Test

Test : Sony Cybershot WX1

Photo

Par Anh Phan le

Annoncé début août ICI, j’ai enfin eu l’occasion de tester le nouveau Sony WX1 qui embarque le nouveau capteur CMOS Exmor R censé faire des miracles en condition de basse luminosité. Avant de lire le test dans la suite, je vous invite à revoir cette vidéo ICI, certes en japonais, mais qui explique parfaitement les nouveautés qu’apporte le WX1 et son petit frère, le TX1. En parlant de TX1, ce test du WX1 fonctionne aussi pour ce dernier puisque c’est le même capteur. Au niveau des différences, on notera la perte du zoom grand angle, une taille plus fine et donc plus bijou et un écran tactile.

sony-wx1-live-01

Pour rappel, le WX1 vous propose donc un capteur CMOS Exmor R avec une résolution de 10,2 Mégapixels, un objectif grand angle de 24-120mm avec un zoom optique de 5x ainsi qu’une ouverture de F/2.4 à 24mm et allant jusqu’à F/5.9 à 120mm, une sensibilité allant jusqu’à 3200 ISO, la stabilisation optique, un écran de 2,7″, la détection des visages, sourires et scènes, l’enregistrement de vidéos en 720p, 11Mo de mémoire interne, un port mémoire MS Duo, le tout dans 91×52x20mm pour 129g. Son prix officiel est de 349€ mais on le trouve déjà dans les 300€ sur le net.

sony-wx1-live-12

Tous sur les basses lumières

Les constructeurs se sont livrés ces dernières années à une course aux Mégapixels similaire à la course au Gigahertz dans le monde informatique. Et ils ont finalement compris que dans le monde des APN compacts, passer la barre des 10/12 Mégapixels ne servait pas à grand chose. Le nouveau fer de lance est désormais la performance de l’APN en condition de basse luminosité. Fujifilm l’avait compris mais la marque japonaise était visiblement trop en avance sur son temps pour le grand public.

sony-wx1-live-02

Prise en main

Le WX1 fait partie des APN compact à la limite de l’ultra-compact, du coup, il se glisse facilement dans une poche de pantalon ou dans un sac et sait se faire oublier. Sur le haut se trouve le bouton de mise sous tension et le déclencheur. On ne trouve rien sur les côté si ce n’est l’emplacement pour la dragonne, sur le bas de l’appareil se trouve la trappe pour la MS Duo Pro et la batterie ainsi que la prise A/V. En parlant de cette prise A/V, on aurait peut-être aimé une prise USB dédiée ainsi qu’une prise HDMI distincte et non une prise tout-en-un. Oui, je pinaille mais je trouve cela plus pratique.
Le flash intégré se trouve au milieu de l’appareil et contrairement à un appareil du style Panasonic Lumix LX3, l’objectif rentre totalement. Au dos se trouve l’écran ainsi que les commandes de navigation et de zoom. Pour ce qui est de l’écran, il est plutôt lumineux et ne m’a pas posé de problème de lecture en plein soleil. On accède aux options d’affichages d’informations (ISO, Histogramme, etc …) via un menu, j’aurais préféré un bouton dédié. Par contre, j’ai bien aimé le fait de pouvoir afficher la grille des tiers. Les boutons de zoom fonctionnent plutôt bien même si j’ai une préférence pour les bagues de zoom autour du déclencheur. La molette de menu est un peu plate à mon goût et j’aurais aimé qu’elle dépasse un tout petit peu de l’appareil sur le côté pour une meilleure prise.

sony-wx1-live-11

Les fonctions

Comme vous pouvez le voir sur les photos, le WX1 ne propose qu’un mode P, ils s’adressent donc au grand public et non aux photographes exigents, ce qui devrait en crisper plus d’un, surtout quand on découvre les performances du capteur qu’on verra après. Du coup, on jongle avec un pseudo mode P mais surtout avec le mode Intelligent, les Scènes, le mode Panorama et le mode Crépuscule de l’appareil. A côté des performances pures du capteur CMOS Exmor R, Sony a intégré aussi la technologie DRO (Dynamic Range Optimizer) pour déboucher les zones sombres, mais au prix d’une perte légère de contraste.
En terme d’utilisation générale, on notera une mise sous tension plutôt rapide et un autofocus performant en usage normal, ce qui veut dire qu’en mode sport par exemple, il va vous falloir faire preuve d’anticipation parce que comme pour les APN compacts grand public, ça patine quand on en demande trop. Les menus sont plutôt classiques et tout le monde devrait pouvoir s’en sortir sans à devoir passer par le manuel d’instruction.

