Test

Test : Left 4 Dead

Par Rédacteur Invité le

Un FPS qui met l’esprit d’équipe sur le devant de la scène et où le pitch se résume à blaster du zombie jusqu’à trouver un endroit où se planquer, avouez que ça donne envie, non ? Et encore, vous n’avez rien vu…

Left 4 Dead prend donc à contre-pied la grande majorité des FPS, en se focalisant cette fois sur une notion rarement mise en avant dans ce genre de jeu : l’esprit d’équipe. Lâché au beau milieu de scénarios catastrophes où les zombies ont pris le dessus sur le genre humain, vous devrez donc vous serrer les coudes, et tenter d’emmener vos 3 coéquipiers avec vous jusqu’à la prochaine planque. Car Left 4 Dead fonctionne ainsi : 4 niveaux découpés en 5 actes, où l’on navigue de planque en planque, et où les ennemis n’ont rien trouvé de mieux à faire que de changer de place et de nombre à chaque nouvelle partie. Entre temps, vraiment, du blast pur et dur, qui mettra vos réflexes à rude épreuve. Car les hordes de zombies que vous devrez vous coltiner n’ont plus grand-chose à voir avec ceux rencontrés dans un Resident Evil, pour ne citer que lui. Ainsi, il n’est pas rare de voir débouler une cinquantaine de ces spécimens pour vous foncer dessus, le tout en seulement quelques secondes. Stressant, c’est le mot… Le tout grâce à des décors rudement bien choisis et à un level design impeccable, qui joue clairement sur l’anticipation à haut degré. De là à dire que le fusil à pompe va rapidement devenir votre meilleur ami…

Et en parlant d’amis, c’est clairement au sein des parties à 4 joueurs humains (ou 8 en versus) que le jeu tire toute sa quintessence. Car même si vos coéquipiers dirigés par l’I.A. sont loin d’être mauvais, difficile de remplacer une expérience où chacun devra anticiper les mouvements des autres. Car perdre un allié est souvent synonyme de difficultés futures, et vous devrez constamment garder un œil sur ces derniers, en tentant parfois de les sauver d’une horde les piétinant, ou d’un Hunter trop entreprenant. Tout un programme, il faut le dire, réglé comme du papier à musique. A côté de ça, on retrouve un mode Versus simplement énorme, qui vous proposera au choix de vous placer dans la peau des survivants, ou des infectés… Jouissif. Dommage simplement que ce mode se cantonne à 2 des 4 campagnes présentes dans le jeu…

C’est indéniable, Left 4 Dead fait partie des bonnes, que dis-je, des excellentes surprises de cette fin d’année. Seulement, avant d’en faire l’acquisition, dites vous que le jeu perdra beaucoup de sa saveur si vous ne comptez pas l’explorer en ligne… Dites vous également que la version PC est supérieure à la version Xbox 360, n’en déplaise à certains. Du fait tout d’abord de sa résolution, des futures updates, qui pourraient bien être plus intéressantes que sur la console de Bilou, mais également bien moins onéreuses (qui a dit gratuites ?). Qu’on se le dise.

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

  • Joussif
  • Du stress à l’état pur
  • L’orientation multijoueur parfaitement maîtrisée
  • Les –

  • Contenu assez cheap pour le moment
  • Ca lag pas mal, quand même…
  • Un FPS qui met l’esprit d’équipe sur le devant de la scène et où le pitch se résume à blaster du zombie jusqu’à trouver un endroit où se planquer, avouez que ça donne envie, non ? Et encore, vous n’avez rien vu…

    Left 4 Dead prend donc à contre-pied la grande majorité des FPS, en se focalisant cette fois sur une notion rarement mise en avant dans ce genre de jeu : l’esprit d’équipe. Lâché au beau milieu de scénarios catastrophes où les zombies ont pris le dessus sur le genre humain, vous devrez donc vous serrer les coudes, et tenter d’emmener vos 3 coéquipiers avec vous jusqu’à la prochaine planque. Car Left 4 Dead fonctionne ainsi : 4 niveaux découpés en 5 actes, où l’on navigue de planque en planque, et où les ennemis n’ont rien trouvé de mieux à faire que de changer de place et de nombre à chaque nouvelle partie. Entre temps, vraiment, du blast pur et dur, qui mettra vos réflexes à rude épreuve. Car les hordes de zombies que vous devrez vous coltiner n’ont plus grand-chose à voir avec ceux rencontrés dans un Resident Evil, pour ne citer que lui. Ainsi, il n’est pas rare de voir débouler une cinquantaine de ces spécimens pour vous foncer dessus, le tout en seulement quelques secondes. Stressant, c’est le mot… Le tout grâce à des décors rudement bien choisis et à un level design impeccable, qui joue clairement sur l’anticipation à haut degré. De là à dire que le fusil à pompe va rapidement devenir votre meilleur ami…

    Et en parlant d’amis, c’est clairement au sein des parties à 4 joueurs humains (ou 8 en versus) que le jeu tire toute sa quintessence. Car même si vos coéquipiers dirigés par l’I.A. sont loin d’être mauvais, difficile de remplacer une expérience où chacun devra anticiper les mouvements des autres. Car perdre un allié est souvent synonyme de difficultés futures, et vous devrez constamment garder un œil sur ces derniers, en tentant parfois de les sauver d’une horde les piétinant, ou d’un Hunter trop entreprenant. Tout un programme, il faut le dire, réglé comme du papier à musique. A côté de ça, on retrouve un mode Versus simplement énorme, qui vous proposera au choix de vous placer dans la peau des survivants, ou des infectés… Jouissif. Dommage simplement que ce mode se cantonne à 2 des 4 campagnes présentes dans le jeu…

    C’est indéniable, Left 4 Dead fait partie des bonnes, que dis-je, des excellentes surprises de cette fin d’année. Seulement, avant d’en faire l’acquisition, dites vous que le jeu perdra beaucoup de sa saveur si vous ne comptez pas l’explorer en ligne… Dites vous également que la version PC est supérieure à la version Xbox 360, n’en déplaise à certains. Du fait tout d’abord de sa résolution, des futures updates, qui pourraient bien être plus intéressantes que sur la console de Bilou, mais également bien moins onéreuses (qui a dit gratuites ?). Qu’on se le dise.

    Le verdict ?


    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • Joussif
  • Du stress à l’état pur
  • L’orientation multijoueur parfaitement maîtrisée
  • Les –

  • Contenu assez cheap pour le moment
  • Ca lag pas mal, quand même…