Test

Impressions : Rage

Par François le

Je dois avouer qu’avant cet E3, Rage avait un peu disparu de mon radar… Alors lorsque j’ai vu qu’on avait la possibilité d’assister à une démo live de gameplay pour le titre sur le salon, j’ai bien sur sauté sur l’occasion !

Donc vous trouverez, comme d’habitude, mes impressions et quelques screens, dans la suite !

Rage_2010_06-15-10_03

Sans vouloir à tout prix vous spoiler, sachez qu’on retrouve un peu de Fallout dans le pitch qui nous a été dévoilé… Un astéroïde va heurter la planète, et un groupe de personne se protège de cette menace dans une sorte d’arche afin de repeupler par la suite le monde. Évidemment, votre personnage, en émergeant de l’arche va se trouver confronter non pas à un monde en ruine et à reconstruire, mais à un monde rempli de vie, qu’elle soit normale ou mutante. Cela faisait un moment qu’Id Software ne nous avait pas impressionné avec un moteur graphique… Doom 3 était certes une réussite sur de nombreux points, mais le moteur n’avait pas vraiment mis de claque. Et bien je dois avouer que je m’en suis pris une bonne, dès le début de la démo. Le jeu est d’une fluidité sans pareille (précisons au passage que la démo en question a été faite sur Xbox 360) avec des textures riches et détaillées. Le titre comprendra dans sa version finale un nombre d’environnements différents, et assez conséquents. Le monde est donc très vaste, un peu comme dans Borderlands par exemple… Mais on a moins l’impression de vide que l’on peut ressentir par moment dans ce dernier. La démo commençait dans la ville de Wellspring, qui était déjà très grande. L’inspiration Chinoise est omniprésente dans cette première ville, et cela rend bien… Pendant notre séjour dans cette ville, on a croisé des boutiques, des passants en nombre, et beaucoup de vie en dehors des missions a accomplir. On nous a affirmé qu’il y aurait de nombreuses villes, avec des looks très différents pour chaque ville. On a noté qu’en plus des missions principales, des mini-jeux était présents dans la ville sous la forme de vendeurs à la sauvette sur le trottoir. Les gens jetaient des regards suspicieux et des phrases interrogative sur notre look, car nous portions toujours la tenue de l’arche (un peu comme la tenue bleue du Fallout boy).

La mission que l’on nous a montré consistait à descendre dans les égouts pour réparer l’approvisionnement en eau de la ville… L’ambiance y était pesante et angoissante, assez proche d’un couloir de station spatiale Doomesque. Nous n’avons pas vu énormément d’armes dans cette démo, mais les développeurs nous ont assurés qu’elles seraient toutes très originales. En tout cas, l’arbalète électrique dont le personnage se servait dans cette mission était plutôt sympathique. Après un peu de destruction de mutants et autres joyeusetés du même genre, les développeurs nous ont emmenés dans une autre ville, encore plus grande, appelée Dead City… Et là, comment vous dire… Second grosse claque. Imaginez une ville comme New York, complètement détruire, avec des gratte ciels en ruine ou dangereusement penchés vers le sol. Nos amis de chez Id software ont réalisé une ville digne du Washington DC de Fallout 3. Bien sur, des légendes dans le monde de Rage parlent de cette ville. Personne n’en est jamais revenu… Des horreurs rôdent dans la ville… Le gouvernement (ou ce qu’il en reste) aurait fait des tests dans cette zone. En tout cas la démo a terminé dans cette zone, alors qu’un monstre de la taille d’un immeuble allait nous attaquer… Le jeu alterne donc phase d’exploration, missions et déplacement en véhicule. Malheureusement la démo que l’on a vu était assez pauvre sur le sujet. On peut supposer qu’on en saura plus d’ici peu. Pour la gestion du personnage, on a quelque-chose qui semble encore en phase de développement, mais je dirais que sans atteindre la profondeur d’un Fallout 3, on aura un peu de tri à faire dans l’équipement. C’est assez proche de Borderlands d’une manière générale… Mais avec une ambiance vraiment aux antipodes, et une immersion bien plus intense dans l’univers…

Bref j’ai été bien emballé par ce nouveau titre de chez Id software, et malgré que ce soit un mix entre Borderlands et Fallout 3, j’ai franchement hâte de pouvoir le tester en long, en large et en travers !