Sony WX1 Exemple Panorama 1

Sony WX1 Exemple Panorama 2

On notera le mode Panorama qui vous permet de faire des panoramas à la volée sans passer par un logiciel tiers ou par la capture de plusieurs photos. Il vous suffira ainis de déplacer votre APN depuis le début de la scène jusqu’à la fin et ce, sur 270°, ce qui vous donnera au final une photo de 4912×1080 soit 7 Mégapixel. Il y a aussi le mode rafale de 10fps qui fonctionne plutôt bien mais qui bloquera votre APN pendant une vingtaine de seconde après coup pour traiter les 10 photos prises.

sony-rafale-10

Le capteur CMOS Exmor R

Sony l’a annoncé comme une révolution et c’est en fait une technologie utilisée depuis bien longtemps dans le monde de l’astronomie mais qui coûte cher. Du coup, Sony nous a bien informé que cela ne concernait que les APN compacts parce que que cela coûterait trop cher (pour l’instant) de faire des capteurs de ce type pour reflex (APS-C ou Plein-Format).
Alors comment ça marche. Et bien c’est tout simple en fait, jusqu’à maintenant, la capteur à lumière était situé sous la grille des pixels et bien maintenant, on inverse, on capte d’abord la lumière et on place les pixels après. Du coup, c’est mieux !

sony-exmor-r

En situation

Bon, je ne vais pas vous livrer les mesures et des photos sur des mires, je pense que des exemples bien concrets fonctionnent mieux. De ce que je peux vous dire, c’est que Sony tient ses promesses et le capteur CMOS Exmor R fait bien des miracles en basses lumières. Très honnêtement, je ne pensais pas pouvoir obtenir des résultats aussi convaincants jusqu’à 1600 ISO. Le bruit commence vraiment à partir de 800 ISO et à 3200 ISO, c’est plutôt bruité mais reste utilisable pour les petites impressions et dans les cas d’urgences. Oui, bon, on ne rivalise pas avec les réflex mais je vous rappelle qu’on est sur des APN compacts et vu ce qu’on connaissait jusqu’à maintenant sur ce type de compacts, c’est vraiment impressionnant.

Toutes les photos d’exemples (pleine résolution) sont accessibles aussi depuis notre compte Flickr ICI.

A côté des performances en basses lumières, j’aurais aimé des photos un peu plus “punchy” pour les photos de jours. Quand on compare le WX1 à la concurrence pour les photos de jours, ça manque de contraste et de saturation, du coup, on aura toujours l’impression d’avoir des photos un peu plus fades. Rien de bien grave pour autant, surtout que Sony pourra livrer une mise à jour de firmware pour corriger le problème. Reste à savoir si Sony le fera ou pas.

Sony WX1 Exemple Twilight 3

Pour ce qui est de la vidéo, c’est du 720p et contrairement à d’autres, vous pourrez boomer pendant la prise de vue. Cela reste un compact donc pour les vidéos souvenirs à partager en HD, ça ne posera pas de problème mais ne vous attendez pas à monter un film comme sur les Canon EOS 5D Mark II ou les Nikon D300s.

Conclusion

Le Sony WX1 est une réussite et marque un nouveau chapitre dans le monde des APN compacts. Les autres constructeurs devraient proposer leur réponse dans une futur plus ou moins proche, surtout que Sony a annoncé équipé d’autres constructeurs. On se retrouve donc avec un boîtier relativement petit avec un zoom grand angle, un mode panorama plus que sympa, de la vidéo en 720p, un mode rafale à 10fps et de très bonnes performances en basses lumières. Vous pouvez dire au revoir au flash ou presque, à vous les couleurs naturels et fini la lumière brutale d’un flash.

