Plutôt inquiétante, cette étude menée par le site web MyMemory : plus de trois quart des utilisateurs de Facebook en Angleterre seraient taggés sur des clichés où ils seraient en train de boire de l’alcool, voir où ils en auraient abusé. Aussi, 93% de ces mêmes utilisateurs auraient déjà dé-taggés, voir supprimé des clichés Facebook les présentant dans des situations embarrassantes dues à une surconsommation d’alcool.

Portant sur 1781 personnes, on notera que 26% d’entre elles autorisent l’accès à leurs photos Facebook à tous.Ouch…

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction