Test

Test : Apple iPad Pro 9.7

Android

Par Anh Phan le

​Avec les rumeurs, on ne savait pas si Apple allait proposer un nouvel iPad Air ou non. On le réalise maintenant, la firme américaine semble avoir pris le chemin de ne plus proposer de produits « Air ». On sait que les MacBook Air ne vont pas plus résister très longtemps aux nouveaux MacBook qui viennent, en plus, d’être mis à jour très récemment.

Idem pour les iPad, il n’y a donc pas eu de nouvel iPad Air, mais un nouvel iPad Pro. Alors qu’on était parti sur le principe que l’iPad Pro était synonyme d’écran XXL, il semblerait que cela ne soit pas le vision d’Apple avec ce nouvel iPad Pro 9.7. Le terme « Pro » chez Apple est un peu le nouveau standard chez Apple.

Par contre, toujours sur le même axe de communication, l’iPad Pro se destine à ceux qui souhaiteraient remplacer leur ordinateur portable par une tablette sous iOS. Et comme pour le modèle 12.9, son positionnement prix fait qu’il ne s’adresse malheureusement pas à tout le monde et comme pour la version 12.9, autant vous le dire maintenant, l’iPad Pro 9.7 ne remplacera pas votre ordinateur portable.

apple-ipad-pro-97-live-01

Les Caractéristiques

Je pense que vous connaissez déjà les caractéristiques techniques de la bête, mais pour rappel sur ce nouvel iPad Pro 9.7 :

– Apple iOS 9.x
– Écran de 9,7” avec une définition de 2048×1536
– Densité de 264ppp
– Revêtement oléophobe résistant aux traces de doigts
– Revêtement antireflet
– Technologie True Tone
– Ecran IPS Retina au format 4/3
– Processeur A9X 64 bits
– Coprocesseur de mouvement M9
– 32Go, 128Go ou 256Go de mémoire interne
– 2Go de RAM
– APN rétroéclairé de 12 Mégapixels
– Objectif grand-angle avec ouverture à F/2,2
– Panoramique jusqu’à 63 Mégapixels
– Enregistrement de vidéos jusqu’en 4K/30, TimeLapse, SlowMotion 1080p/120fps ou 720p/240fps
– Caméra Facetime HD de 5 Mégapixels avec ouverture à F/2,2
Technologie Retina Flash
– Touch ID
– Quatre haut-parleurs
– Deux micros
– Port nano-SIM
– Lightning compatible USB 2.0
– Smart Connector
– GPS + GLONASS sur le modèle 4G LTE
– Accéléromètre, Gyroscope, Baromètre et Boussole Numérique
– Microlocalisation iBeacon
– Bluetooth 4.2
– WiFi a/b/g/n/ac MIMO
– 4G LTE en option
– Taille : 240×169,5×6,1mm
– Poids : 437g pour la version WiFi et 444g pour la version 4G LTE.

apple-ipad-pro-97-live-19

Comme d’habitude, ne vous attendez pas à retrouver un port MicroSD. Vu les prix pratiqués, Apple aurait pu proposer une version d’entrée de gamme avec non pas 32Go de mémoire interne, mais 64Go. C’est la même politique que sur les iPhone 6/6s et c’est toujours aussi déplorable.

Parce que c’est un iPad Pro, cette version 9.7 se doit d’être aussi puissante que la version 12.9. Aussi, on retrouve le fameux processeur A9X et Apple n’hésite pas communiquer sur le fait que l’iPad Pro est aussi puissant qu’un ordinateur portable. Par rapport au tout premier iPad, le processeur est 22x plus rapide en terme de puissance et 360x en terme de puissance graphique. Par rapport à l’iPad Air 2, l’A9X sur cet iPad Pro 9.7 est 2x plus rapide en terme de puissance. Bref, c’est forcément plus puissant que la génération précédente et il est vrai que ça dépote pas mal en fait, surtout avec l’OS qui est en plus optimisé pour ce nouvel hardware.

apple-ipad-pro-97-live-21

On finit sur le packaging qui est assez simple et classique en soi. On retrouve ainsi la tablette, un manuel d’instruction pour une première prise en main, un câble Lightning et un chargeur de 12W. A côté du prix déjà premium de l’iPad Pro (à partir de 695 euros…), il faudra aussi compter sur les accessoires, relativement cher pour dévoiler tout le potentiel de la nouvelle tablette d’Apple. On pense notamment à l’Apple Pencil facturé 109 euros et la Smart Keyboard à 169 euros et pour l’instant disponible qu’en version QWERTY.