Annoncé début août ICI, j’ai enfin eu l’occasion de tester le nouveau Sony WX1 qui embarque le nouveau capteur CMOS Exmor R censé faire des miracles en condition de basse luminosité. Avant de lire le test dans la suite, je vous invite à revoir cette vidéo ICI, certes en japonais, mais qui explique parfaitement les nouveautés qu’apporte le WX1 et son petit frère, le TX1. En parlant de TX1, ce test du WX1 fonctionne aussi pour ce dernier puisque c’est le même capteur. Au niveau des différences, on notera la perte du zoom grand angle, une taille plus fine et donc plus bijou et un écran tactile.

sony-wx1-live-01

Pour rappel, le WX1 vous propose donc un capteur CMOS Exmor R avec une résolution de 10,2 Mégapixels, un objectif grand angle de 24-120mm avec un zoom optique de 5x ainsi qu’une ouverture de F/2.4 à 24mm et allant jusqu’à F/5.9 à 120mm, une sensibilité allant jusqu’à 3200 ISO, la stabilisation optique, un écran de 2,7″, la détection des visages, sourires et scènes, l’enregistrement de vidéos en 720p, 11Mo de mémoire interne, un port mémoire MS Duo, le tout dans 91×52x20mm pour 129g. Son prix officiel est de 349€ mais on le trouve déjà dans les 300€ sur le net.

sony-wx1-live-12

Tous sur les basses lumières

Les constructeurs se sont livrés ces dernières années à une course aux Mégapixels similaire à la course au Gigahertz dans le monde informatique. Et ils ont finalement compris que dans le monde des APN compacts, passer la barre des 10/12 Mégapixels ne servait pas à grand chose. Le nouveau fer de lance est désormais la performance de l’APN en condition de basse luminosité. Fujifilm l’avait compris mais la marque japonaise était visiblement trop en avance sur son temps pour le grand public.

sony-wx1-live-02

Prise en main

Le WX1 fait partie des APN compact à la limite de l’ultra-compact, du coup, il se glisse facilement dans une poche de pantalon ou dans un sac et sait se faire oublier. Sur le haut se trouve le bouton de mise sous tension et le déclencheur. On ne trouve rien sur les côté si ce n’est l’emplacement pour la dragonne, sur le bas de l’appareil se trouve la trappe pour la MS Duo Pro et la batterie ainsi que la prise A/V. En parlant de cette prise A/V, on aurait peut-être aimé une prise USB dédiée ainsi qu’une prise HDMI distincte et non une prise tout-en-un. Oui, je pinaille mais je trouve cela plus pratique.
Le flash intégré se trouve au milieu de l’appareil et contrairement à un appareil du style Panasonic Lumix LX3, l’objectif rentre totalement. Au dos se trouve l’écran ainsi que les commandes de navigation et de zoom. Pour ce qui est de l’écran, il est plutôt lumineux et ne m’a pas posé de problème de lecture en plein soleil. On accède aux options d’affichages d’informations (ISO, Histogramme, etc …) via un menu, j’aurais préféré un bouton dédié. Par contre, j’ai bien aimé le fait de pouvoir afficher la grille des tiers. Les boutons de zoom fonctionnent plutôt bien même si j’ai une préférence pour les bagues de zoom autour du déclencheur. La molette de menu est un peu plate à mon goût et j’aurais aimé qu’elle dépasse un tout petit peu de l’appareil sur le côté pour une meilleure prise.

sony-wx1-live-11

Les fonctions

Comme vous pouvez le voir sur les photos, le WX1 ne propose qu’un mode P, ils s’adressent donc au grand public et non aux photographes exigents, ce qui devrait en crisper plus d’un, surtout quand on découvre les performances du capteur qu’on verra après. Du coup, on jongle avec un pseudo mode P mais surtout avec le mode Intelligent, les Scènes, le mode Panorama et le mode Crépuscule de l’appareil. A côté des performances pures du capteur CMOS Exmor R, Sony a intégré aussi la technologie DRO (Dynamic Range Optimizer) pour déboucher les zones sombres, mais au prix d’une perte légère de contraste.
En terme d’utilisation générale, on notera une mise sous tension plutôt rapide et un autofocus performant en usage normal, ce qui veut dire qu’en mode sport par exemple, il va vous falloir faire preuve d’anticipation parce que comme pour les APN compacts grand public, ça patine quand on en demande trop. Les menus sont plutôt classiques et tout le monde devrait pouvoir s’en sortir sans à devoir passer par le manuel d’instruction.

