C’est via une page web sur son site américain qu’Apple communique sur le fait d’avoir créé, directement ou indirectement plus de 500 000 emplois sur le territoire nord américain.

Ces mesures, menées conjointement avec le cabinet Analysis Group estiment que la firme de Cupertino aurait été à l’origine de la création de plus de 257 000 emplois au sein d’entreprise gravitant dans l’éco-système Apple, la société emploie par ailleurs 47 000 collaborateurs aux Etats-Unis et, selon des sources en provenance du siège, ce serait pas moins de 210 000 emplois qui auraient été créés grâce à l’activité de l’Appstore.

Bien évidemment, il faut toujours prendre du recul sur les données utilisées par les campagnes de communication, fussent-elles en provenance d’Apple ou d’une autre société. Pour rappel, Apple emploie principalement des ouvriers asiatiques dans les usines de son partenaire et principal fournisseur Foxconn. Ainsi, lorsqu’il vient le temps de mettre en perspective ces chiffres, il est à noter qu’auprès du seul fournisseur Foxconn, ce sont pas moins d’un million d’employés qui y travaillent (bien que tous ces employés ne travaillent pas exclusivement/du tout pour Apple).

Par ailleurs, compte tenu des marges conséquentes de l’entreprise, les récentes déclarations de Tim Cook sur la question doivent faire écho à ce chiffre, 47 000 employés pour la première capitalisation boursière du monde c’est peu.