Tous nos Geek d’Achats de Noël : Les smartphonesLes tablettesLes appareils photo HybridesLes appareils photo Compacts et PhotophonesLes UltrabooksLes jeux-vidéoLes Geekeries

Le marché de la photo a énormément évolué ces dernières années après la démocratisation des réflex à destination du grand public. Avec les performances des réflex d’entrée de gamme qui ont dépassé le niveau d’exigence même du grand public, on est tous quelque part en train de revenir tous au doux rêve d’un appareil photo à la fois compact et à la fois aussi performant qu’un réflex, même d’entrée de gamme.

C’est le chemin qu’a emprunté Panasonic et Olympus avec le format Micro4/3 en proposant les premiers appareils dit hybrides, à savoir des compacts à objectifs interchangeables capables de proposer une qualité d’image proche des réflex, des objectifs interchangeables comme les réflex mais le tout avec un encombrement minimum.
Depuis, Sony, Samsung puis Pentax et Nikon se sont engoufrés sur ce marché qui est encore naissant mais tellement prometteur.

Le cas du NEX-7 : très honnêtement, il a plus que sa place dans ce guide mais il n’y sera pas pour la simple et bonne raison, que, même s’il a été annoncé cette année, les récents événements en Asie du Sud-Est font qu’il ne sera malheureusement pas disponible avant sans doute la fin du premier trimestre 2012. Du coup, on se voyait mal vous conseiller un appareil qui ne sera pas disponible avant quelques mois.


Sony NEX 5N

Sony avait déjà frappé un grand coup l’année dernière avec les NEX-3 et NEX-5 qui avait secoué le marché occupé alors principalement par Panasonic et Olympus. Pourquoi ? Tout simplement parce que le japonais avait trouvé le moyen de mettre un capteur de réflex dans un boîtier riquiqui. Alors oui, les objectifs n’ont pas suivi cette miniaturisation mais ils étaient quand même plus petits que ses homologues du monde réflex. Et puis l’écran orientable était des plus pratiques.
Du coup, Sony a lancé cette année le successeur du NEX-5 avec le NEX-5N qui reprend les qualités de son prédécesseur mais avec un nouveau capteur APS-C de 16 Mégapixels tout aussi performant alors que la résolution est plus importante.

Caractéristiques clés : Capteur CMOS Exmor APS-C de 16,1 Mégapixels, enregistrement de vidéos en AVCHD Full HD, écran inclinable de 3″ avec une résolution de 920k points, rafale de 10ips et sensibilité allant jusqu’à 25600 ISO.

Panasonic Lumix GX1

Après un premier GF1 sans réel successeur puisque Panasonic a redéfini la gamme GF, voici donc enfin le Lumix GX1. Alors que la gamme GF cible clairement le grand public, la gamme GX se destine au amoureux du GF1, à savoir les enthousiastes qui cherchent à avoir le maximum de contrôle sur un boîtier à l’encombrement réduit.
Le GX1 se retrouve donc être une belle évolution du GF1 avec plus de réactivité, un nouvel écran, la compatibilité avec un nouveau viseur et surtout un nouveau capteur Micro4/3 de 16 Mégapixels emprunté à son cousin, le G3. Valeur sure, on aurait aimé que Panasonic prenne plus de risques en proposant peut-être un appareil plus atypique.

Caractéristiques clés : Capteur Micro 4/3 de 16 Mégapixels, enregistrement de vidéos en AVCHD Full HD, écran tactile de 3″ avec une résolution de 460k points, rafale de 4ips ou jusqu’à 20ips en 4 Mégapixels et sensibilité allant jusqu’à 12800 ISO.

