Comparatif des applications (iOS et Android)

Adobe Photoshop Touch – Note : 1/10

Prix : 4,49€ pour smartphone et 8,99€ pour tablettes (sic!)
Taille : 56Mo
OS : iOS et Android

Adobe a raté totalement le coche. Et si nous avons décidé d’en parler, c’est pour plusieurs raisons:

- Primo cette application existe sur Android et iOS
- Secondo, elle est faite par Adobe et porte le label PHOTOSHOP
- Tertio, elle est livrée d’origine avec la Galaxy Note et donc sert à promouvoir la retouche au stylet sur tablette (une vaste blague)

Si l’application propose de la retouche sélective, des filtres, la gestion de calques, le détourage, elle a deux gros, gros, mais vraiment gros problèmes :

1) La définition globale est dégueulasse. Les filtres, comme la résolution maxi de 1024, comme le détourage imprécis…
2) Une ergonomie qui nécessite un QI de 220, une dextérité élevée et une sacrée dose de patience

Du coup, on se demande quel est l’intérêt d’une telle application. Et depuis la sortie, aucune MAJ.

Bref, pas amusante pour un sou, prohibitive, inadaptée à un usage tactile… une A Daube (facile désolé). On pourrait se dire que ça peut dépanner lorsqu’on a que ça sous la main, mais non, même pas! Ça parait sévère, mais concrètement, cette application ne permet pas d’obtenir un rendu satisfaisant les utilisateurs de Photoshop. Pourtant, son ergonomie n’est rapidement assimilable que par ces utilisateurs expérimentés. Quelqu’un qui n’a jamais utilisé Photoshop de sa vie sera noyé malgré un didacticiel reprenant chaque possibilité étape par étape. Photoshop est un outil qui nécessite d’appliquer un raisonnement particulier (calque, masque, sélection, etc.) déjà pas si facile, mais là c’est pire à cause d’une ergonomie pas adaptée.

toshop touch01

toshop touch05

toshop touch04

toshop touch03

toshop touch02

Photoshop express – Note : 6,5/10

Prix : gratuit + achats in-app
Taille : 36 Mo (iOS) et 1.33 sur Android
OS : Android & iOS

Adobe a sorti une application totalement gratuite. Enfin, elle est gratuite si on veut rapidement traiter sa photo. Les bases sont là : recadrage, saturation, contraste, luminosité, alignement de l’horizon, et même l’effet « crayon » (très raté d’ailleurs). Alors bonne application? Disons que la « baguette magique » qui contrairement à Toshop signifie ici « réglages auto » fonctionne très très bien et donnera rapidement un peu de cachet à votre image pour la partager ensuite sur Facebook, Twitter, Tumblr ou encore par mail. Donc oui les bases sont pratiques. On peut faire du très basique et c’est gratuit. Les achats in-app sont tout simplement nazes de chez nazes. Moches, mal faits, tant les effets que les cadres ne méritent absolument pas les euros demandés.

Bref, on trouve beaucoup mieux c’est un fait, mais Toshop Express permet de façon rapide et surtout très simple de retoucher rapidement et simplement une photo. On notera que la version iOS est encore une fois plus aboutie que la version Android. Mais pour le coup, on ne voit aucune différence majeure si on fait l’impasse sur les achats in-app.

toshop express01

toshop express04

toshop express03

toshop express02

Snapseed – Note : 9/10

Prix : Gratuit
Taille : 27Mo
OS : iOS et Android

Snapseed c’est le Kodak de l’application de retouche mobile. Elle est top de chez top pour un tas de raisons. Primo, elle permet le traitement d’image haute définition, donc si vous importez des fichiers RAW sur votre tablette ou smartphone, vous pouvez les traiter et les exporter en haute def 400 dpi pour les tirer en grand format si besoin est.

Secondo, elle permet la retouche sélective via des points d’ajustement et l’emploi d’un tas de filtres tous paramétrables. En plus d’être lisible et facile à utiliser, elle est ludique.
Une tuerie qui était aussi disponible sur Mac (moyennant 16€) et que Google a cru bon de faire disparaitre. Seul problème : chaque modification est définitive(mais vous gardez l’originale intacte), donc pas d’historique des modifications. Par contre, vous pouvez revenir à l’image de base à tout moment. Vous disposez d’un mode Krys c’est-à-dire, un mode « Avant/Après » qui permet de savoir si ça vaut le coup de valider sa modif.

L’application permet la prise de photo et l’exportation sur les réseaux sociaux. Notre coup de coeur qui est de surcroît gatuite!

Snapseed01

Snapseed06

Snapseed05

Snapseed04

Snapseed03

Snapseed02

Instagram – Note : 5/10

Prix : gratuitement gratuite
OS: Android et iOS
Taille : 15Mo

En fait, Instagram n’est pas une application de retouche. Certes, elle permet la prise de photo, l’application de filtres, et l’envoi sur sa plate forme. Mais la qualité est médiocre. Pire, la résolution limitée à 600px de large empêche toute sortie papier.

Alors pourquoi ça marche autant hein? Pourquoi?

En fait, Instagram est une application de partage. Le réseau Instagram sert de support. Tout blogueur qui se respecte a utilisé au moins une fois Instagram pour partager une photo.
Mais Instagram, c’est aussi une méthode pour devenir célèbre, sous réserve de poster des clichés chats, de bouffe, de décors Zurb1, de self-portraits plus ou moins dénudés et, dans le meilleur des cas, de tout ça en même temps. Donc Instagram ce n’est pas de la photo, c’est du partage. Et ça marche pour 2 raisons :

1) C’est gratuit! (ouais, pour créer une communauté, rien de tel qu’un bon prix d’appel plein de gratuité)
2) C’est simple! Je cadre, j’appuie, je fous un filtre et je valide.

Instagram01

Instagram02

Instagram03

Instagram04

Instagram05

Instagram06

unnamed

Diptic – Note : 0/10 (Android) et 7/10 (iOS)

Prix : 0,89€ (puis 6 pack à 0,89€ dont seulement 2 sont intéressants)
OS : Android V0.11 et iOS V6.2
Taille : 21Mo sur iOS et 1,5Mo sur Android

Alors Diptic est une application qui permet de faire des diptyques. Parce que le diptyque est à la photo ce qu’est l’oeuf à la Pizza : une chose dispensable, mais tellement sympa!
Diptic vous permet tous les styles possibles et imaginables de … diptyques. Et si la version iOS est très très aboutie puisqu’elle permet l’application d’effets et la modification de presque toutes les parties du diptyque : bordure de cadre, couleur de la texture de fond, couleur de la bordure, reflet, symétrie, répétition, format (un curseur va du 1:2 au 2:1 en passant par le 4:3, le 3:2, le 16:9,…) ainsi que l’export des fichiers en haute définition et le partage sur toues les plateformes, la version Android, elle, est restée à l’état de cellule et pire, bug totalement ce qui la rend inutilisable pour le moment.

Bref, on la conseille sur iOS uniquement.

Diptic01

Diptic02

Diptic03

PRO HDR – Note : 6,5/10

Prix : 1,89€ (iOS) et 1,58€ (Android)
Taille : 4,4Mo (iOS) et 3,3Mo (Android)
OS : Android et iOS

Encore une fois, les versions Android et iOS diffèrent. Sauf que cette fois-ci, ce n’est pas grave, non pas du tout, don’t worry.

Le HDR est une technique vieille comme le monde qui permet d’augmenter la dynamique d’une image en fusionnant une image sous-exposée (pour récupérer les détails des zones claires) et une image surexposée (pour récupérer les détails des zones sombres) afin d’obtenir une image pleine de détails et riche en couleurs. Cette application permet donc au choix de choisir ces deux images dans votre bibliothèque ou de le faire elle-même en sur et sous exposant les clichés.

Elle permet l’export en haute définition, l’ajout de texte et le partage vers Twitter, Facebook ou l’envoi par mail. Bon, elle fait bien son taf. Mais les réglages manquent de profondeur et de finesse. D’ailleurs ça manque de réglages tout court (courbe, niveaux, retouche sélective).

Bref, c’est la meilleure appui HDR pour le moment (rendu, utilisation, prix). Et admirez plutôt ce que l’effet HDR peut faire à une housse de couette et un sapin dans un style néo-rétro-hipster tendance flag-swag.

HDRPro01

HDRPro02

HDRPro03

HDRPro04

Picshop – Note : 7/10

Prix : 3,99€ (Android) et 4,49€ (iOS)
Version : 2.6 (iOS) et 2.8.2 (Android)
Taille : 20Mo

Picshop est une application simple à utiliser, qui permet de traiter ses images (contraste, courbes, retouche), d’appliquer des effets, des filtres, un effet tilt shift, de corriger les yeux rouges et les boutons (parfait pour les ados et moins cher que Biactol), mais aussi des textes, annotations, et même des rages faces! L’interface est épurée au possible. Bref, cette application à 4,49€ regroupe ce qu’on retrouve en 4-5 autres applications qui reviennent plus chères. En fait, on n’a rien à lui reprocher, à part son austérité. L’interface est sombre, ce qui renforce l’impression de simplicité, mais punaise c’est aussi palpitant à utiliser qu’un carnet de vacances pour un collégien. Mais les options disponibles sont nombreuses et facilement accessibles (pas de sous sous sous-menu) et surtout AUCUN ACHAT IN-APP! Les options sont donc toutes disponibles dès le départ et ça, c’est vraiment top.

On préfère Snapseed, mais celle-ci se débrouille très très bien.

Elle autorise évidemment l’export en haute définition et l’envoi vers Facebook et Twitter.

PicShop01

PicShop02

PicShop03

PicShop04

PicShop05

Pixlr-o-Matic – Note : 3,5/10

Prix : 0,89€
OS : Android & iOS
Taille : 20mo

Pixlr-o-Matic propose une approche de traitement façon Instagram, comprenez des filtres en tout genre plutôt bourrins, des effets à tout va (vignettes, textures, cadres) et des traitements bien violents façon ultra-violet, ultra vinage, ultra Skeutuveux. C’est aussi fin que de la peinture sur toile à la truelle, et ça a plusieurs défauts :

- Primo les effets sont en faible définition, du coup, lors de l’export à taille réelle, on se retrouve plus avec un screen de Minecraft qu’avec une photo.
- Secondo : l’exportation peut être looooongue (comptez une minute sur iPad 3 et autant sur Galaxy Note 10.1) pour un résultat médiocre.

Mais si elle n’a rien d’une application sérieuse, elle est simple, facile à prendre en mains, et conviendra aux enfants qui adorent remplir de petits trucs sur leurs photos avant de les mettre en ligne sur le net à la portée de n’importe quel Pedobear venu.

Très honnêtement, on a vu mieux, plus fin, plus sympa, plus réussi. Même à 0,89€ ça reste trop grossier et mal fait pour être appréciable.

pixlromatic01

pixlromatic02

pixlromatic03

pixlromatic04

pixlromatic05

pixlromatic06

pixlromatic07

pixlromatic08

Pixlr Express PLUS – Note : 7/10

Prix : gratuite pour le moment mais passera à 0,89 ou 1,79€ comme Pixlr-o-Matic
OS: iOS & Android (version 1.1 pour les deux)
Taille : 13,5Mo

On a été sévère avec Pixlr-o-Matic. Pixlr Express Plus est la version payante de Pixlr Express (qui propose 3x rien). Proposée gratuitement à l’heure de rédaction de ce dossier, elle sera payante à l’avenir. Alors elle propose tous les effets pourris de sa grande soeur, à savoir des éclaires, néons, textures grossières, bref toutes les daubes en fait, MAIS elle propose aussi des outils de retouche comme la correction sélective : vous peignez une zone et choisissez par exemple de l’éclaircir ou de l’assombrir. Autre bon point : elle possède un historique et permet donc de revenir en arrière même après avoir validé une transformation. Tous les types de réglages utiles sont là : contrôle des couleurs, de la vibrante, du contraste, recadrage, yeux rouges, le tout dans une interface très propre et très simple. C’est une excellente application et une bonne surprise. D’ailleurs on se demande même l’intérêt de Pixlr-o-Matic du coup. Bref, le bon plan du moment qui permet un export en haute définition (avec les problèmes des effets pixellisés tout de même). Sur Galaxy Note 10.1 c’est quand même un régal.

pixlrexpress01

pixlrexpress02

pixlrexpress03

pixlrexpress04

pixlrexpress05

pixlrexpress06

pixlrexpress07

pixlrexpress08

Photogene – Note : 8,5/10

Prix : 2,69€ + achats in app
OS: iOS seulement
Taille : 18Mo

Probablement la seule véritable application de post-production photographique pour iPad. L’ergonomie est top, point essentiel, car contrairement à Lightroom, on n’a pas de clavier pour venir en complément. Parmi les points intéressants :

- Pas de modification destructive et la présence d’un historique
- Les rendus sont impeccables
- Le support de fichiers de très haute définition (supporte les fichiers de plus de 24 mégapixels)
- Le rendu propre et les réglages précis
- La gestion de tout ce qui est nécessaire en post-prod (retouche, correction sélective) avec en plus la possibilité d’ajouter cadres, texte, et annotations.
- La gestion des exifs
- La possibilité de zoomer à tout moment sur son image

Bref, c’est une application de référence en matière de photo. Dommage qu’elle ne soit pas présente sur Android. Elle est conseillée à tous les photographes ayant parfois besoin de passer leur post-prod sur tablette et peut très bien dépanner un pro. Seul limite : celle de votre iPad qui ne pourra importer des RAW supérieurs à 24 mégapixels (en fait dont la taille dépasse 20 Mo apparemment).

photogene01

photogene02

photogene03

photogene04

photogene05

Faker$ – Note : 8,5/10

Prix : gratuite en démo ou 3,89€ le pack gold
OS : iOS uniquement
Taille : 239Mo

Faker$ est à mon avis l’application de fakes la plus réussie tous supports confondus! Primo elle permet de réaliser des créations supportant les tirages A4 de bonne qualité. Mais pourquoi les tirages? Parce que les modèles de journaux, magazines, cartes ou encore diplômes sont super bien faits! En plus de révéler le faussaire qui est en vous, c’est un outil très efficace pour réaliser des cartes d’anniversaire marrantes, ou des invitations originales ou se faire des délires entre amis en insérant quelques photos « dossier ». Et pas de panique, l’application est super simple à utiliser avec un didacticiel au cas où vous seriez bloqué. Mais il y a quelques points noirs quand même. D’abord l’interface donne l’impression d’avoir été faite à l’arrache. ensuite les achats in-app. Dans l’idée, payer pour ça n’est pas dérangeant. Tout job mérite salaire et 3,89€ pour autant de maquettes ce n’est pas cher. Mais les achats in-app fonctionnent comme des packs. Il faut donc directement prendre le pack Gold qui en plus de fournir toutes les maquettes permet la récupération des MAJ gratuitement (et donc également des nouveaux modèles gratuitement). Attention, les autres packs valent moins cher, mais ne proposent qu’une partie. Ce serait dommage de se priver surtout qu’ils valent 1,79€… Bref, prenez un pack gold après essai si ça vous plait. Notez que tout est modifiable, y compris les titres.

faker03

faker04

faker05

faker06

faker01

faker02

AutoStitch – Note : 8,5/10

Prix : 1,79€ sur iPhone et 2,69€ sur iPad
OS : iOS uniquement
Taille : 3,6 Mo

On a essayé un bon paquet d’applications pour réaliser des panoramiques. Certaines sont vraiment pas mal foutues. Mais parmi toutes celles testées, l’une sort du lot : Autostitch. Dommage qu’elle ne soit pas également disponible sur Android, parce que l’algorithme de fusion est terrible!

Facile à utiliser, elle offre la possibilité de contrôler un peu plus le mode de fusion pour obtenir le panorama le plus propre possible. Elle permet l’export jusqu’à 36 mégapixels de quoi imprimer ses créations. Revers de la médaille, la création de panneaux à partir de 20 images haute définition est très très longue, même sur iPad 4, et très énergivore. Mais le résultat en vaut la peine. On a d’ailleurs réalisé un tirage de 1,80m de large sur 0,80m de haut et ça pète les rétines (les images utilisées ont été importées sur l’iPad depuis un Nikon D700 et traitées avec Photogene).
Par contre, faire payer la même application sur iPhone et iPad, c’est clairement du foutage de gueule!

autostitch01

autostitch02

autostitch03

autostitch04

autostitch05

Filterstorm et Filterstorm Pro – Note : 5/10

Prix : 3,59€ et 13,99€ (Version Pro)
OS : iOS uniquement
Taille : 10,3 Mo

Encore une application exclusive à iOS, mais celle-ci intéressera les photographes, amateurs comme pros, car elle permet la gestion d’une bibliothèque (comme Lightroom ou Aperture), mais aussi la création de presets (appelés Automations) entièrement paramétrables (réglages de courbes, netteté, contraste, etc.) et la possibilité par exemple de modifier ou supprimer chacune des étapes du preset choisi. Par exemple un preset Vintage dont on ne garderait pas la vignette ou dont on retoucherait la courbe, ce genre de choses. Chacune des modifications apportées peut être appliquée de façon sélective, ce qui rend les possibilités de retouches vraiment intéressantes et précises.

L’ergonomie est moyenne et nécessite un certain temps d’adaptation, et les possibilités de sortie en formats JPEG ou TIFF jusqu’à 22 megaxipels avec conservation des exifs sont un plus assez rare pour être signalé.

