Du sang de dinosaure retrouvé dans des fossiles

Science

Par henel le

trex

Les scientifiques du Musée d’Histoire naturelle de Londres ont découvert huit fossiles comportant du sang et des protéines de dinosaures.

Une chouette découverte pour le musée qui s’est empressé d’appeler des scientifiques à la rescousse pour analyser les restes. Alors que jusqu’à présent, ce genre d’analyses étaient controversées par le milieu scientifique (effectivement, en 75 millions d’années, il est fort probable que les fossiles ne soient pas restés intacts), Nature Communications a publié une nouvelle étude sur un outil récemment développé. Un outil ultra performant et ultra précis développés par le scientifique Sergio Bertazzo et la paléontologue Susannah Maidment pour analyser les fossiles.

Ce bijou technologique projette des rayons à ions sur le fossile dans le but de gratter sa surface le mieux et le plus délicatement possible afin de pouvoir ensuite l’analyser avec de l’imagerie à haute résolution.

À en croire ses créateurs, les résultats des premiers tests de l’outil sont stupéfiants. Des tissus très fins ont été décelés. Susannah Maidment n’en revenait pas:

« Ce que nous avons vu, ce sont des tissus mous. C’était complètement inattendu. Ma première réaction quand j’ai vu les résultats a été de dire: ce n’est pas réel » -Susannah Maidment

Une équipe travaille d’ores et déjà sur les résidus présents. D’après les premières expertises, le sang proviendrait bien d’un dinosaure. Quant aux protéines, rien de probant pour le moment. Les analyses se poursuivent. On croise les doigts.

Une news qui ne pouvait pas mieux qu’en ce jour puisque Jurassic World est sortit au cinéma (la critique est d’ailleurs disponible ici !).

Bon après, nous sommes encore très loin du clonage de dinosaure, qui reste pour l’instant dans le domaine de la science-fiction… tant mieux ?

1290048360734167844

Source: Source