Il était toléré par Apple mais n’en restait pas moins illégal. Hier, la loi DCMA (Digital Millenium Copyright Act) a été revue et modifiée suite à des propositions de l’ Electronic Frontier Foundation (EFF), pour maintenant autoriser le déplombage d’un appareil afin d’accéder légitimement à des œuvres soumises au droit d’auteur. Cela touche ainsi de nombreux secteurs dans le domaine de l’informatique (DVD, logiciels, jeux-video, ebook…) mais aussi Apple puisque via ces modifications de la loi, le jailbreak devient légal, si et seulement si il est destiné à permettre de faire tourner des applications non-approuvées par Apple, ou à utiliser l’iPhone sur un autre réseau que celui d’AT&T. Le jailbreak va donc prendre toute une autre dimension auprès du consommateur et Apple n’aura presque plus son mot à dire.

« Quand on réalise le jailbreak d’un smartphone afin de rendre le système d’exploitation de ce téléphone interopérable avec une application créée de façon indépendante et non approuvée par le créateur du smartphone ou le concepteur de l’ OS, les modifications qui sont faites dans le seul but d’obtenir cette interopérabilité entre dans le cadre de l’usage légal », a ainsi indiqué le Copyright Office.

geohot-jb-540x308

via macgeneration et GNT

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction