Test

[Test] Xiaomi Mi A3 : L’entrée de gamme qui a tout d’un grand

Smartphone

Par Amandine Jonniaux le

Successeur du Mi A2, le Xiaomi Mi A3 est d’ores et déjà disponible en France, et promet d’offrir aux amateurs du genre une alternative de choix face au marché toujours plus prolifique de la téléphonie mobile. Résolument abordable, et équipé de quelques caractéristiques empruntées au milieu de gamme, que vaut le nouvel appareil du géant chinois ?

Crédits JDG

Au niveau de son design, le Mi A3 s’offre une esthétique efficace et définitivement dans l’air du temps. Sans briller par son originalité, le smartphone arbore des finitions soignées, des coloris élégants et irisés, ainsi que des tranches arrondies qui facilitent la prise en main au quotidien. Petit bémol pour les bordures noires autour de l’écran, un peu trop massives à notre goût (jusqu’à 7 mm sur le bord inférieur), et l’encoche centrale en forme de goutte d’eau qui se transforme régulièrement en bande de pixels morts à l’utilisation, gâchant sans raison une petite partie de l’écran. Malgré tout, quand on compare le modèle à son prédécesseur, il faut bien admettre que l’évolution est flagrante, et on ne peut que saluer le changement. Comme souvent avec les modèles de la marque, le dos du téléphone a une légère tendance à accrocher les traces de doigts. Autant de détails qu’on oublie finalement assez vite au profit des caractéristiques du smartphone. 

Comme de plus en plus de smartphones milieu de gamme avant lui, le Mi A3 nous fait la bonne surprise de s’offrir un capteur d’empreinte directement sous l’écran. Une avancée de taille par rapport à son prédécesseur sorti l’année dernière, qui se cantonnait à un simple module dorsal. On note malgré tout que le module est généralement assez lent, et qu’il a souvent quelques secondes de latence. 

En plus de la prise USB-C destinée au chargement de l’appareil, Xiaomi opère également un retour en arrière remarqué, en réintégrant une prise jack, pourtant abandonnée l’année dernière. Certes, le choix se solde par un rendu un peu plus massif, puisque le Mi A3 affiche une épaisseur de 8,5 mm, contre 7,3 pour le A2, mais ce n’est finalement pas plus mal. Même s’il semble évident qu’à terme, les casques et écouteurs Bluetooth feront l’unanimité, tout le monde n’est pas encore équipé de ce type de périphériques, et le retour de la prise jack sur ce modèle d’entrée / milieu de gamme sonne comme une bonne initiative. 

Si le Mi A3 brille par ses fonctionnalités, c’est bien au niveau de son écran que le smartphone a un peu plus de mal à s’imposer. Le nouveau modèle de la gamme fait le choix de délaisser sa dalle LCD au profit d’un écran Super AMOLED de 6,1 pouces. À ce prix-là, la marque a néanmoins dû se résoudre à opter pour de la simple HD (1560×720), quand le Mi A2 embarquait du FHD. Rien de bien dérangeant, surtout pour un smartphone à moins de 250€, puisque si la différence de qualité saute évidemment aux yeux quand on compare le terminal avec un écran plus performant, on a tendance à vite oublier ce petit manquement dans une utilisation quotidienne. En revanche, les couleurs de l’écran s’affichent un peu trop saturées, et sa luminosité manque clairement d’intensité, surtout en extérieur. Un problème déjà présent sur l’ancien modèle de la gamme, et sur lequel Xiaomi ne s’est visiblement pas assez penché. 

Concernant l’audio, le Mi A3 embarque un simple haut-parleur monodirectionnel qui remplit son rôle sans faire d’étincelles pour autant. Le rendu avec un casque ou des écouteurs est plus que satisfaisant, que ce soit en Bluetooth ou filaire. 

 Xiaomi Mi A3
Écran- 6,1 pouces
- OLED 1560x720
- 80,37% de ratio corps/écran
SoC et GPU- Snapdragon 665
- GPU Adreno 610
Mémoire- 4 Go de RAM
- 128 Go de stockage
Coloris- Blanc
- Noir
- Gris
Appareil photo- 48 + 12 + 2 Mpx
- 32 Mpx pour l'ap frontal
Batterie- 4030 mAh
- Chargement USB-C
Connectivité- Carte SD
- Nano Sim
- Prise jack
- USB-C
- Lecteur d'empreinte sous l'écran
- Reconnaissance faciale
InterfaceAndroid One
Taille et Poids- 153,5 x 71,9 x 8,5 mm
- 173,8 g
Prix250 €
Date de disponibilité18 juillet 2019

Offre JDG : le Xiaomi Mi A3 à 175 euros pour la version 64 Go avec le code JDGA364 chez Gearvita, et 195 euros pour la version 128 Go avec le code JDGA3128 !

[nextpage title=”Performance, Interface, Autonomie”]Premier de la gamme à s’équiper d’un processeur Snapdragon 665 couplé à 4 Go de RAM, le Xiaomi Mi A3 intègre aussi 64 ou 128 Go de stockage selon les configurations, avec possibilité d’extension jusqu’à 256 Go via une carte micro SD. Une nouveauté appréciable par rapport au Mi A2, qui n’intégrait qu’un simple slot nanoSIM. Au niveau de ses performances, le téléphone n’a pas à rougir face à du milieu de gamme, et assure sans sourciller la moindre tâche demandée, même lorsqu’il s’agit de jeux 3D. 

Dans la lignée des Android One, l’appareil bénéficie d’une surcouche discrète, et de l’assurance de mises à jour rapides et suivies. Sur la version testée, on retrouve Android 9.0 Pie, avec une interface presque entièrement contrôlée par Google. À l’heure où la majorité de nos applications et comptes en tous genres sont gérés par le géant américain, on apprécie la facilité d’utilisation que propose le terminal. 

Le Mi A2 avait un peu de mal à tenir plus d’une journée sans broncher avec sa batterie de 3000 mAh, mais Xiaomi a visiblement décidé de donner un petit coup de boost au A3, en lui greffant une puissante batterie de 4030 mAh. Même en ayant une utilisation quotidienne et intensive de l’appareil, son autonomie est à toute épreuve, permettant sans problème de tenir un, voire deux jours. À noter que le téléphone est compatible avec la charge rapide 18V, mais n’est livré qu’avec un chargeur de 10V. 

[nextpage title=”Photo et Vidéo”]Le Xiaomi Mi A3 n’est pas un photophone, c’est un fait. Pourtant, avec un tarif affiché à moins de 250€, le smartphone du géant chinois reste plus qu’acceptable quand il s’agit de prise de vue. À l’arrière, on retrouve un triple capteur, avec un APN principal de 48 Mpx assisté d’un capteur de 8 Mpx destiné au grand-angle, et d’un capteur de 2 Mpx pour la gestion de la profondeur de champ. Comme c’était déjà le cas sur le Mi A2, le rendu est souvent très satisfaisant en pleine lumière ou en extérieur, mais a tendance à rapidement se détériorer dès que la luminosité baisse.

Concrètement, la qualité est meilleure que sur le Mi A2 et reste bonne au quotidien, mais ne fera pas de miracles. Côté selfie, le rendu assuré par l’APN de 32 Mpx est lui aussi satisfaisant malgré un lissage des visages un peu trop prononcé à notre goût, qui constitue généralement un défaut commun à tous les smartphones chinois. Même si ces petites faiblesses sont évidemment à prendre en compte dans le choix d’un nouveau téléphone, il suffit de remettre le Mi A3 dans sa perspective de prix pour relativiser les choses.

[nextpage title=”Galerie et Conclusion”]Offre JDG : le Xiaomi Mi A3 à 175 euros pour la version 64 Go avec le code JDGA364 chez Gearvita, et 195 euros pour la version 128 Go avec le code JDGA3128 !

Comparer les prix du Xiaomi Mi A3

Notre avis

Malgré quelques défauts, pour la plupart déjà présents sur son prédécesseur, le Xiaomi Mi A3 intègre quelques nouveautés bien senties, à commencer par son capteur d'empreinte digitale sous l'écran qui marque un réel avantage. Le retour de la prise jack est clairement un bon point pour le smartphone d'entrée de gamme, la puissante batterie un vrai plus, et l'appareil photo, bien qu'assez limité en faible luminosité, offre un rendu finalement assez correct lorsqu'on ne lui en demande pas trop. À moins de 250€, le terminal a définitivement de quoi s'imposer face à la concurrence.

7 / 10
Les plus
Les moins
  • Le prix
  • Le capteur d'empreinte sous l'écran
  • L'autonomie
  • La qualité de l'écran
  • La photo en faible luminosité