Si elles ne sont pas directement vendues dans les magasins, certaines marques chinoises proposent de nombreux produits high-tech à prix très agressifs. C’est le cas de Chuwi avec la Hibook Pro.

_dsc7241

Les solutions portables comme les tablettes 2-en-1 se développent à grande vitesse, et concurrencent désormais certains ultrabooks sur leurs créneaux. De très bons modèles comme la Surface Pro 4 (notre test), la Galaxy Tab Pro S ou encore le Lenovo Miix 700 proposent désormais une expérience de surf et de bureautique avancée agréable, pour un poids contenu. Mais ces appareils ultra nomades coûtent des sommes relativement élevés et ne les destinent pour l’instant pas à un public large. Certains constructeurs chinois se sont engouffrés dans ce marché en proposant des alternatives alléchantes pour le prix d’un chromebook.

_dsc7253

C’est le cas de Chuwi qui commercialise la Hi12 et la HiBook Pro, deux modèles intéressants sur le papier. Nous avons pu rapidement prendre en main le second appareil pour vous donner un bref avis sur ce type de machine.

Dimensions : 26,2 x 16, 75 x 8.5 cm
Poids: 550 grammes
Affichage: Écran: 10.1 pouces 2560 × 1600 IPS
Résolution: 1920 x 1200
RAM : 4 Go
Processeur : Intel Cherry Trail Z8300 quad-core 1.44 GHz
Stockage : Stockage de 64GO eMMC
Batterie : 8000 mAh
OS : Windows 10/Android 5.1
Ports: 1 x Type-C, 1 x Micro USB, 1 x Micro HDMI, 1 x MicroSD, 1 x 3.5mm prise jack
Caméra : Caméra arrière de 5.0 MP + caméra frontale de 2.0 MP
Autres : WiFi 802.11b/g/n, Bluetooth 4.0, Accéléromètre, Capteur magnétique
Disponible pour moins de 200 euros chez Gearbest, le clavier est à 40 euros et il vous faudra rajouter des stickers à 1 euro pour avoir les touches en FR.

_dsc7243

Design

La tablette est livrée dans un carton très simple, qu’on aurait aimé un peu plus costaud. Elle est accompagnée d’un chargeur USB-C compatible avec les prises européennes ainsi qu’un fascicule en mandarin.

Le design de cette dernière est assez ordinaire, mais pas déplaisant. Le dos est composé d’une robe en aluminium gris qui semble plutôt solide. Les bordures de l’écran sont assez larges et on aurait pu effectivement gagner un peu d’espace. Ce n’est pas la plus légère puisqu’elle pèse 550 grammes pour une épaisseur de 8,5 mm. Les bordures sont légèrement biseautées ce qui souligne les arêtes. La prise en main est agréable et l’impression générale est convaincante.

_dsc7257

Pour 30 € de plus, Chuwi met à disposition un clavier compatible en Qwerty (des autocollants pour le français sont disponibles pour ceux que cela dérange). Ce dernier est franchement réussi, et il s’emboîte parfaitement et dans n’importe quel sens avec la tablette. La frappe est convenable et l’ensemble parait solide. Il permet de profiter de deux ports USB 2.0, ce dont ne dispose pas la tablette seule. En revanche, il n’ajoute pas de mémoire supplémentaire. Mais à ce prix-là, il s’impose comme un achat vraiment intéressant, même s’il ne faut pas s’attendre à écrire un roman avec.

_dsc7248

Ecran

L’écran est un point fort de cette tablette, surtout vu le prix proposé. Il s’agit d’une dalle IPS 10,1 pouces de chez Panasonic dotée d’une définition de 2560 x 1600 p. Les noirs sont profonds et le contraste est bon. Avec 299 pixels par pouces et 350 cd/m², la lisibilité est très agréable. D’autant que les angles de visions sont assez larges.

Une telle définition pèse forcément sur l’autonomie. C’est pour cela que la tablette dispose d’une batterie de 8000 mAh (2000 mAh de plus que la version précédente). Malgré tout, c’est loin d’être une championne de sa catégorie puisqu’elle tiendra entre 5 h et 6 h dans un usage soutenu, et plus en vidéo. Vous pourrez néanmoins jouer sur la luminosité en cas de besoin.

_dsc7266

Une erreur dans l'article ? Proposez-nous une correction