Hollywood n’aime pas qu’on pirate ses films, et compte bien le faire savoir à tous ceux qui se les procurent en toute légalité. Wired dévoile que les studios de cinéma ainsi que le gouvernement des États-Unis ont trouvé un accord pour augmenter le nombre de messages antipiratage imposés aux spectateurs lors du visionnage d’un DVD ou d’un Blu-ray.

Ainsi, si un consommateur américain achète en toute légalité son film, il se verra imposer encore plus de messages qui, grosso modo, disent « pirater c’est mal! ». Les spectateurs pourront aussi admirer le logo du FBI, du ministère de l’Intérieur ainsi que celui du Centre National de la Propriété intellectuelle, qui rappellent les peines encourues par tout pirate qui copie un film. Il sera bien sûr impossible de les zapper. Une lutte antipiratage de plus en plus absurde qui me rappelle un passage de l’excellente série the IT Crowd (dans la vidéo ci-dessous). Rappelons tout de même que ce genre d’avertissement sont rarement visibles sur un film téléchargé en toute illégalité.

Pirater un film est pire que manger des enfants vivants !