamentablement et un nouveau personnage féminin mais j’ai pas essayé encore), un mode TOUR MONDIAL qui vous fera voyager de part le monde et faire ainsi évoluer vos deux personnages débutants afin qu’ils terminent à  la première place du championnat, un mode JEU DE BALLE avec des jeux comme un casse-brique, un éclateur de bulles ou encore un jeu fruit, un mode OPTIONS pour le paramétrage générale, un mode RECORDS et enfin un mode MULTIJOUEURS vous permettant de vous affronter jusqu’à  4 joueurs, d’ailleurs une petite icà´ne sur la page d’accueil vous rappellera si votre WiFi est allumé ou pas.

Dans les modes Match Rapide, Exhibition ou Tournoi, VTWT vous permettra d’incarner dans l’ordre Federer, Henman, Grosjean, Ferrero, Haas, Nalbandian, Hewitt, Roddick pour les hommes et Vaidisova, Sharapova, Davenport, V.Williams, Hantuchova, Mauresmo, Bailey, Relandini pour les femmes. On notera par contre, que les cris stridents de Sharapova ne sont pas présents, heureusement pour vos oreilles 🙂 Sinon, j’adore ce qu’il mettent pour Mauresmo dans sa courte description, Sharapova est une joueuse avec des coups puissants alors Mauresmo est un joueuse avec divers coups LOL ^_^

Et quand au mode Tour Mondial, il vous faudra réussir pleins de mini-jeux afin de faire porgresser votre personnage pour qu’il puisse être d’appoint pour participer aux différents tournois qui lui donneront de l’expérience et des sous.

Graphismes : Les graphismes sont bons sans atteindre le niveau de ses concurrents sur consoles de salon, on reconnait très bien les différents joueurs tels que Federer, Ferrero ou encore Roddick mais bizarrement, on ne reconnait pas du tout Mauresmo :P. Le public est un peu trop statique à  mopn goût mais bon, lors du jeu on n’y fait pas trop attention, les terrains et ambiances sont par contre très bien faits, c’est très fin, mais j’aurais aimé plus de trucs funs commes les traces dans la terre battue ou encore les impactes qui restent mais c’est peut-être trop en demandé pour la PSP comparée aux consoles de salons 🙂

Animation : C’est très fluide durant le jeu, mais on notera cependant un ralentissements à  la fin des échanges lorsque l’arbitre annonce le score, en fait, les voix restent stockées sur l’UMD donc chaque fois qu’on fait appels aux voix, il y a un accès à  l’UMD qui fige le jeu pendant un court instant, c’est pas trop gênant en soi mais les plus pointilleux n’apprécieront pas.

Jouabilité : La jouabilité est la même que sur les versions consoles de salon, c’est très arcade, facile à  maà®triser puisque tout se fait à  partir de trois boutons, un pour le lob, un pour le coup lifté, un dernier pour le coup slicé (coupé) mais au fur et à  mesure que vous maà®trisez plus le jeu, des petites subtilités au niveau du gameplay apparaissent. C’est donc du tout bon !

Durée de vie : Le mode normal n’est pas spécialement dur mais le mode difficile l’est réellement et vous souffirez pour arriver à  bout d’un simple tournoi. Quand au mode Tour Mondial, il est assez conséquent et monter vos personnages en réussissant les challenges vous occupera pas mal de temps. Et la présence du mode Jeu de Balle devra satisfaire les plus exigeants et renouveller constamment le jeu. Et quand au mode Multijoueurs, et bien à§a ne pourra que relancer les parties entre amis 🙂

Son : Pour les sons, que cela soit les sons FX ou la musique, ce sont les mêmes musiques que sur les consoles de salons, d’ailleurs, j’ai jamais trop aimé la musique durant le jeu et donc je les ai virés, à§a me saoûlait. A noter que les voix des arbitres sont disponibles en plusieurs langues.

Multi-joueurs : Bah, à§a marche nickel, je dirais que ce mode représente 50% de l’intérêt de ce jeu 🙂

Conclusion : Je pense que vous l’aurez compris, sans apporter quoique ce soit de révolutionnaire, Virtua Tennis World Tour reste pour moi un indispensable dans n’importe quelle logithèque, et rien ne vaut ce jeu en terme de fun entre amis puisque tout le monde s’amuse rapidement. Le jeu sort en même temps que la PSP le 1er septembre et il se doit de faire partie de vos achats !

Et en exclusivité pour le JDG, en plus du test que je vous propose une semaine avant sa sortie officielle, je vous apprends que si vous achetez le jeu de Sega dans un Micromania, vous pourrez bénéficier d’un petit PSP Pouch à  l’effigie de Sega et Micromania qui vous permettra de ranger jusqu’à  cinq UMDs et deux MS Duo. Ce petit accessoire gratuit est vraiment très bien fait et du plus bel effet 🙂 N’est-ce pas ? 😉

Excepté deux images issus de l’éditeur, le reste des photos ont été fait à  l’ancienne avec photo directement sur la PSP. Bah vi, contrairement aux sites de jeux-videos, je n’ai pas eu l’honneur de recevoir par Sony une PSP capable de faire des vidéos et des captures d’écrans 😛