Twitter a donc été le week-end dernier en proie à une nouvelle attaque, la deuxième en quelques jours, qui diffusait de manière automatique des messages obscènes sur les comptes touchés (touchés après avoir cliqué malgré eux sur un lien…) Bref, toujours est-il que Twitter a su réagir très rapidement, et a colmaté la faille béante quelques heures à peine après qu’elle ait été mise au grand jour.

twitter

via twitter