Test

[Test] Star Fox Zero : La fourrure de vaincre [Wii U]

Notre avis
7 / 10

Par Kocobe le

En 2010, Hideki Kamiya, producteur chez Platinum Games, déclarait ceci : « Je veux que le personnel de Nintendo vienne chez Platinum, nous menace avec des flingues et nous dise : “Les mecs, vous allez faire un nouveau Star Fox.” ». Cette déclaration laissait rêveur. Allier ce grand classique du shoot’em up 3D avec le dynamisme et la nervosité qui a fait la renommée des jeux du studio japonais ne pouvait que donner un grand jeu. Cet enthousiasme ne sera pas tombé dans l’oreille d’un sourd et six ans plus tard, le vœu est exaucé. Star Fox Zero, le tout nouveau Star Fox sur Wii U a été laissé aux bons soins de Platinum Games sous la supervision de Nintendo.

Star Fox Zero 1

Ce nouvel épisode renoue avec la recette classique de la série. Après les digressions plus ou moins heureuses qu’ont été Star Fox Adventures (NGC, 2002), Star Fox: Assault (NGC, 2005) et Star Fox Command (2006, NDS), ce tout nouveau Star Fox Zero fait office de reboot, ou de réinterprétation des deux premiers Star Fox. Le pari ici était donc de concilier au sein d’une recette bien connue des éléments anciens avec des éléments nouveaux tirant parti du Wii U gamepad. Le titre partait également avec un sacré déficit de sympathie auprès de la communauté Nintendophile. Le jeu n’arbore pas des graphismes très fins pour un jeu de 2016 et, comble du comble pour un jeu Platinum Games, il paraissait anormalement mou. Pour finir en beauté avec les polémiques inutiles, le jeu s’était mis à dos une partie des joueurs dès lors que Nintendo avait rendu publique l’existence d’un item rendant le vaisseau indestructible pour toute une partie. Il apparaît après un certain nombre de vies perdues, au moment où le joueur pourrait être en détresse. Ce système existait déjà dans Super Mario Galaxy 2 ou Donkey Kong Country Returns et il permet de rendre le titre accessible malgré sa relative difficulté. Ceux qui se plaignent ont tort. Fin de la discussion.

En somme, Star Fox Zero est attendu au tournant. Voyons si les inquiétudes étaient fondées.