Playstation 5 : Avec la rétrocompatibilité, vous pourrez peut-être continuer un jeu d’une console à l’autre

Jeux Vidéo

Par Henri le

Après avoir officialisé la rétrocompatibilité de la PS5, Sony laisse penser qu’il va proposer une transition en douceur à l’ensemble de sa communauté.

À l’annonce de chaque nouvelle console, les joueurs se demandent s’ils vont pouvoir continuer à pratiquer leurs anciens titres dessus. Sony a toujours été assez frileux sur la question, et ce ne fut d’ailleurs pas le cas de la Playstation 4. Les causes sont multiples.

Ne pas proposer de rétrocompatibilité permet de proposer plus facilement des remakes HD ou des services permettant de jouer à d’anciens titres, comme le PS Now. L’aspect marketing et financier est donc très important, mais ne fait pas tout. Les architectures des anciennes consoles de Sony étaient très différentes des unes des autres, et ce type de portage demandait donc un travail nettement plus important.

Depuis la PS4 (sous architecture x86) Sony a fait le choix de se normaliser. L’émulation des titres PS4 sur la prochaine console sera donc beaucoup plus simple à mettre en place. Interviewé par Cnet, Jim Ryan, a évoqué une partie des tenants et aboutissants de cette transition en douceur.

Il semblerait que Sony n’ait pas l’intention de couper le cordon avec son énorme communauté, bâtie au fil des années, mais renforcée depuis 2013-14, année de la sortie de la PS4. Laisser la possibilité à ses 94 millions de joueurs actifs de continuer à lancer leurs anciens titres préférés pourrait donc permettre à la firme de se faire bien voir.

Selon lui, la PS5 pourrait même afficher les jeux de la génération précédente dans de meilleures conditions. Il n’est donc pas exclu de pouvoir récupérer ses sauvegardes et continuer à jouer d’une plateforme à l’autre.

Que ce soit avec la rétrocompatibilité ou la fonctionnalité cross-generational play, nous allons être capables d’assurer la transition de la communauté vers la nouvelle génération. Rester sur PS4 ou aller vers la nouvelle génération ne sera pas un choix binaire.

Une initiative qui serait appréciée et ne ferait pas forcement du tort au PS Now, qui va continuer d’agrémenter son catalogue de dizaines d’anciens et de nouveaux jeux. Il faudra au moins ça pour affronter les futurs cadors du cloud gaming comme Microsoft ou Google Stadia.