[nextpage title= »Design »]

​Très honnêtement, quand vous prenez en main pour la première fois le nouvel iPad Pro 9.7, vous aurez l’impression d’avoir un iPad Air 2 en main. Maintenant, il y a quelques différences, mais ça reste très subtil de loin. On notera ainsi que la grosse bande noire pour la version 4G n’est plus, vous aurez droit à une bande similaire à ce que vous pouvez trouver sur les smartphones de la marque. Il y a bien évidemment les quatre haut-parleurs qui vous permettront de différencier le nouvel iPad Pro de l’iPad Air 2, mais c’est bien tout. Même au niveau du poids, c’est quasiment similaire. Au niveau du ressenti, vous aurez vraiment l’impression d’avoir en main la même tablette. Très personnellement, cela me va parfaitement, l’iPad Air 2 était encore la meilleure tablette à ce jour avant la sortie du nouvel iPad Pro 9.7. Certains pourront reprocher un manque d’innovation en terme de design. L’iPhone SE se base sur un iPhone 5/5s et aujourd’hui, c’est l’iPad Pro 9.7 qui se base sur un iPad Air 2.

apple-ipad-pro-97-live-35

apple-ipad-pro-97-live-39

Le nouvel iPad Pro 9.7 se tient parfaitement à une main, et on est loin de l’encombrement de l’iPad Pro 12.9. D’ailleurs, quand vous passez de la version 12,9″ avec la version 9,7″, vous aurez l’impression d’avoir un iPad mini en main. D’ailleurs, en revoyant l’iPad mini, vous vous persuadez que ce n’est pas un smartphone avec un écran XL.

Côté physique, c’est comme pour l’iPad Air 2, vous retrouverez les mêmes emplacements pour les boutons de volume, le bouton de mise sous tension et/ou de veille, la prise jack ou encore la prise Lightning. Dans les nouveautés, il n’y aura que le Smart Connector (compatible avec le Smart Keyboard), l’APN qui dépasse au dos et les quatre grilles pour les haut-parleurs, situés sur les tranches hautes et basses de la tablette. On retrouve bien évidemment le bouton d’Accueil avec la technologie Touch ID pour la reconnaissance biométrique, toujours pratique.

apple-ipad-pro-97-live-10

Comme vous le savez sans doute déjà et parce que c’est Apple, le nouvel iPad Pro 9.7 accueille de nouvelles Smart Covers qui ne sont pas compatibles avec l’iPad Air 2 et vice-versa. Bien évidemment, j’ai essayé pour voir et d’un point de vue purement physique, c’est ultra-compatible, c’est la bonne taille etc. Maintenant, pour vous forcer la main et vous obliger à acheter, Apple a eu la bonne idée d’inverser les aimants. Du coup, quand vous mettez une Smart Cover d’iPad Air 2 sur un iPad Pro 9.7, elle ne se refermera pas totalement… Mesquin.

apple-ipad-pro-97-live-34

apple-ipad-pro-97-live-33

[nextpage title= »Affichage et Audio »]

​Comme pour l’iPad Air 2, l’iPad Pro 9.7 vous propose un écran de 9,7” avec une définition de 2048×1536 soit une densité de 264ppp. Du coup, vous vous imaginez bien que ce n’est en aucun plus fin que son prédécesseur. Dans tous les cas, l’écran est toujours aussi impressionnant et on apprécie forcément le support du Gamut P3 qui vous propose un espace de couleurs plus conséquent que la normale. Première conséquence, l’écran de l’iPad Pro 9.7 devrait forcément plaire aux professionnels de l’image, surtout quand on sait que ce nouvel iPad est capable de gérer sans aucun problème des flux 4K, cela vous laisse imaginer toute la puissance derrière.

apple-ipad-pro-97-live-02

Pour la dalle IPS, elle vous propose la technologie TFT à base d’oxyde qu’on a pu découvrir avec la dernière gamme iMac et sur les iPad Pro 12.9. Elle vous permet un rafraichissement plus rapide et surtout une luminosité plus uniforme sur la totalité de l’écran. Du côté pratique, l’écran de l’iPad Pro 9.7est légèrement plus lumineux que celui de l’iPad Pro 12.9 qui, était lui-même plus lumineux que celui de l’iPad Air 2. Comme certains d’entre vous le savaient peut-être en me suivant personnellement sur Instagram ou Twitter (@NeoAngel), j’étais à New York la semaine dernière et il faisait vraiment beau. Du coup, j’ai essayé de lire un livre électronique avec l’iPad Pro 9.7 dans un parc et très honnêtement, j’ai été impressionné d’avoir pu le faire sans être forcément gêné par la luminosité ou les reflets.

apple-ipad-pro-97-live-06

On retrouve aussi le taux de rafraichissement variable qui détecte quand l’affichage est statique et qui permet ainsi d’économiser de l’énergie. Mais la nouvelle technologie qui fait vraiment sensation, c’est la technologie True Tone Display. Pour faire simple, l’iPad Pro 9.7 embarque un capteur d’ambiance et avec ce dernier, l’iPad Pro 9.7 est capable de mesurer la température de la lumière dans laquelle vous êtes et ainsi d’adapter la température de l’écran, ce qui lui permet un affichage plus naturel. Très honnêtement, c’est vraiment impressionnant, et si cela ne plaira pas forcément aux professionnels de l’image qui vont désactiver cette fonction quand ils auront d’avoir le plus de précision possible, je l’ai trouvé très agréable, surtout pour la consommation de contenu. Il est donc fini ce temps où, parce que vous avez des lumières jaunes dans votre salon, vous vous retrouviez avec un écran aux teintes un peu bleutées à cause de la différence de température entre la pièce et l’iPad.

apple-ipad-pro-97-live-08

S’il y a bien un point où l’iPad Pro 12.9 nous avait bluffés, c’était au niveau du son… Les 4 haut-parleurs délivraient un son qu’on n’avait jamais, mais alors jamais eu sur une tablette. Et bien, vous retrouverez cette même qualité sonore sur le nouvel iPad 9.7. Les basses sont présentes et souvent, je me suis juste contenté des haut-parleurs de la tablette pour mon contenu multimédia. Comme pour la grande version de l’iPad Pro, je trouve le son sur l’iPad Pro 9.7 meilleur que celui de mon MacBook Pro. Impressionnant.

[nextpage title= »Utilisation, Smart Keyboard et Apple Pencil »]

​Au niveau de l’expérience utilisateur, le nouvel iPad Pro 9.7 est un juste milieu entre l’iPad Air 2 et l’iPad Pro 12.9. Toutes les applications iOS pour iPad sont maintenant optimisées pour le format de 9,7″ et la définition de 2048×1536. Il n’y aura ainsi pas de soucis d’affichage comme une interface plus gros et un peu floue sur l’iPad Pro 12.9 quand une application n’est pas optimisée. Par rapport à l’iPad Pro 12.9, on retrouve la portabilité de l’iPad Air 2 et c’est sans doute ce qu’il y a de plus important pour de nombreux utilisateurs. En plus de cela, il supporte maintenant les nouveaux Smart Keyboard et l’Apple Pencil. À côté, on retrouve toutes les dernières applications compatibles avec l’iPad Pro 12.9 et l’Apple Pencil. Et comme je l’avais signalé lors du test de l’iPad Pro 12.9, l’utilisation du stylet de la firme américaine s’est avéré relativement pratique et agréable en terme de post-production. Cela vous permet d’être super précis.

apple-ipad-pro-97-live-30

apple-ipad-pro-97-live-26

L’Apple Pencil vous en coûtera 109 euros, c’est cher, mais si vous aimez dessiner, c’est assez impressionnant en main. En effet, contrairement aux stylets que proposent Wacom, Samsung ou Microsoft, le Pencil d’Apple vous donne vraiment l’impression d’avoir un crayon à papier en main. C’est d’ailleurs le poids d’un stylo. Il n’y a quasiment aucun lag et la mine est très proche de l’écran, le Pencil est d’une précision redoutable. D’après, Apple, en plus du Bluetooth, l’iPad Pro est capable de sentir quand vous approchez le Pencil de l’écran, ce qui amène une réactivité exemplaire. Avec le Pencil proche de l’écran, vous pourrez poser la paume de votre main sans aucun souci. Pour finir, Apple intègre aussi un accéléromètre dans le Pencil, ce qui lui permettra de savoir quand vous inclinerez le Pencil et ainsi appliquer le bon effet, comme un vrai crayon à papier. On regrettera l’autonomie de 12h seulement (contre plusieurs mois chez les concurrents, maintenant, le Pencil se recharge super vite, 30 minutes d’utilisation pour 15 secondes de charge via le port Lightning de l’iPad Pro 9.7. On aurait aussi aimé pouvoir changer les mines, pour une meilleure accroche par exemple. On aurait aussi voulu avoir un bouton ou une gomme, tout comme un clip ou encore un endroit pour accrocher le Pencil sur l’iPad Pro. Pour finir, si vous comptez vraiment utiliser l’Apple Pencil, l’iPad Pro, quelque soit sa taille, se justifie totalement.

