HTC continue d’agrandir sa famille des Desire avec le Desire X. Téléphone de milieu de gamme, ce smartphone pourrait s’imposer avec son prix pas trop élevé et ses capacités honnêtes. Bien entendu, ne vous attendez pas à une bête de course comme le One X ou le One X+, mais est-il tout de même correct pour un utilisateur en recherche d’un bon téléphone pas trop cher ? Réponse dans ce test !

Design

Niveau design, le téléphone se montre réussi. Une habitude chez HTC. De face, le téléphone adopte un look classique, mais toujours aussi efficace. Avec son écran 4 pouces, c’est un téléphone petit (par rapport aux canons actuels). Ses dimensions ? 118,5 x 62,3 x 9,3 mm, ce qui le rend très maniable tant au niveau de la navigation au pouce qu’en prise en main. Son poids est très léger, 114 grammes avec la batterie, contribue également à cette prise en main agréable.

Comme vous pouvez le voir, l’écran ressort de la coque en plastique, et est entouré d’un anneau en aluminium fin et chic. Enfin, la coque en plastique blanc (ou noir) englobe le tout. En regardant le smartphone sur le côté, nous pouvons donc voir les différentes parties successives du smartphone. Le tout se marie plutôt bien et renforce le côté chic du terminal qui ne fera pas tâche dans votre main. Comme d’habitude, HTC a réussi le côté visuel global.

Sur le bas de l’écran, nous avons les trois boutons sensitifs habituels, c’est à dire retour, home et multitâche. En haut de l’écran se situe le haut-parleur, sous forme de petits trou discrets dans l’aluminium, qui surplombe un HTC imprimé sur la partie-écran et le voyant lumineux. De profil, le smartphone dévoile des formes tout en courbes, avec un petit rehaussement au niveau inférieur, ce qui rappelle un peu le One V de la firme Tawainnaise. Le la tranche droite, nous avons la prise micro USB du terminal, qui vient un peu casser cette harmonie, et sur la tranche gauche, les boutons de volume en un seul bloc, qui eux se font discrets. Enfin, au sommet, nous notons la présence d’une prise Jack 3,5 mm et du bouton de mise sous tension.

Sur la coque, nous trouvons sur la partie inférieure les enceintes signées Beats Audio, comme d’habitude sur les terminaux de la marque. Alors que nous remontons un petit peu, nous voyons le logo HTC gravé dans la coque à la verticale, et enfin l’APN de 5 Mégapixels. Cet APN, justement, est un exemple de ce qu’il faut faire en matière de design. Celui-ci ne mise pas sur la discrétion, mais est au contraire inséré bien en évidence, mis en place par une surface en aluminium strié, entourée d’une bande elle aussi en aluminium, mais verte turquoise. Bref, une réussite.

Le HTC Desire X est donc réussi niveau design, et vous n’aurez aucune honte à le sortir en public. Bref, un beau téléphone, rien de moins.

Caractéristiques

Comme dit plus haut, le HTC Desire X n’est pas un foudre de guerre. Il dispose en effet d’un processeur Qualcomm Snapdragon S4 Dual Core cadencé à 1Ghz, un processeur pas au niveau des téléphones hauts de gammes, mais suffisant pour une utilisation quotidienne. Nous avons également 768 Mo de RAM, ainsi que 4 Go de stockage interne, qui bien sûr, peuvent être étendus grâce à un port micro SD. Au niveau de l’écran, nous avons là un format 4 pouces avec une définition de 480X800 pixels (233 PPI) le tout sur une technologie IPS. Nous avons également un accéléromètre, un GPS, un détecteur de luminosité, de proximité, d’un Bluettoh 4.0 et d’un Wifi IEEE 802.11 b/g/n.

Pour ce qui est de la batterie, celle-ci est de 1600 mAh et promet une autonomie de 600 minutes en appel WCDMA et 833 heures en veille. Notons également un APN de 5 Mégapixels avec autofocus et un objectif de 28 mm. Enfin, pour la connectique, nous avons, comme dit plus haut, une prise micro USB et Jack 3.0.

Bref, des caractéristiques honnêtes pour un téléphone qui promet d’être efficace sans pour autant en faire trop.

Utilisation

_ Navigation : Le Desire X tourne sur Android 4.0.4 Ice Cream Sandwich, ce qui est un peu dommage, Jelly Bean étant sorti depuis presque 6 mois. HTC oblige, Sense est également de la partie dans sa version 4.1. Pour ceux qui ont déjà un téléphone de la marque HTC, pas de surprises de ce côté-là. Pour les autres pas de soucis non plus, Sense étant l’une des surcouches constructeur les plus discrètes sur Android. Comme d’habitude, les couleurs vives sautent aux yeux durant les premières utilisations, celles-ci étant exagérées et presque saturées. Certains n’adhèrent pas, d’autres si. Quoi qu’il en soit, on ne peut reprocher aux couleurs d’êtres ternes ici.

En ce qui concerne la navigation dans les menus, tout est ici fluide et rapide, et aucun moment de latence n’a été constaté durant le test. Nous passons d’un menu à l’autre sans aucun ralentissement, ce qui est loin d’être le cas de tous les téléphones Android. Bref la légèreté de Sense permet donc une interaction fluide et intuitive à travers les menus, et cela est très agréable.

_ Jeux :

Un smartphone, c’est aussi fait pour jouer. Le HTC Desire X est plutôt moyen en matière de jeux mobiles. Bien entendu, tous les jeux les moins gourmands, tels que le célèbre Angry Birds ou Cut The Rope fonctionnent sans problèmes. Lorsqu’il s’agit de jouer à des jeux plus gourmands, là, cela se gâte. Prenons l’exemple du célèbre Dead Trigger. Le jeu fonctionne, mais ne bénéficie pas de la technologie Tegra 3. Les graphismes sont alors moins beaux, et surtout le jeu est moins fluide. Rien d’alarmant, mais tout de même, les joueurs exigeants ne pouvant accepter ce genre de choses. Même chose pour Shadowgun, qui lui est aussi gourmand que Dead Trigger. Bref, si vous voulez un smartphone pour le jeu, passez votre chemin. Pour les autres, ce manque de performance ne sera pas vraiment handicapant.

_ Multimédia et son :

Côté multimédia, le HTC Desire X ne s’en tire pas sans encombres. Bien que nous ayons pu lire les vidéos .avi, .mov, .mp4 ou .mkv sans aucun souci, il nous a fallu passer par un lecteur tiers (comme Mx Player) pour les visionner. Nous avons aussi pu noter de gros ralentissements lors de la lecture de vidéos en 1080p. Le son est souvent décalé avec l’image, quel que soit le format (mais cela est particulièrement flagrant en .avi). Vous serez donc cantonné au 720 p maximum, ce qui reste honnête sur un écran de 4 pouces. Il est tout de même dommage de passer par un autre lecteur que celui du smartphone pour lire des vidéos, mais si vous avez l’habitude de ce genre d’utilisation, aucun problème. Si vous êtes réellement pointilleux sur ce genre de détails, le Deisire X. Pour les autres, aucun souci.

Côté son, c’est ici une réussite. HTC bénéficie encore de la technologie Beats Audio en ce qui concerne la partie audio. Les basses sont bel est et bien présentes, et les aigües assez discrètes sans pour autant être absentes. Lors de l’écoute de groupes aux basses agressives comme Metallica ou Slayer, vous prendrez un plaisir certain à utiliser votre Desire X. De même, le terminal est fourni avec des écouteurs très classiques, quasi identiques à ceux qui équipaient les produits Apple avant l’iPhone 5, à ce détail près qu’ils disposent de fils plat. Un plus, les écouteurs ont la fâcheuse tendance à s’emmêler dans les poches.

_ Photo :

Là encore, le HTC Desire X se défend bien, sans pour autant être une référence. Les photos prises avec le terminal sont plutôt correctes, quoique souvent sujettes à un léger grain presque imperceptible. Lors de la prise en plan large, pas de soucis particuliers, le grain étant plus visible sur les photos en gros plan. Voici quelques exemples de photos prises avec le HTC Desire X :

Sachez que le smartphone dispose d’un logiciel photos complet. Ainsi, à la manière d’Instagram, des filtres sont présents pour donner un aspect sépia ou noir et blanc à vos photos. De même, vous pourrez la télécharger sur les réseaux sociaux en un « click ». Idéal pour ceux aimant partager leurs photos sur Twitter et Facebook. Un logiciel très complet, donc. Les adeptes de partages de photos apprécieront.

_ Benchmark :

Pour finir, vous prendrez bien un peu de benchmarks pour vous donner une idée de la puissance de l’appareil ?

Antutu :

Quadrant Standard :

Sunspider :

Comme vous pouvez le constater, le HTC Desire X ne se hisse jamais en haut du classement, restant cantonné loin derrière les ténors du genre. Une faible puissance qui se justifie par son statut de téléphone de moyenne gamme. Un classement logique, pas de surprises de ce côté-là.

Conclusion :

Le HTC Desire X est-il un bon terminal ? Pour sur, oui. Pour prix un aux alentours de 300 euros, le smartphone se défend bien et se place parmi les meilleurs téléphones de sa gamme. Bien entendu, il ne s’agit pas là d’un foudre de guerre comme le HTC One X ou le Galaxy S3, mais il reste honnête. Bien entendu, le smartphone dispose de gros points faibles : comme un processeur modeste qui ne fera pas tourner de gros jeux, ainsi qu’une partie multimédia à la traîne. Mais avec sa forme agréable, sa réactivité parfaite et son écran bien fini, le HTC Desire X est un excellent téléphone de milieu de gamme. A réserver aux utilisateurs pas trop exigeants, mais cherchant tout de même un bon terminal.