Olympus PEN E-PL3

Lors de l’annonce de la gamme PEN, et malgré un design sublime pour le PEN E-P1, Olympus n’avait pas réussi à vraiment convaincre le grand public parce que les performances étaient loin de la concurrence, surtout quand on le comparait au Lumix GF1 de Panasonic. C’est d’autant plus dommage parce qu’Olympus est sans doute la marque qui donne les meilleurs JPEG dans la photo numérique, un vrai argument pour le grand public.
C’est finalement avec le PEN E-PL1 qu’Olympus a finalement rencontré le succès au yeux du grand public avec un appareil, certes moins beau, mais avec des caractéristiques revues à la hausse comme un meilleur autofocus et surtout l’apparition de filtres artistiques pour des effets plus sympas les uns que les autres. Son successeur, le PEN E-PL2, n’a pas tout à fait convaincu puisqu’il n’était qu’une petite évolution du PEN E-PL1. C’est finalement avec un message plus clair cette année au niveau de ses gammes qu’Olympus a annoncé le PEN E-PL3. Plus petit, plus performant encore avec toujours la même qualité photo, il vous propose maintenant un écran inclinable, le tout dans un design très compact. Le flash est certes externe maintenant mais ça ne gène pas tant que ça puisqu’il emprunte le même système que les NEX de Sony.

Caractéristiques clés : Capteur Micro 4/3 de 12 Mégapixels, enregistrement de vidéos en AVCHD 1080i, écran tactile inclinable de 3″ avec une résolution de 460k points, rafale de 5ips, nouvel AF ultra-rapide et sensibilité allant jusqu’à 12800 ISO.

Panasonic Lumix G3

Si vous ne pouvez pas vous passer d’un viseur intégré, même électronique, vous ne pourrez pas passer à côté du Lumix G3. C’est le seul hybride à vous proposer un encombrement plus que réduit et un viseur électronique de très bonne qualité.

Nikon J1

C’est cette année que Nikon est entré dans le monde merveilleux de COI, via son Nikon J1, et avec, au lieu de suivre la concurrence avec un capteur Micro4/3 ou un capteur APS-C, la marque jaune a introduit un nouveau capteur, plus petit encore que le Micro4/3 mais toujours bien plus grand qu’un capteur de compact.
Alors oui, on a eu des doutes sur les performances en basse lumière mais pour le coup, Nikon s’en sort plutôt bien en faisant jeu égal avec le format Micro4/3 de Panasonic et Olympus. Normalement, avec un capteur plus petit, Nikon aurait dû proposer des appareils encore plus compacts mais ce n’est pas le cas, dommage. De même, qui dit nouveau format dit aussi nouvelle monture donc pour cette année, on attendra que la gamme d’optiques s’étoffent un peu plus. On regrettera juste le positionnement prix qui est, à notre avis trop élevé.

Sony NEX C3

Remplaçant du NEX-3, le NEX-C3 vous propose toujours un écran inclinable et surtout le même capteur que le NEX-5N. Donc oui, le boîtier fait un peu plus cheap mais il est aussi moins cher pour une même qualité photographique alors l’un dans l’autre… Donc si vous avez peur d’investir trop dans le haut de gamme des COI, le NEX-C3 est une bonne option pour ne pas trop investir.

Panasonic Lumix GF3/GF3X

La gamme Lumix GF3 s’adresse clairement au grand public et brille maintenant par sa compacité, surtout quand on sait que le GF3 vous propose un flash intégré, ce qui n’est pas le cas de tous ses concurrents. De plus, couplé au 14-42mm X, vous obtenez un combo à la limite des compacts. Pour cette fin d’année, vous aurez en plus une offre de remboursement de 100€, c’est décidément une sacrée affaire !

Olympus PEN E-P3

Le PEN E-P3 ne fera pas de meilleures photos que ses concurrents Micro4/3 et non plus par rapport à ses petits frères mais il a l’avantage de proposer un design hors norme et des options qui peuvent servir comme une vraie griffe flash avec la compatiblité de certains accessoires plutôt pratique comme le PenPal, une molette ou encore un magnifique écran OLED tactile.

Pentax Q

Dans le monde des COI, le Pentax Q est un peu un ovni puisque l’appareil de Pentax vous propose un simple capteur de compact. Attention, ça ne veut pas dire que les photos sont moins belles mais juste que techniquement, ça reste plus limité, surtout que pour le coup, Pentax s’en sort plutôt bien. On lui reprochera quand même son prix qui, AMHA, hors du coup par rapport à l’offre chez la concurrence.

Panasonic Lumix GH2

On finit avec le Lumix GH2 qui commence à dater certes mais si la vidéo est plus importante que la photo, vous ne pouvez pas passer à côté de ce modèle qui, en plus, a vu ses prix dégringoler puisque son remplaçant ne devrait pas tarder. Très bon rapport qualité/prix.