apple-ipad-pro-97-live-27

apple-ipad-pro-97-live-32

L’Apple Pencil n’est le seul accessoire dédié à l’iPad Pro. Une des autres nouveautés qu’on retrouve n’est autre que le Smart Connector qui était apparu avec l’iPad Pro 12.9. Ce connecteur vous permettra de connecter n’importe quel périphérique sans passer par la case Bluetooth. Du coup, voici la version 9.7 du Smart Keyboard, la cover-clavier d’Apple. Malheureusement, il n’est pour l’instant disponible qu’en version QWERTY (Apple promet prochainement une version AZERTY). Aussi, son intérêt reste très limité pour nous autres français. Je l’ai quand même bien utilisé dernièrement et comme pour la version pour iPad Pro 12.9, il y a eu une petite habitude à prendre, mais rien d’insurmontable. Je regrette qu’il ne propose qu’une seule position de frappe et qu’il ne soit pas aussi complet qu’un clavier traditionnel chez Apple. C’est d’autant plus dommage quand on sait que le Magic Keyboard est vraiment complet pour une taille similaire. Vous n’aurez donc pas de touches de fonctions. Dommage.

Pour le reste, on retrouve iOS 9.3 avec toutes ses nouveautés qu’on connait déjà. Le multitâche est toujours présent et il faut bien avouer que ça ne marche pas aussi bien que sur l’iPad Pro 12.9. Pourquoi ? Tout simplement que l’écran reste quand même petit pour afficher deux applications en même temps. Par contre, toujours pas de ligne de chiffres sur le clavier virtuel d’iOS sur l’iPad Pro 9.7.

[nextpage title= »Mon expérience »]

​Pour faire simple, j’ai repris la même utilisation que j’avais eue lors du test de l’iPad Pro 12.9. Je suis donc parti sur l’optique que j’utilisais l’iPad Pro pour remplacer mon ordinateur portable. Aussi, la nouvelle tablette d’Apple était toujours couplée au Smart Keyboard. Si le tactile s’avère plutôt suffisant dans l’absolu, j’avoue que le trackpad m’a toujours manqué, non pas parce que c’est plus pratique, mais surtout parce que c’est moins fatiguant. iOS oblige, on a la possibilité d’afficher deux applications en même temps comme le permet iOS 9 depuis l’iPad Air 2, cela permet ainsi d’avoir un semblant de multitâches. Le fameux Cmd+Tab (Alt+Tab sous Windows) fonctionne parfaitement et switcher d’une application à une autre n’ a pas posé de soucis. Par contre, j’ai noté que le multitâches restait plus agréable avec un véritable écran comme celui du 12,9” et que sur celui de la version 9,7”, c’était un peu trop petit, même si ça dépanne.

apple-ipad-pro-97-live-31

En fonction de votre utilisation, cela peut être suffisant, mais une des choses que ça m’a permis de re-découvrir, c’est qu’on était moins distrait par d’autres applications, ça vous obligera à vous concentrer sur les applications ouvertes. Cela change clairement de mon mode de fonctionnement sur ordinateur avec toutes les fenêtres d’applications ouvertes, mais quand on a besoin de rester concentré, on sera moins tenté d’aller voir ailleurs, cela peut être un gain de productivité et ça l’a été pour tout ce qui était écriture. D’un autre côté, on réalise que cela ne reste qu’un OS mobile avec toutes ses limitations. Deux applications, c’est mieux qu’une, mais on est loin de tout ce qu’on peut vraiment faire avec Mac OSX ou Windows en terme d’applications ouvertes, de multitâches. En plus de cela, on ne vous parle même pas de la gestion de fichiers qui manquent cruellement sous iOS. Alors oui, je pense que dans un futur plus ou moins proche, on n’aura plus la même gestion de nos contenus, mais pour l’instant, ce n’est pas encore le cas.