Mais bon, tout ça, c’est bien joli, mais la précision de l’iPad en matière de retouche du point reste médiocre, l’application n’est pas ludique, mais alors pas du tout, au point que ça saoule rapidement de s’en servir. Si je voulais gérer toute une bibliothèque, je prendrais un ultra portable sur lequel j’aurais installé Lightroom. Et le prix direz vous? Bien, pour cette application, 64 Go, ce n’est pas de trop. Et un iPad 4 64 Go, ce n’est pas loin du prix d’un vrai ultra portable qui permet de réellement travailler.

Donc cette application pourra dépanner un professionnel qui n’aurait que sa tablette sous la main, mais ça s’arrête là. Quant à la version pro à 13,99€, s’il n’y avait pas eu ce dossier, je ne l’aurais jamais prise, car même si tout travail mérite salaire, à côté d’un Photogene à 2,69€ c’est tout simplement se moquer des gens.

filterstorm01

filterstorm02

filterstorm03

filterstorm04

filterstorm05

Camera Zoom – Note : FX 9/10

Prix : 1,99€
OS: Android uniquement
Taille : 1,9 Mo

Android est assez riche en petites applications diverses, mais pauvre de grosses applications.

Camera Zoom FX permet de justement tout obtenir en une seule application ergonomique. Bon, certains effets sont dignes de Photoshop Disaster et beaucoup d’options ne sont que gadgets pourris. Mais au milieu de cet étrange monde, certains modes sortent du lot : le mode timelaps est franchement génial, le voice mode est amusant et fonctionne pas mal, niveau paramètres on peut presque tout gérer (ISO, vitesse) et enfin, une fois la prise de vue faite et l’image post-processédéessée, vous pourrez l’envoyer à vos amis virtuels ou de sombres et lugubres inconnus.

Bref, c’est l’application à avoir sur Android.

camerazoomfx01

camerazoomfx02

camerazoomfx03

camerazoomfx04

camerazoomfx05

camerazoomfx06

Hipstamatic – Note : 2/10

Prix : 1,79€ puis pleins d’achats in-app de 0,89€ à 3,59€
OS: iOS
Taille : 37,2 Mo + poids des packs achetés

Hisptamatic c’est comment dire, l’excrément de l’application photo.

Explication : on dispose d’un superbe écran 3,5″, mais non, les développeurs de l’appli se sont dit qu’ils allaient la jouer vintage OLD SCHOOL ouais façon t’as vu, et on casé un viseur d’un tout petit cm2 au milieu d’un skin d’appareil photo Holga tout moche. On peut zoomer pour du plein écran, mais c’est tellement moche et pixellisé qu’il est difficile de cadrer correctement.

Ensuite les photos sont forcément carrées, bah ouais, carré c’est carrément mieux. Parce que non, mais allo? Le 3/2 ou le 4/3 en 2013 c’est trop has been quoi. Puis comme on se la joue rétro, on attend le développement de l’image, comme dans un photomaton. Ya pas à dire, ça vaut le coup de mettre des processeurs de fou dans les smartphones…

Vient ensuite la qualité de l’image. Rien à dire, ça envoie du pâté … sur écran 3,5 pouces. Parce que sur écran 24″ ça reste dégueu.

Attention à l’espace, parce que l’appui conserve la photo prise, et il faut choisir de l’exporter en plus. On remplit vite sa mémoire et pour effacer les photos c’est long…

Le truc marrant, c’est qu’on peut changer de pellicule et d’objectif, comme un reflex. Sauf qu’en vrai, c’est juste que l’on peut mélanger des effets, comme 95% des autres applications.
Les achats in-app sont en fait des packs, avec un super design qui donne l’impression qu’on achète un vrai pack physique. Mais non! On achète un pauvre preset 0,89€ minimum (et il y en a 10 actuellement à collectionner).

Si l’envie folle vous prenait de vouloir imprimer vos images, Hisptamatic a prévu le coup et vous pourrez le faire moyennant une somme si indécente qu’on ne peut donner son prix. Allez si on le donne : 49$ pour 6 photos!!!

Et pour finir, si vous aviez l’idée complètement impensable de vouloir appliquer ces effets sur des images à vous, oubliez! Hisptamatic ne le permet pas. Non, il faut prendre les photos avec un vieux viseur de merde pour avoir ce privilège, sinon c’est trop facile, comme le monde moderne, trop easy.
Bref, Hipstamatic, c’est tout ce qu’on peut détester dans une application!

2/10 pour l’interface qui a de la gueule, pour le reste, c’est une blague.

hipstamatic05

hipstamatic04

hipstamatic03

hipstamatic02

hipstamatic01

Sommaire du comparatif :

Pages : 1 2 3 4