Test

Test : Casque Stereo Detonator de Tritton

Par Valentin - Yamato le

Tritton nous propose avec le Detonator le premier casque officiel Microsoft Xbox 360. Pour un tarif de 69,99 euros sur Amazon, le casque est livré dans...

Tritton nous propose avec le Detonator le premier casque officiel Microsoft Xbox 360. Pour un tarif de 69,99 euros sur Amazon, le casque est livré dans une jolie boite aux couleurs des produits officiels Xbox 360, en blanc et en vert.

Le packaging contient le câblage (sur lequel je reviendrai plus tard) et le casque. Ce dernier, de couleur noire, arbore une finition mi-brillante/mi-mat. Un logo Tritton argenté légèment en relief sur chaque oreillette, le nom de la marque juste au dessus et un modeste “Xbox 360” inscrit en noir sur le serre-tête viennent compléter le design. Pas de logo de la console Microsoft, pas de vert fluo, les amateurs de sobriété apprécieront. Si l’apparence est réussie, la finition et la solidité du Detonator ne sont pas en reste. Le casque est plutôt massif et pèse un poids idéal de 280 grammes. Les oreillettes peuvent pivoter dans les 2 sens et offrent des coussinets finition skaï pour une très bonne isolation même si, en période de chaleur, on a tendance à cuire un peu là dedans. Notons que les grandes oreilles risquent d’avoir quelques soucis avec les coussinets car avec mes oreilles standard, ça rentre tout juste (Si le prince Charles me lit, beware). L’arceau est adaptable d’environ 4 centimètres de chaque côté pour les grosses têtes (Philippe Bouvard, si tu me lis), le tout glisse bien et bloque juste ce qu’il faut. Il offre un revêtement adhérent à l’intérieur pour éviter que l’ensemble ne glisse une fois ajusté sur la tête, ce n’est pas forcément la matière la plus agréable, mais c’est surement la plus fiable dans le genre. Le micro est détachable et se fixe sous l’oreillette gauche, il est rigide et pivote à droite ou à gauche, pas grand chose à signaler de plus.

Au final, le casque dégage une sensation de solidité et de durée, à voir évidemment dans la longueur, mais au vu de la qualité du plastique et des différents mécanismes, il est très probablement qu’il vous accompagne quelques temps. Niveau design, avec ses oreillettes atypiques et son design angulaire, il saura surprendre, mais il faut aimer un peu d’originalité dans ce monde d’écouteurs où l’arrondi est roi.

Le Detonator propose une connectique filaire et se destine avant tout à être utilisé sur Xbox 360, même si nous verrons plus tard qu’il est possible de l’utiliser sur d’autres supports. A l’instar de ses grands frères déjà existants comme par exemple le casque Mad Catz Gears Of War 3, il reprend un branchement assez complexe, peut-être même un peu trop. Le bundle comprend un adaptateur stéréo à brancher derrière la console pour récupérer le son lorsqu’on joue en HDMI, une télécommande pour régler volume du casque et du microphone, avec entrée stéréo RCA pour récupérer le son de la console, et l’entrée pour le casque. Enfin un cable permet de relier la manette Xbox afin de profiter de la fonction micro sur le Xbox Live. Bref, tout un programme. Les connecteurs sont de très bonne facture, les prises RCA disposent d’une entrée et d’une sortie, ne condamnant pas la console à sortir le son uniquement sur le casque (Pour les tournois par exemple). Les câbles eux même sont bien robustes et épais pour éviter que le chat ne les tue trop vite au cas où vous ne l’auriez pas suffisamment nourri (c’est du vécu).

Une prise USB permet d’alimenter la télécommande et le casque. Le branchement est donc un peu fastidieux pour un joueur lambda, mais le manuel étant clair et détaillé, un peu de lecture permet de s’y retrouver sans trop de problème, le seul soucis, c’est qu’il ne faut pas être allergique aux longs câbles qui trainent, vu qu’on est plutôt servi à ce niveau une fois le tout installé. Pour les maniaques, il faudra plutôt se tourner le Tritton Primer, casque sans fil de la marque, disponible fin janvier pour 99,99 euros toujours sur Amazon. (Non je n’ai pas d’actions, mais ça peut s’arranger, vous voulez mon adresse Paypal ?)

