Test

Test : FIFA 09

Par Rédacteur Invité le

Jamais on aura pu croire à un tel retournement il y a encore quelques années : cette fois, c’est Fifa qui mène la danse des jeux de foot. Et de loin, grâce à un Fifa 08 en pleine forme, et un UEFA Euro 2008 proche de la perfection. Reste à ce volet 09 à définitivement […]

Jamais on aura pu croire à un tel retournement il y a encore quelques années : cette fois, c’est Fifa qui mène la danse des jeux de foot. Et de loin, grâce à un Fifa 08 en pleine forme, et un UEFA Euro 2008 proche de la perfection. Reste à ce volet 09 à définitivement sceller la tendance…

Il y aura indéniablement un avant et un après Fifa 08. Volet porteur du renouveau de la série, il aura posé un nombre de bases aussi nombreuses qu’efficaces. Et c’est en toute logique que ce Fifa 09 s’est permis de les consolider. Du côté de la physique en premier lieu, puisque cette année, les gabarits des joueurs ont été pris en compte de façon très précise. On le ressent d’ailleurs dans les duels ou les chocs, qui tendent de plus en plus à se rapproche de la réalité. Ainsi, les joueurs s’écroulent de façon très réaliste après un tacle, et les duels aériens semblent beaucoup plus naturels. De la même façon, le gameplay est cette fois plus fin, moins rigide, et permet de construire des actions travaillées. Seul bémol : il est franchement difficile de marquer de loin, et on nous oblige bien souvent à troquer un jeu culoté contre une approche plus posée.

Reste que le sans-faute de ce côté n’est pourtant pas loin, et même si quelques erreurs peuvent frustrer, comme la difficulté parfois à sélectionner le joueur souhaité, ou l’arbitrage peut être trop rigide (il n’est pas rare de voir une faute sifflée sur le tard), c’est du tout bon. L’habillage du jeu n’est pas non plus en reste, aussi bien au niveau de la partie graphique, affinée, de l’animation, qui transpire la réalité ou de la partie sonore, affichant une ambiance de folie dans les stades, et des supporters qui ne manqueront pas de pester ou de s’enflammer suivant les actions. Du côté des modes de jeu enfin, on notera une fois de la plus la présence du mode Carrière, mélangeant jeu sur le terrain et gestion de votre club, mais qui se ferait presque voler la vedette par le désormais célèbre mode Deviens Pro, permettant d’incarner un joueur sur le terrain façon Libero Grande. Mode qui au passage s’est enrichi, en reprenant les ajouts déjà présents dans UEFA Euro 2008, pour permettre désormais un suivi sur 4 saisons.

Mais c’est du jeu en ligne que vient la grosse nouveauté de cette édition 09, puisqu’il est désormais possible de s’adonner à du 10 contre 10. Le 5 contre 5 de l’année passée paraît désormais bien fade à côté… On pestera par contre face au Season Live Adidas, pourtant annoncé en trombes, et qui propose des mises à jour hebdomadaires au niveau des performances et des effectifs d’un championnat. Sympathique, mais… payant, du moins si vous désirez profiter d’au moins 2 championnats (les mises à jour pour le premier étant « offertes ») Difficile toutefois de vraiment leur en tenir rigueur.

Inutile de tergiverser des heures, ce Fifa 09 est une véritable ode au football. Ni plus, ni moins.

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

  • Un habillage maîtrisé
  • Les collisions convaincantes
  • Un gameplay toujours plus fin
  • Les –

  • L’arbitrage trop sévère ?
  • Trop peu de joueurs vraiment bien modélisés
  • Le Season Live Adidas payant
  • Jamais on aura pu croire à un tel retournement il y a encore quelques années : cette fois, c’est Fifa qui mène la danse des jeux de foot. Et de loin, grâce à un Fifa 08 en pleine forme, et un UEFA Euro 2008 proche de la perfection. Reste à ce volet 09 à définitivement sceller la tendance…

    Il y aura indéniablement un avant et un après Fifa 08. Volet porteur du renouveau de la série, il aura posé un nombre de bases aussi nombreuses qu’efficaces. Et c’est en toute logique que ce Fifa 09 s’est permis de les consolider. Du côté de la physique en premier lieu, puisque cette année, les gabarits des joueurs ont été pris en compte de façon très précise. On le ressent d’ailleurs dans les duels ou les chocs, qui tendent de plus en plus à se rapproche de la réalité. Ainsi, les joueurs s’écroulent de façon très réaliste après un tacle, et les duels aériens semblent beaucoup plus naturels. De la même façon, le gameplay est cette fois plus fin, moins rigide, et permet de construire des actions travaillées. Seul bémol : il est franchement difficile de marquer de loin, et on nous oblige bien souvent à troquer un jeu culoté contre une approche plus posée.

    Reste que le sans-faute de ce côté n’est pourtant pas loin, et même si quelques erreurs peuvent frustrer, comme la difficulté parfois à sélectionner le joueur souhaité, ou l’arbitrage peut être trop rigide (il n’est pas rare de voir une faute sifflée sur le tard), c’est du tout bon. L’habillage du jeu n’est pas non plus en reste, aussi bien au niveau de la partie graphique, affinée, de l’animation, qui transpire la réalité ou de la partie sonore, affichant une ambiance de folie dans les stades, et des supporters qui ne manqueront pas de pester ou de s’enflammer suivant les actions. Du côté des modes de jeu enfin, on notera une fois de la plus la présence du mode Carrière, mélangeant jeu sur le terrain et gestion de votre club, mais qui se ferait presque voler la vedette par le désormais célèbre mode Deviens Pro, permettant d’incarner un joueur sur le terrain façon Libero Grande. Mode qui au passage s’est enrichi, en reprenant les ajouts déjà présents dans UEFA Euro 2008, pour permettre désormais un suivi sur 4 saisons.

    Mais c’est du jeu en ligne que vient la grosse nouveauté de cette édition 09, puisqu’il est désormais possible de s’adonner à du 10 contre 10. Le 5 contre 5 de l’année passée paraît désormais bien fade à côté… On pestera par contre face au Season Live Adidas, pourtant annoncé en trombes, et qui propose des mises à jour hebdomadaires au niveau des performances et des effectifs d’un championnat. Sympathique, mais… payant, du moins si vous désirez profiter d’au moins 2 championnats (les mises à jour pour le premier étant « offertes ») Difficile toutefois de vraiment leur en tenir rigueur.

    Inutile de tergiverser des heures, ce Fifa 09 est une véritable ode au football. Ni plus, ni moins.

    Le verdict ?


    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • Un habillage maîtrisé
  • Les collisions convaincantes
  • Un gameplay toujours plus fin
  • Les –

  • L’arbitrage trop sévère ?
  • Trop peu de joueurs vraiment bien modélisés
  • Le Season Live Adidas payant