Insatiables dévoreurs de matières en tous genres, les trous noirs ne s’attaquent pourtant aux étoiles qu’une seule fois tous les 10 000 à 100 000 ans. Un phénomène donc extrêmement rare que les astrophysiciens de la NASA ont pu pour la première fois observer et reconstituer dans une vidéo disponible dans la suite.

C’est en mai 2010 à Hawaii qu’un trou noir supermassif (dont la masse environ trois millions de fois supérieures à celle du Soleil) a d’abord été détecté par un télescope puis confirmé par le satellite GALEX (Galaxy Evolution Explorer) de la NASA. Sévissant dans la constellation du Dragon, les chercheurs ont pu, suite à leurs observations, reconstituer son dernier crime, soit le déchirement et l’absorption d’une étoile dont une partie des débris ont directement été engloutis tandis que les autres morceaux d’étoile ont été rejetés à très grande vitesse dans l’infinité de notre univers.

source 2