Test

Impressions : Street Fighter X Tekken

Par Rédacteur Invité le

Si Capcom nous avait déjà habitués par le passer à mixer des licences n’ayant à priori rien, ou sinon pas grand chose en commun, le fait qu’il se décide à faire entrer en collision les personnages de Street Fighter et de Tekken pourra sans doute en laisser certains dubitatifs. Rassurez-vous : il semble que les développeurs en charge de monter ce mash-up aient trouvé la recette miracle !

Les amateurs de baston en conviendront sans mal : les gameplay des séries Street Fighter et Tekken demeurent depuis leurs prémices diamétralement opposés. Pour autant, ce Street Fighter X Tekken arrive on ne sait trop comment à offrir un excellent feeling, s’appuyant sur une simplification du gameplay du côté des personnages SF, dans le but de ne pas trop avantager ces derniers face à ceux issus des écuries Namco Bandai Games. Conséquence directe : le jeu se veut comme plus accessible qu’un Super Street Fighter IV pour ne citer que lui, et laisse une grande place au spectacle. Ainsi, le principe du tag-team, ou du combat en équipe si vous préférez, se simplifie ici grandement, et appeler votre « collègue » lors d’un combo en pressant les 2 touches dédiées de votre stick simultanément se traduit bien souvent par un enchaînement de coups automatique très plaisant à admirer. Dans l’ensemble, c’est d’ailleurs le constat qui ressort de ce soft : s’il faudra évidemment quelques heures supplémentaires stick en main pour en être sur et certain, il semble toutefois qu’il laisse la part belle aux joueurs aimant à prendre les devants, et à foncer tête baissée sur leurs adversaires. Le personnages de la saga Tekken n’ayant pas pour coutume de balancer des boules de feu et autres joyeusetés, c’est évidemment le combat au corps à corps qui est ici mis en avant, et ce qu’on peut dire, c’est qu’on « sent » les coups partir (et arriver…). De quoi ravir les amateurs de baston 2D à la recherche d’une alternative moins technique, plus accessible, offrant toutefois de quoi s’amuser un petit moment, le temps de maîtriser la ribambelle de personnages proposés…

Si Capcom nous avait déjà habitués par le passer à mixer des licences n’ayant à priori rien, ou sinon pas grand chose en commun, le fait qu’il se décide à faire entrer en collision les personnages de Street Fighter et de Tekken pourra sans doute en laisser certains dubitatifs. Rassurez-vous : il semble que les développeurs en charge de monter ce mash-up aient trouvé la recette miracle !

Les amateurs de baston en conviendront sans mal : les gameplay des séries Street Fighter et Tekken demeurent depuis leurs prémices diamétralement opposés. Pour autant, ce Street Fighter X Tekken arrive on ne sait trop comment à offrir un excellent feeling, s’appuyant sur une simplification du gameplay du côté des personnages SF, dans le but de ne pas trop avantager ces derniers face à ceux issus des écuries Namco Bandai Games. Conséquence directe : le jeu se veut comme plus accessible qu’un Super Street Fighter IV pour ne citer que lui, et laisse une grande place au spectacle. Ainsi, le principe du tag-team, ou du combat en équipe si vous préférez, se simplifie ici grandement, et appeler votre « collègue » lors d’un combo en pressant les 2 touches dédiées de votre stick simultanément se traduit bien souvent par un enchaînement de coups automatique très plaisant à admirer. Dans l’ensemble, c’est d’ailleurs le constat qui ressort de ce soft : s’il faudra évidemment quelques heures supplémentaires stick en main pour en être sur et certain, il semble toutefois qu’il laisse la part belle aux joueurs aimant à prendre les devants, et à foncer tête baissée sur leurs adversaires. Le personnages de la saga Tekken n’ayant pas pour coutume de balancer des boules de feu et autres joyeusetés, c’est évidemment le combat au corps à corps qui est ici mis en avant, et ce qu’on peut dire, c’est qu’on « sent » les coups partir (et arriver…). De quoi ravir les amateurs de baston 2D à la recherche d’une alternative moins technique, plus accessible, offrant toutefois de quoi s’amuser un petit moment, le temps de maîtriser la ribambelle de personnages proposés…