PCInpact nous révèle que la Fédération Française des Télécoms (France Telecom (Orange), SFR (Neuf Cegetel), Numericable, Bouygues Telecom) a transmis un email aux députés, la semaine dernière, pour les éclairer sur les coûts induits par le projet de loi Création et Internet. Selon le Conseil général des technologies de l’information, Hadopi couterait 70 millions d’euros sur trois ans, alors que la FFT table plutôt sur 100 millions d’euros, ce qui est loin des 20 millions que Christine Albanel avait chiffré pour les FAI ! Mais ce n’est pas tout, car comme l’a souligné Martine Billard lors des débats, « […] les fameux 100 millions d’euros ne couvrent que les frais des développements techniques nécessaires pour la mise en place de la suspension, mais non les coûts correspondant aux demandes d’identification des internautes, envoi de mails, mise en place de la blacklist, coût de la solution technique pour l’industrialisation des systèmes d’information afin de répondre aux demandes d’identification des internautes … qui excèderont également et de très loin les 100 millions d’euros. » Heureusement, que le budget 2009, voté pour cette loi est de 6,7 millions d’euros…