Les fonctions du casque sont très bien foutues et l’orientation clairement multijoueurs est un plus évident. La télécommande permet de régler le volume du jeu et le volume des conversations, mais elle permet également de zapper tout ça indépendamment. Pratique dans le feu de l’action de couper ces explosions qui empêchent d’entendre correctement ses teammates, ou bien au contraire zapper la voix agaçante du marmot de 12 ans qui beugle des insultes sur PES. Enfin, un dernier bouton permet de s’entendre parler ou non, pratique pour les narcissiques, mais pas franchement indispensable. Les boutons s’allument lorsqu’ils sont activés, permettant au premier coup d’oeil de savoir comment est configuré le casque.

Enfin, LE point important de l’appareil : le son. Bon, inutile de vous dire qu’on ne va pas vous parler d’impédance et autre ohms pour savoir si c’est la bête idéale pour écouter votre musique classique remasterisée en lossless. Néanmoins, pour jouer, le Detonator sera vraiment très bon comme casque stéréo. Le rendu des basses est profond et précis sans non plus dominer. Le son est chaud et bien balancé, mais pensé pour les jeux, donc ne vous attendez pas à des aigus pointus, même si ces derniers sont présents et suffisants à mon niveau de néophyte audio. Les détails sont très clairs et le son est riche, c’est tout ce qu’il faut pour du FPS et plus généralement des jeux d’action. Les explosions et les tirs en mettront plein les oreilles, et quelques thèmes épiques s’en tirent admirablement. Prenez juste garde au volume sonore un peu fort et réglez ce dernier au milieu histoire de ne pas vous abimer les oreilles.

Le micro est de très bonne facture pour un produit à ce tarif. Après quelques enregistrements sur PC, il est sans conteste meilleur que le micro d’un Siberia V2 chez Steelseries par exemple (Tarif similaire). Sur Xbox live en revanche, la compression abusive de l’audio l’empêche d’exprimer son potentiel, même si comparé au micro et l’oreillette Xbox, le résultat est bien meilleur.

Pour finir, l’excellente idée de Tritton, c’est d’avoir doté le casque d’un jack à 4 sections, comme que des écouteurs de smartphone. Du coup, il est tout à fait possible de brancher son Detonator sur un iPhone, un Galaxy S2 ou un Blackberry et passer ses appels avec le casque et son micro. Bon, niveau look, on repassera, mais la fonctionne peut s’avérer pratique. De plus, écouter de la musique avec le casque s’avère plaisant, surtout pour du gros son brut. L’appareil assure sans problème la comparaison avec du milieu de gamme. Enfin, pour les plus aventureux, un adaptateur de jack 4 section pour PC (4 euros sur internet) permettra de profiter du casque sur son ordinateur et du coup d’utiliser pleinement le bon micro pour ses longues discussions philosophiques sur Skype ou Teamspeak, même si l’absence de réglage du volume se fait sentir. Mais bon, quand on bricole, on s’adapte. Il est également possible de brancher le casque sur son PC avec un adaptateur RCA vers jack, et d’utiliser un cable jack jack pour connecter la sorti micro de la télécommande sur son PC, mais la le résultat est catastrophique, un buzz parasite s’incruste dans les oreillettes et on débranche aussi sec, tant pis, on a un casque officiel Xbox 360 entre les mains, on ne va pas non plus pinailler.

En conclusion, le casque micro stéréo Detonator se pose comme un challenger solide dans le monde impitoyable des casques gamers. Avec un positionnement tarifaire agressif sous la barre des 70 euros, il offre un rendu sonore agréable, un micro clair, et un bonus smartphone bienvenu pour dépanner. Sa construction robuste et ses finitions de qualité lui permettront de vous accompagner un bon bout de chemin dans vos parties Xbox Live jusqu’à pas d’heure. Dommage qu’il se cantonne exclusivement à la Xbox 360 sans bidouillage, car avec une compatibilité PC, il venait sans problème se placer dans le top des casques dans la tranche 60 – 80 euros, jusqu’à remettre en cause certains modèles qui avoisinent la centaine d’euros. Attention toutefois si vous avez de grandes oreilles car les oreillettes vous seront inconfortables. De même, si la perspective d’avoir un cable de 2 mètres qui traverse la pièce vous agace déjà, passez votre chemin. Pour tous les autres, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Tritton nous propose avec le Detonator le premier casque officiel Microsoft Xbox 360. Pour un tarif de 69,99 euros sur Amazon, le casque est livré dans une jolie boite aux couleurs des produits officiels Xbox 360, en blanc et en vert.