apple-ipad-pro-97-live-16

Très honnêtement, je le savais depuis le départ en fait. Il a fallu à Microsoft pas moins de quatre Surface Pro pour y arriver et quand on voit l’échec cuisant de Windows RT, on sait maintenant que la Surface Pro y est arrivée en partie parce qu’elle propose un OS complet. À moins qu’iOS rejoigne Mac OSX ou que Mac OSX arrive sur cet iPad Pro, il y a très peu de chances que l’iPad Pro (9,7” ou 12,9”) devienne ma machine nomade principale, du moins maintenant. Avec une gestion de fichiers (clés USB, etc.) et éventuellement le support d’une souris ou d’un trackpad, cela pourrait le faire, mais je doute qu’Apple choisisse ce chemin, du moins, pas pour l’instant. Maintenant, pour certains déplacements, je l’ai bien utilisé comme machine d’appoint, mais en aucun cas, ça sera ma machine pour aller couvrir un salon comme le CES par exemple. Pour info, le test a été écrit avec l’iPad Pro 9.7 et la mise en page de ce test avec mon MacBook Pro.

[nextpage title= »Performances, Autonomie et Photo »]

​Du côté des performances, je pense que vous vous en doutez, c’est super réactif, je vous avouerai que je n’ai même pas pris la peine de faire des benchmarks poussés dessus. iOS 9 est optimisé pour le hardware de l’iPad Pro 9.7 et il va sans dire que toute l’expérience utilisateur est super fluide. C’est d’ailleurs ce qu’on attend de la part d’un produit Apple. Que cela soit les jeux ou les applications multimédias type iMovie, je n’ai pas noté de ralentissements ou autres. J’ai pu monter des vidéos 4K sans aucun problème. Les logiciels de dessins sont super fluides comme ProCreate ou Pixelmator. Idem du côté du multitâches, on passe aisément d’une application à l’autre et l’affichage de deux applications ne souffre d’aucun ralentissement. En fait, l’impression générale, c’est que les applications se lancent instantanément, sans aucun chargement. Je vous avoue que j’avais un peu peur avec “seulement” 2Go de RAM (contre les 4Go pour la version 12.9), mais au final, je n’ai pas eu à me plaindre.

apple-ipad-pro-97-live-07

Pour ce qui est de l’autonomie, elle respecte à peu de choses près ce qu’Apple a promis, à savoir presque une dizaine d’heures d’utilisation dans les conditions normales et même plus si vous ne sollicitez pas trop la machine. Dans l’absolu, c’est moins bien que l’iPad Air 2 ou encore l’iPad Pro 12.9, mais vous ne devriez pas le sentir dans votre usage quotidien. Par contre, j’avais souvenir, sur un iPad Air 2, avoir une meilleure gestion de la veille. En effet, sur un iPad Air 2 4G, quand je ne l’utilisais quasiment pas de la journée, l’iPad Air 2 n’avait consommé que 7% ou 8% de la batterie max. Ici, j’ai presque le double en moins sans avoir rien fait. Franchement, je ne sais pas d’où cela vient, mais c’est bon à savoir.

Photo et Vidéo

apple-ipad-pro-97-live-10

Personnellement, je me répète, mais je ne vois toujours pas l’intérêt de prendre des photos ou vidéos avec une tablette. J’ai bien essayé, mais je n’ai jamais vraiment réussi à m’afficher en public pour prendre des photos avec une tablette. Maintenant, si vous y tenez vraiment, on retrouve exactement les mêmes technologies que sur les récents iPhone SE et iPhone 6s soit un capteur de 12 Mégapixels. Aussi, vous devrez avoir les mêmes résultats dans l’absolu.

[nextpage title= »Galerie et Conclusion »]



Notre avis

​À la question de savoir si un iPad Pro 9.7 peut remplacer un ordinateur portable, ce n’était déjà pas le cas avec la version 12,9” et ça l’est encore moins avec cette version de 9,7”.

Maintenant, si on comprend bien que c’est avant tout une tablette de 10” et éventuellement un ordinateur portable d’appoint, l’iPad Pro 9.7 est sans aucun doute la meilleure tablette du marché vous offrant puissance et portabilité. Si vous n’avez pas forcément besoin de l’Apple Pencil ou d’une puissance hors du commun, l’iPad Air 2 répondra tout aussi bien à vos besoins, et pour moins cher.

9 / 10