Test

Test : Sonic Unleashed

Par Rédacteur Invité le

Après un Sonic the Hedgehog plutôt catastrophique en 2006, on était naturellement un peu inquiets à l’approche de cet Unleashed. Comme quoi, il ne faut jamais se fier à sa première impression… Car oui, Sonic signe bel et bien un retour efficace, via ce nouvel épisode mixant efficacement phases de vitesse et de plate-forme, le […]

Après un Sonic the Hedgehog plutôt catastrophique en 2006, on était naturellement un peu inquiets à l’approche de cet Unleashed. Comme quoi, il ne faut jamais se fier à sa première impression…

Car oui, Sonic signe bel et bien un retour efficace, via ce nouvel épisode mixant efficacement phases de vitesse et de plate-forme, le tout sous le coup d’une menace signée Dr Eggman, histoire de respecter la tradition scénaristique… Mais la nouveauté de cet Unleashed se trouve dans l’implantation d’un cycle jour/nuit. Concrètement, la journée, vous contrôlerez Sonic dans sa version classique, tandis que la nuit, c’est un hérisson-garou que vous devrez vous traîner. De quoi permettre d’alterner entre des niveaux aussi fun que rapides, jonglant entre simili 2D et 3D et d’autres mêlant plate-forme, combat (même si on ne pourra que constater un frame-rate capricieux dans certaines batailles trop animées…) et recherche. Fort heureusement, ce second point est loin d’être catastrophique : même si on ne pourra que s’énerver face à quelques passages plate-forme assez pénible, la faute à un gameplay parfois capricieux, dans l’ensemble, le tout est vraiment sympathique, et à des kilomètres des épreuves frustrantes qu’on aurait pu rencontrer dans un Sonic Adventure 2, pour ne citer que lui.

Parallèlement à cela, on aurait sans doute préféré une simple succession de niveau, nous épargnant les phases d’exploration sensées nous occuper entre deux niveaux, et obligeant parfois à devoir taper la bavette à quelques passants, et ce jusqu’à ce que la suite de l’aventure daigne se débloquer… Certes, la présence de magasins, de défis secondaires obligeant à réaliser un parcours sans faute ou bien encore à amasser le plus de rings possibles, le tout dans l’optique de ramasser de quoi augmenter l’expérience de votre hérisson réussit à équilibrer la balance, et accessoirement donner un joli coup de boost à la durée de vie, mais tout de même… Du côté de la réalisation graphique par contre, ont sent que les développeurs ont soufflé le chaud et le froid, jonglant ainsi entre des nivaux vraiment bien foutus et d’autres laissant traîner de bien vilaines textures pixelisées… L’ensemble reste toutefois honnête.

Honnête, à l’image d’un soft qui ne pourra que ravir les amateurs du hérisson, de même que les amateurs de plate-forme. Dans l’attente d’un Sonic cette fois orienté 100% vitesse ?

Le verdict ?


Que signifie cette pastille ?

Les +

  • C’est rapide !
  • Un système d’évolution plaisant
  • Des combats contre les boss vraiment bluffants !
  • Les –

  • Des phases de plate-forme parfois bancales
  • Un scénario trop creux…
  • Après un Sonic the Hedgehog plutôt catastrophique en 2006, on était naturellement un peu inquiets à l’approche de cet Unleashed. Comme quoi, il ne faut jamais se fier à sa première impression…

    Car oui, Sonic signe bel et bien un retour efficace, via ce nouvel épisode mixant efficacement phases de vitesse et de plate-forme, le tout sous le coup d’une menace signée Dr Eggman, histoire de respecter la tradition scénaristique… Mais la nouveauté de cet Unleashed se trouve dans l’implantation d’un cycle jour/nuit. Concrètement, la journée, vous contrôlerez Sonic dans sa version classique, tandis que la nuit, c’est un hérisson-garou que vous devrez vous traîner. De quoi permettre d’alterner entre des niveaux aussi fun que rapides, jonglant entre simili 2D et 3D et d’autres mêlant plate-forme, combat (même si on ne pourra que constater un frame-rate capricieux dans certaines batailles trop animées…) et recherche. Fort heureusement, ce second point est loin d’être catastrophique : même si on ne pourra que s’énerver face à quelques passages plate-forme assez pénible, la faute à un gameplay parfois capricieux, dans l’ensemble, le tout est vraiment sympathique, et à des kilomètres des épreuves frustrantes qu’on aurait pu rencontrer dans un Sonic Adventure 2, pour ne citer que lui.

    Parallèlement à cela, on aurait sans doute préféré une simple succession de niveau, nous épargnant les phases d’exploration sensées nous occuper entre deux niveaux, et obligeant parfois à devoir taper la bavette à quelques passants, et ce jusqu’à ce que la suite de l’aventure daigne se débloquer… Certes, la présence de magasins, de défis secondaires obligeant à réaliser un parcours sans faute ou bien encore à amasser le plus de rings possibles, le tout dans l’optique de ramasser de quoi augmenter l’expérience de votre hérisson réussit à équilibrer la balance, et accessoirement donner un joli coup de boost à la durée de vie, mais tout de même… Du côté de la réalisation graphique par contre, ont sent que les développeurs ont soufflé le chaud et le froid, jonglant ainsi entre des nivaux vraiment bien foutus et d’autres laissant traîner de bien vilaines textures pixelisées… L’ensemble reste toutefois honnête.

    Honnête, à l’image d’un soft qui ne pourra que ravir les amateurs du hérisson, de même que les amateurs de plate-forme. Dans l’attente d’un Sonic cette fois orienté 100% vitesse ?

    Le verdict ?


    Que signifie cette pastille ?

    Les +

  • C’est rapide !
  • Un système d’évolution plaisant
  • Des combats contre les boss vraiment bluffants !
  • Les –

  • Des phases de plate-forme parfois bancales
  • Un scénario trop creux…