Le packaging contient le câblage (sur lequel je reviendrai plus tard) et le casque. Ce dernier, de couleur noire, arbore une finition mi-brillante/mi-mat. Un logo Tritton argenté légèment en relief sur chaque oreillette, le nom de la marque juste au dessus et un modeste “Xbox 360” inscrit en noir sur le serre-tête viennent compléter le design. Pas de logo de la console Microsoft, pas de vert fluo, les amateurs de sobriété apprécieront. Si l’apparence est réussie, la finition et la solidité du Detonator ne sont pas en reste. Le casque est plutôt massif et pèse un poids idéal de 280 grammes. Les oreillettes peuvent pivoter dans les 2 sens et offrent des coussinets finition skaï pour une très bonne isolation même si, en période de chaleur, on a tendance à cuire un peu là dedans. Notons que les grandes oreilles risquent d’avoir quelques soucis avec les coussinets car avec mes oreilles standard, ça rentre tout juste (Si le prince Charles me lit, beware). L’arceau est adaptable d’environ 4 centimètres de chaque côté pour les grosses têtes (Philippe Bouvard, si tu me lis), le tout glisse bien et bloque juste ce qu’il faut. Il offre un revêtement adhérent à l’intérieur pour éviter que l’ensemble ne glisse une fois ajusté sur la tête, ce n’est pas forcément la matière la plus agréable, mais c’est surement la plus fiable dans le genre. Le micro est détachable et se fixe sous l’oreillette gauche, il est rigide et pivote à droite ou à gauche, pas grand chose à signaler de plus.

Au final, le casque dégage une sensation de solidité et de durée, à voir évidemment dans la longueur, mais au vu de la qualité du plastique et des différents mécanismes, il est très probablement qu’il vous accompagne quelques temps. Niveau design, avec ses oreillettes atypiques et son design angulaire, il saura surprendre, mais il faut aimer un peu d’originalité dans ce monde d’écouteurs où l’arrondi est roi.

Le Detonator propose une connectique filaire et se destine avant tout à être utilisé sur Xbox 360, même si nous verrons plus tard qu’il est possible de l’utiliser sur d’autres supports. A l’instar de ses grands frères déjà existants comme par exemple le casque Mad Catz Gears Of War 3, il reprend un branchement assez complexe, peut-être même un peu trop. Le bundle comprend un adaptateur stéréo à brancher derrière la console pour récupérer le son lorsqu’on joue en HDMI, une télécommande pour régler volume du casque et du microphone, avec entrée stéréo RCA pour récupérer le son de la console, et l’entrée pour le casque. Enfin un cable permet de relier la manette Xbox afin de profiter de la fonction micro sur le Xbox Live. Bref, tout un programme. Les connecteurs sont de très bonne facture, les prises RCA disposent d’une entrée et d’une sortie, ne condamnant pas la console à sortir le son uniquement sur le casque (Pour les tournois par exemple). Les câbles eux même sont bien robustes et épais pour éviter que le chat ne les tue trop vite au cas où vous ne l’auriez pas suffisamment nourri (c’est du vécu).

Une prise USB permet d’alimenter la télécommande et le casque. Le branchement est donc un peu fastidieux pour un joueur lambda, mais le manuel étant clair et détaillé, un peu de lecture permet de s’y retrouver sans trop de problème, le seul soucis, c’est qu’il ne faut pas être allergique aux longs câbles qui trainent, vu qu’on est plutôt servi à ce niveau une fois le tout installé. Pour les maniaques, il faudra plutôt se tourner le Tritton Primer, casque sans fil de la marque, disponible fin janvier pour 99,99 euros toujours sur Amazon. (Non je n’ai pas d’actions, mais ça peut s’arranger, vous voulez mon adresse Paypal ?)