Je dois avouer qu’avant cet E3, Rage avait un peu disparu de mon radar… Alors lorsque j’ai vu qu’on avait la possibilité d’assister à une démo live de gameplay pour le titre sur le salon, j’ai bien sur sauté sur l’occasion !

Donc vous trouverez, comme d’habitude, mes impressions et quelques screens, dans la suite !

Rage_2010_06-15-10_03

Sans vouloir à tout prix vous spoiler, sachez qu’on retrouve un peu de Fallout dans le pitch qui nous a été dévoilé… Un astéroïde va heurter la planète, et un groupe de personne se protège de cette menace dans une sorte d’arche afin de repeupler par la suite le monde. Évidemment, votre personnage, en émergeant de l’arche va se trouver confronter non pas à un monde en ruine et à reconstruire, mais à un monde rempli de vie, qu’elle soit normale ou mutante. Cela faisait un moment qu’Id Software ne nous avait pas impressionné avec un moteur graphique… Doom 3 était certes une réussite sur de nombreux points, mais le moteur n’avait pas vraiment mis de claque. Et bien je dois avouer que je m’en suis pris une bonne, dès le début de la démo. Le jeu est d’une fluidité sans pareille (précisons au passage que la démo en question a été faite sur Xbox 360) avec des textures riches et détaillées. Le titre comprendra dans sa version finale un nombre d’environnements différents, et assez conséquents. Le monde est donc très vaste, un peu comme dans Borderlands par exemple… Mais on a moins l’impression de vide que l’on peut ressentir par moment dans ce dernier. La démo commençait dans la ville de Wellspring, qui était déjà très grande. L’inspiration Chinoise est omniprésente dans cette première ville, et cela rend bien… Pendant notre séjour dans cette ville, on a croisé des boutiques, des passants en nombre, et beaucoup de vie en dehors des missions a accomplir. On nous a affirmé qu’il y aurait de nombreuses villes, avec des looks très différents pour chaque ville. On a noté qu’en plus des missions principales, des mini-jeux était présents dans la ville sous la forme de vendeurs à la sauvette sur le trottoir. Les gens jetaient des regards suspicieux et des phrases interrogative sur notre look, car nous portions toujours la tenue de l’arche (un peu comme la tenue bleue du Fallout boy).

La mission que l’on nous a montré consistait à descendre dans les égouts pour réparer l’approvisionnement en eau de la ville… L’ambiance y était pesante et angoissante, assez proche d’un couloir de station spatiale Doomesque. Nous n’avons pas vu énormément d’armes dans cette démo, mais les développeurs nous ont assurés qu’elles seraient toutes très originales. En tout cas, l’arbalète électrique dont le personnage se servait dans cette mission était plutôt sympathique. Après un peu de destruction de mutants et autres joyeusetés du même genre, les développeurs nous ont emmenés dans une autre ville, encore plus grande, appelée Dead City… Et là, comment vous dire… Second grosse claque. Imaginez une ville comme New York, complètement détruire, avec des gratte ciels en ruine ou dangereusement penchés vers le sol. Nos amis de chez Id software ont réalisé une ville digne du Washington DC de Fallout 3. Bien sur, des légendes dans le monde de Rage parlent de cette ville. Personne n’en est jamais revenu… Des horreurs rôdent dans la ville… Le gouvernement (ou ce qu’il en reste) aurait fait des tests dans cette zone. En tout cas la démo a terminé dans cette zone, alors qu’un monstre de la taille d’un immeuble allait nous attaquer… Le jeu alterne donc phase d’exploration, missions et déplacement en véhicule. Malheureusement la démo que l’on a vu était assez pauvre sur le sujet. On peut supposer qu’on en saura plus d’ici peu. Pour la gestion du personnage, on a quelque-chose qui semble encore en phase de développement, mais je dirais que sans atteindre la profondeur d’un Fallout 3, on aura un peu de tri à faire dans l’équipement. C’est assez proche de Borderlands d’une manière générale… Mais avec une ambiance vraiment aux antipodes, et une immersion bien plus intense dans l’univers…

Bref j’ai été bien emballé par ce nouveau titre de chez Id software, et malgré que ce soit un mix entre Borderlands et Fallout 3, j’ai franchement hâte de pouvoir le tester en long, en large et en travers !