Sony WX1 Exemple Panorama 1

Sony WX1 Exemple Panorama 2

On notera le mode Panorama qui vous permet de faire des panoramas à la volée sans passer par un logiciel tiers ou par la capture de plusieurs photos. Il vous suffira ainis de déplacer votre APN depuis le début de la scène jusqu’à la fin et ce, sur 270°, ce qui vous donnera au final une photo de 4912×1080 soit 7 Mégapixel. Il y a aussi le mode rafale de 10fps qui fonctionne plutôt bien mais qui bloquera votre APN pendant une vingtaine de seconde après coup pour traiter les 10 photos prises.

sony-rafale-10

Le capteur CMOS Exmor R

Sony l’a annoncé comme une révolution et c’est en fait une technologie utilisée depuis bien longtemps dans le monde de l’astronomie mais qui coûte cher. Du coup, Sony nous a bien informé que cela ne concernait que les APN compacts parce que que cela coûterait trop cher (pour l’instant) de faire des capteurs de ce type pour reflex (APS-C ou Plein-Format).
Alors comment ça marche. Et bien c’est tout simple en fait, jusqu’à maintenant, la capteur à lumière était situé sous la grille des pixels et bien maintenant, on inverse, on capte d’abord la lumière et on place les pixels après. Du coup, c’est mieux !

sony-exmor-r

En situation

Bon, je ne vais pas vous livrer les mesures et des photos sur des mires, je pense que des exemples bien concrets fonctionnent mieux. De ce que je peux vous dire, c’est que Sony tient ses promesses et le capteur CMOS Exmor R fait bien des miracles en basses lumières. Très honnêtement, je ne pensais pas pouvoir obtenir des résultats aussi convaincants jusqu’à 1600 ISO. Le bruit commence vraiment à partir de 800 ISO et à 3200 ISO, c’est plutôt bruité mais reste utilisable pour les petites impressions et dans les cas d’urgences. Oui, bon, on ne rivalise pas avec les réflex mais je vous rappelle qu’on est sur des APN compacts et vu ce qu’on connaissait jusqu’à maintenant sur ce type de compacts, c’est vraiment impressionnant.

Toutes les photos d’exemples (pleine résolution) sont accessibles aussi depuis notre compte Flickr ICI.

A côté des performances en basses lumières, j’aurais aimé des photos un peu plus “punchy” pour les photos de jours. Quand on compare le WX1 à la concurrence pour les photos de jours, ça manque de contraste et de saturation, du coup, on aura toujours l’impression d’avoir des photos un peu plus fades. Rien de bien grave pour autant, surtout que Sony pourra livrer une mise à jour de firmware pour corriger le problème. Reste à savoir si Sony le fera ou pas.

Sony WX1 Exemple Twilight 3

Pour ce qui est de la vidéo, c’est du 720p et contrairement à d’autres, vous pourrez boomer pendant la prise de vue. Cela reste un compact donc pour les vidéos souvenirs à partager en HD, ça ne posera pas de problème mais ne vous attendez pas à monter un film comme sur les Canon EOS 5D Mark II ou les Nikon D300s.

Conclusion

Le Sony WX1 est une réussite et marque un nouveau chapitre dans le monde des APN compacts. Les autres constructeurs devraient proposer leur réponse dans une futur plus ou moins proche, surtout que Sony a annoncé équipé d’autres constructeurs. On se retrouve donc avec un boîtier relativement petit avec un zoom grand angle, un mode panorama plus que sympa, de la vidéo en 720p, un mode rafale à 10fps et de très bonnes performances en basses lumières. Vous pouvez dire au revoir au flash ou presque, à vous les couleurs naturels et fini la lumière brutale d’un flash.