Les fonctions du casque sont très bien foutues et l’orientation clairement multijoueurs est un plus évident. La télécommande permet de régler le volume du jeu et le volume des conversations, mais elle permet également de zapper tout ça indépendamment. Pratique dans le feu de l’action de couper ces explosions qui empêchent d’entendre correctement ses teammates, ou bien au contraire zapper la voix agaçante du marmot de 12 ans qui beugle des insultes sur PES. Enfin, un dernier bouton permet de s’entendre parler ou non, pratique pour les narcissiques, mais pas franchement indispensable. Les boutons s’allument lorsqu’ils sont activés, permettant au premier coup d’oeil de savoir comment est configuré le casque.

Enfin, LE point important de l’appareil : le son. Bon, inutile de vous dire qu’on ne va pas vous parler d’impédance et autre ohms pour savoir si c’est la bête idéale pour écouter votre musique classique remasterisée en lossless. Néanmoins, pour jouer, le Detonator sera vraiment très bon comme casque stéréo. Le rendu des basses est profond et précis sans non plus dominer. Le son est chaud et bien balancé, mais pensé pour les jeux, donc ne vous attendez pas à des aigus pointus, même si ces derniers sont présents et suffisants à mon niveau de néophyte audio. Les détails sont très clairs et le son est riche, c’est tout ce qu’il faut pour du FPS et plus généralement des jeux d’action. Les explosions et les tirs en mettront plein les oreilles, et quelques thèmes épiques s’en tirent admirablement. Prenez juste garde au volume sonore un peu fort et réglez ce dernier au milieu histoire de ne pas vous abimer les oreilles.

Le micro est de très bonne facture pour un produit à ce tarif. Après quelques enregistrements sur PC, il est sans conteste meilleur que le micro d’un Siberia V2 chez Steelseries par exemple (Tarif similaire). Sur Xbox live en revanche, la compression abusive de l’audio l’empêche d’exprimer son potentiel, même si comparé au micro et l’oreillette Xbox, le résultat est bien meilleur.

Pour finir, l’excellente idée de Tritton, c’est d’avoir doté le casque d’un jack à 4 sections, comme que des écouteurs de smartphone. Du coup, il est tout à fait possible de brancher son Detonator sur un iPhone, un Galaxy S2 ou un Blackberry et passer ses appels avec le casque et son micro. Bon, niveau look, on repassera, mais la fonctionne peut s’avérer pratique. De plus, écouter de la musique avec le casque s’avère plaisant, surtout pour du gros son brut. L’appareil assure sans problème la comparaison avec du milieu de gamme. Enfin, pour les plus aventureux, un adaptateur de jack 4 section pour PC (4 euros sur internet) permettra de profiter du casque sur son ordinateur et du coup d’utiliser pleinement le bon micro pour ses longues discussions philosophiques sur Skype ou Teamspeak, même si l’absence de réglage du volume se fait sentir. Mais bon, quand on bricole, on s’adapte. Il est également possible de brancher le casque sur son PC avec un adaptateur RCA vers jack, et d’utiliser un cable jack jack pour connecter la sorti micro de la télécommande sur son PC, mais la le résultat est catastrophique, un buzz parasite s’incruste dans les oreillettes et on débranche aussi sec, tant pis, on a un casque officiel Xbox 360 entre les mains, on ne va pas non plus pinailler.

En conclusion, le casque micro stéréo Detonator se pose comme un challenger solide dans le monde impitoyable des casques gamers. Avec un positionnement tarifaire agressif sous la barre des 70 euros, il offre un rendu sonore agréable, un micro clair, et un bonus smartphone bienvenu pour dépanner. Sa construction robuste et ses finitions de qualité lui permettront de vous accompagner un bon bout de chemin dans vos parties Xbox Live jusqu’à pas d’heure. Dommage qu’il se cantonne exclusivement à la Xbox 360 sans bidouillage, car avec une compatibilité PC, il venait sans problème se placer dans le top des casques dans la tranche 60 – 80 euros, jusqu’à remettre en cause certains modèles qui avoisinent la centaine d’euros. Attention toutefois si vous avez de grandes oreilles car les oreillettes vous seront inconfortables. De même, si la perspective d’avoir un cable de 2 mètres qui traverse la pièce vous agace déjà, passez votre chemin. Pour tous les autres, vous pouvez y aller les yeux fermés.

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?