Le multimedia dans tous ses états

On commence par la vidéo et comme à son habitude, Samsung a jugé bon, et c’est tout à fait OK avec nous, d’intégrer quelques codecs supplémentaires pour pouvoir lire la majorité des vidéos, avec gestion des sous-titres SVP, du marché. On a testé et à part quelques gros MKV ou les MOV, le Galaxy Note s’en sort admirablement.

Mais là où les vidéos prennent leurs aises, c’est surtout avec des vidéos HD avec une résolution minimum de 720p. En effet, sur un tel écran, c’est un pur bonheur. C’est fin, propre et avec le contraste excessif que procure le Super AMOLED, on se retrouve avec des vidéos qui pètent pas mal visuellement. Et quant à la taille d’écran, c’est pas mal du tout en fait, ce n’est ni trop petit, ni trop gros et dans ce cas de figure, ça remplace totalement une tablette de 7” ou plus.

Pour reste dans la vidéo, voici aussi quelques vidéos prises en 720p avec le Galaxy Note. Il s’en sort pas mal en fait, mais ça sera surtout pour dépanner. Dommage aussi que Samsung n’ait pas jugé nécessaire d’intégrer un stabilisateur comme c’est le cas avec l’iPhone 4S pour ne citer que lui. Et s’il y a des formats que le Samsung ne reconnait pas, on ne peut que vous conseiller l’excellent MX Video Player qui vous propose toujours la possibilité d’avoir un décodage hardware.

On passe maintenant aux photos et à l’APN qui est embarqué sur le Galaxy Note. Pour rappel, c’est le même capteur que le Galaxy S2. Du coup, attendez-vous à une qualité similaire. Ce n’est donc pas du niveau d’un iPhone 4S puisque ce n’est pas un capteur rétro éclairé, mais dans la majorité des cas, il s’en sort très bien. Vous pouvez d’ailleurs voir sur les quelques photos en exemple que ces dernières sont plutôt agréables à regarder même si elles ont tendance à être un peu trop chaudes, colorimétriquement parlant !
Vous n’avez pas de logiciels de retouches et bien Samsung, comme c’est le cas avec tous ses produits, vous propose son éditeur de photos et avec sa pléthore de fonctions comme du flou, effet fantôme, etc…

Une des autres utilisations qui nous est venu à l’esprit, c’est pour la lecture de livres, de magazines ou de mangas. On commence par les livres et je peux vous dire que c’est plutôt agréable puisque l’écran n’est ni trop petit, ce qui évite de changer de page trop souvent, ni trop grand, ce qui devient agressif quand la luminosité est à son paroxysme :P Avec la luminosité au minimum, je n’étais pas loin du confort d’un écran e-ink et ce, même en plein soleil.

Pour la partie magazine, j’avoue que c’est un peu petit, mais si vous avez de bons yeux, la définition de l’écran permet de lire les plus petits caractères. Évidemment, les logiciels vous proposant des magazines comme l’application Nook de Barnes & Noble offre des options de lectures et ce n’est pas nous qui allons nous plaindre. On notera au passage que le Galaxy Note est bien reconnu comme une tablette avec Nook. Si ce n’était pas le cas, on aurait eu que les livres et non les magazines. Et oui, d’après les photos, on a de la lecture saine :P

On finit cette partie eReader avec les mangas. C’est juste parfait ! Si si, c’est nickel, on a lu de nombreux mangas (scans ? :P) et zéro souci alors que sur un Galaxy S2, c’était encore trop petit. Alors oui, avec une tablette de 7” ou plus, c’est mieux, mais là, j’ai un peu moins de 180g dans la main, et non un peu moins de 400g.

On passe maintenant au web qui réagit très bien puisque c’est un peu le cas depuis quelque temps sur les machines haut de gamme des constructeurs. Mais là, avec la résolution de 1280×800, c’est juste très bien. Avec la densité et la précision de l’écran, on peut même se passer de zoom et la résolution affiche l’intégralité d’un site, et ce, sans zoom. J’aime bien.
Et quand, en plus, on a un processeur qui décoiffe, et bien ça donne une expérience web très convaincante. On a même essayé de lancer sur le site classique de YouTube, une vidéo en streaming et en 1080p, le tout dans un lecteur flash et bien vous savez quoi ? Le Galaxy Note n’a pas bronché ! Impressionnant.

Et même sur les tests de navigateurs, malgré la résolution, le smartpad s’en sort avec les honneurs alors que les appareils avec des résolutions qHD peinaient déjà. À titre d’exemple et en terme de performance, le Galaxy Note fait bien mieux que les Galaxy Tab.. Mais ce n’est pas nouveau puisque le Galaxy S2 faisait déjà mieux.
Au sujet des navigateurs, Samsung aurait pu revoir le navigateur et en proposer un spécifique pour exploiter le Galaxy Note. Du coup, je ne peux que vous conseiller Dolphin Browser HD ou Opera Mobile pour récupérer la gestion des onglets et autres subtilités qui ont leur importance sur un écran d’une telle résolution.
Plus haut, on vous disait qu’après quelques jours de Galaxy Note, ça fait bizarre de revenir sur un écran plus petit. Et bien, c’est la même chose pour la résolution de l’écran. S’habituer à du 1280×800 puis revenir sur du 800×480, c’est un peu de l’hérésie.

On finit ce tour multimédia avec les jeux. On avait peur de quelques incompatibilités dues à la résolution d’écran, mais que nenni. Tous nos jeux sont passés sans problème, mais surtout, ne se sont pas mis à ralentir ou saccader alors que la résolution est passée à 1280×800 contre 800×480 habituellement. Dans les jeux testés, on est passé par du Reckless Getaway, Space Invaders Infinity, Shadowgun, etc…

Petit plus d’une taille d’écran. En effet, avec les contrôles virtuels, j’ai souvent trouvé que c’était trop petit sur un écran de 4” en moyenne ou alors trop grand sur une tablette pour en profiter du jeu avec ce bon ratio affichage/portabilité. Et bien, il semble que j’ai trouvé mon bonheur avec cette taille d’écran.

Sommaire du Test :

Pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12