Vous vous souvenez des campagnes publicitaires Scroogled, signés Microsoft ? Dans ces publicités, la firme de Redmond critiquait Google pour sa manie supposée d’espionner les conversations privées à des fins publicitaires. Microsoft n’a pas scruté les utilisateurs pour vendre de la publicité, non, mais pour aider la NSA avec son PRISM.

obama-hes-not-your-dad

C’est en tout cas ce qu’affirme The Guardian, qui révèle que Microsoft a été assez indiscret envers les utilisateurs de ses services, d’après les sources du journal, qui viennent directement du transfuge Edward Snowden. Depuis le 4 février 2011, le service Skype était épié. À partir du 14 juillet 2012, ce fut les conversations vidéo qui ont été scrutées par le programme PRISM.

Outlook a également été surveillé pendant un temps, avant d’offrir un cryptage plus efficace, comme Live et Hotmail. The Guardian indique également que SkyDrive a été partagé avec le FBI. Microsoft n’est pas le seul soupçonné d’avoir aidé la NSA. Google, Yahoo, Apple et Facebook, entre autres, sont également impliqués.

Bien entendu, tout cela n’est pas confirmé. Mais Microsoft, qui avait évité le scandale PRISM jusque-là, est maintenant en plein dedans.

Source

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction