Selon le chef de la censure en Chine, il n’y aurait pas vraiment de censure en chine

Business

Par le

Ce mercredi, le chef de la censure en Chine a rejeté les critiques selon lesquels il y aurait trop de censure sur le net chinois en expliquant très simplement que l’ordre était nécessaire pour un internet libre. On peut d’ailleurs résumer sa position assez simplement par ses mots :

“La liberté est notre but. L’ordre est ce que nous voulons, …”

Internet-Chine

Ce qui est amusant, c’est qu’à coté de ces déclarations, la Chine a sûrement un des pare-feu les plus développés de la planète pour “veiller” sur son pays. Les menaces bloquées par ce pare-feu sont d’ailleurs loin d’être des menaces conventionnelles. Selon une étude de l’université d’Harvard, 12 des 100 sites les plus consultés du monde seraient d’ailleurs bloqués par la République Populaire de Chine.

La Chine explique cette situation par le fait que les entreprises qui ne sont pas des “amis” ne soient pas les bienvenues sur le territoire chinois et sur son réseau internet. La Chine ne veut pas que ces entreprises puissent occuper et faire de l’argent sur le marché chinois.

Depuis l’arrivée de Xi Jinping en 2013, les libertés individuelles et la liberté d’expression sur le net ont chuté. Dernière tous ces mots se cache en fait une volonté de la part du gouvernement chinois de contrôler la population.

Des lois abaissant encore un peu les libertés individuelles sont passées en Chine ces derniers mois sous couvert de lutte contre le terrorisme et de sécurité nationale (mais ça, le gouvernement chinois n’est pas le seul à le faire).

Source: Source